LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Dans quelle mesure peut-on déterminer qu'un soin est réussi ?

Étude de cas : Dans quelle mesure peut-on déterminer qu'un soin est réussi ?. Recherche parmi 274 000+ dissertations

Par   •  27 Janvier 2020  •  Étude de cas  •  1 663 Mots (7 Pages)  •  320 Vues

Page 1 sur 7

Contexte :

J’ai réalisé mon stage numéro 2 du semestre 4 dans un cabinet de soins infirmiers en zone rurale. Ces infirmières libérales prennent en soin principalement des personnes âgées afin de permettre leur maintien à domicile.

Monsieur B, un homme de 85 ans,  est pris en charge par les infirmières libérales pour une altération de l’état générale, ce qui nécessite d’aller à son domicile tous les matins pour réaliser une toilette complète au lit ainsi qu’une installation au fauteuil. Ce patient est également porteur d’une sonde urinaire à demeure qui est changée par les infirmières une fois par mois.

Nous sommes le mardi 25 juin, et aujourd’hui est le jour où la sonde urinaire du patient est changée. En amont j’avais demandé à l’équipe si je pouvais être avec l’infirmière qui prendrait en charge ce patient pour pouvoir faire le changement de sonde.

Vers 9h30, nous arrivons chez le patient qui est dans son lit. Avec l’infirmière nous lui demandons s’il est d’accord pour que ce soit moi qui change sa sonde et il accepte. Je commence donc par la toilette du corps en finissant par la toilette intime (eau et savon). Puis je prends le matériel nécessaire, en vérifiant les dates des péremptions,  pour l’ablation de la sonde (gants, seringue de 10 mL) et le set de pose de la nouvelle sonde qui comprend :

  • 2 paires de gants stériles,
  • 1 paire de gants non stérile, du SHA[1],
  • 1 champ stérile troué,
  • 1 champ stérile non troué,
  • 1 seringue de 10 mL,
  • de l’eau pour préparation injectable,
  • des compresses stériles,
  • de l’antiseptique : Dakin®,
  • une sonde urinaire,
  • un sac collecteur d’urine,
  • un sac poubelle,
  • 1 masque, une charlotte de protection,
  • 1 seringue de gel anesthésiant type Xylocaïne®.

Dans un premier temps, je mets des gants à usage unique pour procéder à l’ablation de la sonde urinaire. Une fois le geste réalisé, je jette l’ancienne sonde et mes gants puis je réalise une friction au SHA.

Dans un second temps, j’ouvre le set stérile de pose de la nouvelle sonde. Je me frictionne une nouvelle fois les mains au SHA. Je mets le masque et la charlotte de protection. Je prends le champ stérile troué que je déplie et place sur le patient. Puis je prends l’autre champ stérile que je déplie sur le lit à côté de celui du patient et j’y dépose tout le matériel (sonde urinaire, seringue, eau pour préparation injectable, compresses stériles sèches et compresses stériles que j’imbibe de la solution antiseptique, seringue de gel anesthésiant). Durant cette étape je m’assure que le matériel reste bien stérile en ne touchant que les emballages. Je mets la première paire de gants stériles et je réalise la toilette ultime de la verge avec les compresses imbibées de solution antiseptique puis j’enlève mes gants et me refrictionne les mains au SHA. Enfin, je mets la seconde paire de gants stériles, lubrifie la sonde urinaire et je procède à la pose de celle-ci en tenant la verge d’une main et la sonde de l’autre sans jamais échanger de mains pour ne pas risquer de destériliser la sonde. Une fois que j’ai un retour d’urine, j’enfonce la sonde de quelques centimètres supplémentaire et procède au gonflage du ballonnet. Une fois celui-ci gonflé, je retire la sonde jusqu’à ce qu’elle but sur le col vésical. Et je finis par adapter le sac collecteur d’urine sur la sonde avant de tout ranger et de trier mes déchets.

A la fin du soin je m’assure d’installer le patient dans son fauteuil roulant et nous repartons du domicile du patient avec le sac DASRI[2].

En repartant du domicile du patient j’étais satisfaite de mon soin.

Etonnements :

Comment rester stérile lors d’un soin ?

Quelles sont les conditions pour réussir à réaliser un soin à domicile ?

Questionnement :

Dans quelles mesures peut-on déterminer qu’un soin est réussi ?

Analyse :

La qualité d’un soin repose sur plusieurs facteurs : la justification, la réalisation, l’explication, le suivi, l’efficacité et innocuité (cf. annexe 1). Je vais donc analyser mon soin d’après ces différentes composantes :

La justification : la pose de sonde vésicale à demeure sur Monsieur B est une prescription datée et signée du médecin car le patient est incontinent urinaire et d’après le patient le port de la sonde à demeure suscite un confort pour lui. De plus la sonde permet au patient d’éviter les irritations de la peau ainsi que d’être dépendant des autres durant la journée pour aller uriner. D’autant plus que ce patient vit avec sa femme qui n’est pas en capacité de l’accompagner aux toilettes.

La réalisation : la pose d’une sonde vésicale à demeure nécessite de réaliser ce soin respectant l’asepsie, qui est le fait de ne pas apporter de micro-organismes au patient. Cela repose sur l’utilisation de matériel stérile, la désinfection, la stérilisation, le lavage des mains, le port de matériel spécial (masque, charlotte de protection, gants stériles…)

...

Télécharger au format  txt (10.3 Kb)   pdf (142.9 Kb)   docx (246.5 Kb)  
Voir 6 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com