LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

DESCRIPTION ET ANALYSE CRITIQUE DU MANAGEMENT MÉCANISTE

Étude de cas : DESCRIPTION ET ANALYSE CRITIQUE DU MANAGEMENT MÉCANISTE. Recherche parmi 241 000+ dissertations

Par   •  27 Août 2017  •  Étude de cas  •  2 212 Mots (9 Pages)  •  488 Vues

Page 1 sur 9

INTRODUCTION

Selon Henry Mintzberg, le but du management est de faire en sorte que les choses s’accomplissent au sein des organisations. Il existe plusieurs techniques de management à la mode, comme la planification stratégique, la gestion axée sur les résultats ou la méthode Lean qui est un management technique. Ces différents modes sont sensés changer positivement et révolutionner les méthodes de travail. Ce travail portera sur le management technique, aussi appelé management mécanique. Ce dernier est tout d’abord apparu dans les industries, depuis plusieurs années le management mécanique se développe de plus en plus dans différents secteurs et depuis quelques années dans les hôpitaux. L’organisation scientifique du travail tel que le conçoit le management mécanique estime qu'il est impossible de réaliser une production de masse sans un minimum d'organisation et de discipline. Employer cette démarche dans les centres hospitaliers risque t’il de nuire à la qualité des soins offerts aux patient? Quel bon mode d’emploi en tirer, est ce vraiment une solution adaptée pour les établissements de santé ou n‘est ce qu’un mode de plus pour donner une impression de nouveauté et de progrès?

Pour tenter de répondre à ces questions, ce travail portera sur le management technique présent au centre hospitalier universitaire X, plus précisément sur l’unité des soins intensifs pédiatriques. En tant qu’infirmière dans ce département, je commencerai par faire une description de la démarche mécanique employée sur l’unité des soins intensifs pédiatriques. Ensuite, je ferai une analyse critique du management mécanique présent sur cette unité.

2. DESCRIPTION DU MANAGEMENT MÉCANIQUE AU CH X

L’unité de soins intensifs pédiatriques est un service ultra spécialisé dans lequel les patients bénéficient de soins donnés par une grande équipe médicale et paramédicale et dans lequel il y a une surveillance étroite des patients, 24 heures sur 24 heures. Les patients admis sur cette unité ont besoins de soins complexes et des traitements spécifiques. De nombreux intervenants travaillent auprès de l’enfant malade aux soins intensifs. Ces professionnels travaillent en collaboration afin de lui offrir tous les soins qu'exigent sa condition.

L’évaluation de la condition de santé, le monitorage et la surveillance clinique constante font partie intégrante des tâches des infirmières aux soins intensifs pédiatriques de X. Nous offrons des soins complexes auprès de bébés et de très jeunes patients particulièrement vulnérables. Les infirmières et infirmiers de ce départements ont développés des connaissances et des reflexes approfondis sur des pathologies et des situations particulières, une capacité à établir des priorités et à transférer des résultats probantes dans leur pratique. Il est nécessaire d’être bien formé pour adapter les interventions aux besoins des enfants malades et accompagner les familles inquiètes.

En décembre dernier, il y a eu le déménagement du département des soins intensifs dans leurs nouveaux locaux. Ce déménagement a été préparé pendant trois ans. Ce projet n’a pas fait l’unanimité auprès des infirmières, car en plus du déménagement, les méthodes de travail allaient grandement changer. Pour préparer le transfert du département des soins intensifs, il y a eu des rencontres régulières entre des gestionnaires et plusieurs professionnels dans le but d’adapter pour le mieux la nouvelle unité.

Le nombre de patient à charge est passé d’un intubé par infirmière à deux intubés par infirmière sur le quart de jour. Ces patients intubés demandent beaucoup de surveillance, plus d’interventions et plus de soins. Ce changement est une décision des gestionnaires, malgré les nombreux recours et arguments présentés, l’équipe interdisciplinaire n’a pas réussit à faire changer l’augmentation des patients à charge.

Depuis décembre, nous travaillons avec des grilles de planification avec des temps d’interventions préétablis auprès des patients. Une de ces grilles concerne la première tournée auprès de nos patients qui doit durer dix minutes. Dans ce lapse de temps, nous devons faire les signes vitaux, l’administration des médicaments, informer et rassurer les parents, calibrer les moniteurs, faire les changements de soluté, faire l’évaluation complète du patient et noter les niveaux des sondes pulmonaire et urinaire. Lorsque tout va bien, le dix minutes est adéquat mais lorsqu’il y a le moindre imprévu il est difficile d’entrer dans le temps que prévoit cette grille de planification. Avec deux patients lourds à charge, il est difficile d’offrir des soins de qualité et sécuritaire. Si l’un ne va pas bien, nous sommes obligés de négliger les soins de l’autre patient.

Selon les gestionnaires, ce mode de management permet à ceux qui sont chargés de répondre aux besoins des patients de supposément le faire dans les meilleures conditions. Premièrement, ces gestionnaires traquent systématiquement toutes nos tâches sans valeur ajoutée selon leurs visions. Ensuite, ils réagissent systématiquement face à toute dérive de la qualité selon leurs réalités. Cette recherche de la perfection n’est pas vraiment réaliste dans les établissements de santé.

3. ANALYSE CRITIQUE DU MANAGEMENT MÉCANIQUE AU CH X

Tout au long du cours de management dans les établissements de santé et de services sociaux, nous avons appris que le management n’était pas une science. Dans son ouvrage, Mintzberg (2010) mentionne que: « Le temps est venu de reconnaître que la gestion n’est ni une science ni une profession; c’est une pratique qui se maîtrise principalement par l’expérience et qui est ancrée dans le contexte » (p. 26). Le management n’applique pas de « nombreux principes scientifiques, codifiés et certifiés sur le plan de l’efficacité » comme les grandes professions (p. 27). Le management technique est l’affaire des ingénieurs industriels spécialisés en gestion des opérations. Ce qui m’amène à me demander comment ces gens qui ne connaissent pas le domaine de la santé et qui n’ont aucune idée de la réalité du terrain peuvent avoir une influence positive dans les établissements de santé? Les protocoles,

...

Télécharger au format  txt (14.4 Kb)   pdf (98.5 Kb)   docx (13.7 Kb)  
Voir 8 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com