LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Mission d'évangélisation vis à vis de l'alcool

Étude de cas : Mission d'évangélisation vis à vis de l'alcool. Recherche parmi 236 000+ dissertations

Par   •  24 Juin 2017  •  Étude de cas  •  3 872 Mots (16 Pages)  •  200 Vues

Page 1 sur 16

Janvier 2014[pic 1][pic 2]

NGARHODJIM MONGAR


[pic 3]

Dédicace

Je dédie  vivement ce travail au Dieu Tout-Puissant,

Lui qui m’a donné l’inspiration d’écrire une pièce qui peut servir d’outil pour une évangélisation  efficace de masse.

A Lui et à Lui seul soit la gloire, toute la gloire !

Avant propos

De nos jours, l’alcool fait l’unanimité de presque tout le monde, mais c’est sans oublier ses conséquences parfois fâcheuses. Le constat est plus qu’amer dans le milieu chrétien, surtout protestant où l’alcool est su comme une consommation défendue. En effet, ce sont ceux là qui, aujourd’hui consomment le plus l’alcool. Est-ce parce que l’on a tendance à dire que l’homme aime toujours toucher ce dont il est défendu ? Dans tous les cas c’est un constat fait qui ne peut pas nous laisser indifférent. Comme nous avons, en tant que comédien, notre façon de nous exprimer avec nos deux armes qui sont la voix et le geste, l’inspiration nous est venue de coucher cette  pièce plate pour nous permettre de mieux tirer la sonnette d’alarme. Les remarques et suggestions que vous voudriez bien nous faire seront, soyez en rassurés les bienvenues. Ceci est d’ailleurs la version révisée de celle originale écrite depuis 2003, compte tenue de certaines réalités et surtout dans le souci de faciliter la tâche aux acteurs qui voudraient bien exploiter cette modeste pièce.

                                                                             L’Auteur

La scène s’ouvre sur un palais de justice dans lequel se trouve un gendarme. Des avocats entrent et prennent place. Les juges entrent aussi.

Gendarme : La couuuuur !

(L’assistance se lève)

Président:(s’assoit et fait signe à l’assistance de faire autant). L’audience de ce jour est ouverte. La partie qui se sentira lésée par le verdict a jusqu’à 10 jours pour interjeter appel. Ce délai passé, aucune action en appel ne sera considérée. Elle sera prise comme nulle et non avenue. Par ailleurs tout le long de ce procès, le silence est exigé dans la salle. A cet effet, quiconque tentera d’indisposer d’une façon ou d’une autre le déroulement de cette séance sera saisi et jugé séance tenante. Pour éviter de malencontreuses erreurs, toute personne détenant un appareil portable doit le mettre hors tension.

(L’Interprète traduit tant bien que mal en Sara et en arabe local).

Président : Dossier n° 003 /05/501 du 13 Août 2014. Affaire Alcool contre les communautés chrétiennes et les Associations de bonnes volontés. Alcool à la barre !

(Trois frères Alcool entrent).

Qu’est ce que c’est que cette intrusion ?

Défense 1 : Votre honneur ! Il n’y a pas l’ombre d’une intrusion. Alcool c’est leur nom de famille, mais en réalité, ils sont nombreux ceux que nous voulons défendre. C’est à l’issue de mures réflexions pour voir en baisse leur nombre que nous avions pu retenir ces trois qui seront chargés de représenter les autres.

Président : Ce n’était pas clarifier dans les dossiers, même pas dans les conciliations. Quel est l’avis de l’Accusation ?

Accusation 1: Nous ne voyons pas l’importance d’objecter, votre honneur.

Président : Merci ; ce n’est qu’une partie remise. Chaque personne se présentera alors.

Gala : Je m’appelle Gala, née à Moundou d’un père inconnu parce que BDT, ma mère s’est prostituée pour me donner naissance. Tchadien 100%, je suis né ici même, dans ce pays. A cette barre, je représente les enfants de ma mère BDT qui sont Chari, Castel et 33 Export du Tchad.

Castel : Moi, je suis Castel, Camerounais d’origine mais de nationalité presque tchadienne parce qu’on m’estime au Tchad qu’au Cameroun. Mon père est CEMAC et ma mère Grande Brasserie.

Argui : entièrement tchadien ; c’est moi Argui, le redoutable, l’invincible. Mon père s’appelle Etat et ma mère est la femme tchadienne. Je suis né avant l’indépendance du pays. Je suis présent du Nord au Sud, de l’Est à l’Ouest connu sous de nombreux pseudonymes : Ndong, Kondrong, Dongon, Ngali, Ket,…

Je continue bien mon chemin…

Président : Ca va pour le moment. Vous aurez le temps de nous dire tout ce que vous voulez. Vous êtes accusés de semeurs de troubles à l’ordre public, d’assassin, de détourneurs d’intellectuels publics. Reconnaissez-vous ces faits qui vous sont reprochés ?

Défense 1 : Non !

Président : Les accusés doivent eux-mêmes répondre à cette question.

Défense 1 : Votre honneur, c’est simplement parce qu’ils sont trois que j’ai souhaité pour une seule fois à cette question. Nous voulons, mes confrères et moi éviter la perte inutile du temps.

Accusation 1 : Effectivement, votre honneur, nous partageons le point de vue de notre estimés collègue.

Président : Vous vous comprenez comme la rose en foire. Nous le souhaitons vivement pour le reste du procès. Vous aviez dit « non » ?

Défense 2 : Effectivement « non », Monsieur le Président, parce que nos clients ont été purement et simplement victime d’une extrapolation…

Président : Vous nous expliquerez le moment venu. Pour le moment, la parole est à l’Accusation.

Accusation 2 : Merci votre Honneur ! Nous sommes surpris que nos estimés Collègues aient rejeté la charge de l’accusation ; pourtant vu l’arrogance du sieur Argui tout à l’heure, on peut déduire que les chefs d’accusation sont justifiés et par conséquent valables. Mes Confrères et moi sommes là pour défendre la cause des communautés chrétiennes et les Associations  de bonnes volontés. Ce sont tous de groupes de gens de bonne foi qui ne peuvent accuser à travers et à tout bout de chemin alors s’ils portent plainte c’est pour une raison et les issus, nous pouvons déjà les connaître.

...

Télécharger au format  txt (23.2 Kb)   pdf (441 Kb)   docx (1.2 Mb)  
Voir 15 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com