LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Analyse De Pratique : Toilette Complète Au Lit

Mémoires Gratuits : Analyse De Pratique : Toilette Complète Au Lit. Recherche parmi 274 000+ dissertations

Par   •  19 Mars 2013  •  2 092 Mots (9 Pages)  •  2 612 Vues

Page 1 sur 9

Analyse de pratique n°2 : toilette complète

Cela fait déjà trois semaines que j’effectue mon stage au près d’aides-soignantes d’un centre hospitalier, au sein du service de chirurgie spécialisée. Dans ce service on trouve quatre spécialités : la chirurgie vasculaire, l’urologie, l’otorhinolaryngologie (ORL), et la traumatologie. Les dossiers médicaux, sous forme de classeurs, sont de couleurs différentes en fonction de la spécialité : rouge pour la chirurgie vasculaire, vert pour l’urologie, bleu pour l’otorhinolaryngologie et noir pour la traumatologie.

Tous les matins nous distribuons les thermomètres dans chaque chambre, allons les récupérer tout en contrôlant le transit (ainsi que la diurèse pour certains patients), puis nous notons ces informations sur la fiche de température hebdomadaire. Pendant qu’une aide-soignante se charge d’aller récupérer le café et de préparer le chariot pour les petits déjeuners, les autres s’occupent principalement des patients qui doivent aller au bloc opératoire. Ceux-ci doivent être à jeun, effectuer leur toilette à la Bétadine (pour limiter tout risque d’amener certains germes microbiens au bloc opératoire) et réinstaller dans leur lit avant 8h. Puis une fois les petits déjeuners finis et débarrasser, nous pouvons nous occuper des autres patients. Nous commençons par installer les bassines des patients qui n’auront besoin d’aucune aide à la toilette ainsi que de ceux qui nécessiteront une aide partielle à la toilette. Une fois leurs toilettes finis, les aides-soignantes s’occupent des toilettes complètes.

Ce jour-là, j’effectue, avec une aide-soignante, la toilette du patient occupant la chambre 479, du côté de la fenêtre. Ce patient, âgés de 80 ans, est arrivé dans notre service pour une fracture déplacée de l’épaule droite. Il y a trois jours, ce patient s’est fait opérer d’une prothèse totale d’épaule (PTE) droite et possède donc une écharpe d’épaule. Il a également une sonde vésicale et une protection car il est incontinent. Ce patient est désorienté et débute une maladie d’Alzheimer. Je commence par entrer dans sa chambre avec un spray contenant du Salvanios pH7, le salue et lui explique que je vais faire sa toilette. Pendant ce temps j’examine l’environnement afin de savoir ce dont j’aurai besoin et désinfecte l’adaptable où je déposerai le matériel pour la toilette ainsi que la chaise où je déposerai le linge propre. Pour m’aider, l’aide-soignante s’occupe de monter le lit afin de préserver notre dos, et de baisser le dossier, pour effectuer la toilette dans les meilleures conditions. Je sors de la chambre pour aller récupérer tout le nécessaire pour la réfection de lit : une taie d’oreiller, trois alèses, un drap et un couvre lit ; le nécessaire pour la toilette : gants et serviettes de toilette ; le nécessaire pour les soins de bien-être : mousse à raser, rasoir, peigne, eau de Cologne et une crème pour l’effleurage (Lamiderme) ; sans oublier les gants et la solution hydro alcoolique (SHA). J’entre à nouveau dans la chambre, ferme la porte, et, afin de respecter la pudeur du patient, je mets la présence, et tire le rideau séparant les deux lits de la chambre. Je dépose donc le linge propre, la boite de gants et la SHA, sur la chaise à côté de moi afin de tout avoir à porter de main. Puis j’installe, sur l’adaptable, la bassine remplie d’eau, le savon, le rasoir, les deux gants et les deux serviettes de toilettes du patient. Nous expliquons alors au patient que nous enlevons ses draps afin de faire sa toilette. Nous retirons le couvre lit ainsi que la couverture. Je place le couvre lit au bout du lit, sur la tablette prévu à cette effet, où je placerai tout le linge sale, et la couverture sur la chaise à côté de moi car je la remettrai lors de la réfection du lit. Nous replions le drap pour continuer la toilette tout en laissant une partie sur les jambes du patient pour qu’il n’ait pas froid. Je trempe le premier gant de toilette dans l’eau, l’enfile, le savonne et préviens le patient que je commence sa toilette par son visage. Je lave donc son visage, le rince, puis l’aide-soignante, qui se trouve de l’autre côté du lit, l’essuie. Une fois le patient essuyé, je retire son attelle d’épaule ainsi que sa blouse que je place avec le linge sale. Ensuite, je m’occupe de laver le haut de son corps, en commençant par le bras opposé à moi, et en passant bien sous les aisselles. Après l’avoir rincé, l’aide-soignante l’essuie et lui met la blouse propre. Je replis le bas du drap, dépose la serviette sous les jambes du patient, les lave, puis les rinces pour que l’aide-soignante les essuie. Je frictionne mes mains avec de la solution hydro-alcoolique, et mets des gants afin de faire la toilette intime du patients. Je retire totalement le drap resté sur le patient, détache sa protection, je la pli vers l’intérieur puis prends le 2éme gant de toilette et le savonne. Je lave donc son pubis, entre ses cuisses, et finis par sa verge, en allant vers la sonde vésicale (sans oublier de laver une petite partie de la sonde vésical). Puis, en essayant de décalotter la verge du patient afin de le laver correctement, je me suis aperçu que je n’y arrivais pas. En effet, l’aide-soignante m’a expliqué, un peu plus tard, que ce patient avait un phimosis (rétrécissement du prépuce qui empêche de découvrir le gland). Je finis donc par le rincer, et, pendant que je change l’eau, l’aide-soignante, l’essuie avec la deuxième serviette, puis couvre la partie intime du patient afin de respecter sa pudeur. Je prends la blouse propre et l’enfile au patient. Ce patient étant fatigué, nous ne pouvions pas le mettre en position assise afin de laver son dos. Il a donc fallu lui demander de se tourner sur le côté. Après avoir réfléchie, je me suis rendu compte que s’il se tournait sur son bras non opéré (ce qui est indispensable), je serai du mauvais côté pour laver son dos. J’ai donc remis ma barrière et demander à l’aide-soignante de venir de mon côté pour que je puisse laver son dos. Après avoir réinstallé la bassine de l’autre côté, je demande au patient de se tourner vers

...

Télécharger au format  txt (12.4 Kb)   pdf (121.8 Kb)   docx (12.1 Kb)  
Voir 8 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com