LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

PEUT-ON DIRE D’UN ACTE QU’IL EST INHUMAIN ?

Dissertation : PEUT-ON DIRE D’UN ACTE QU’IL EST INHUMAIN ?. Recherche parmi 240 000+ dissertations

Par   •  10 Janvier 2016  •  Dissertation  •  1 688 Mots (7 Pages)  •  2 787 Vues

Page 1 sur 7

Dans le film de Luke Moran, Boys of Abu Grhaib un militaire américain travaille dans cette prison où l'on "garde" les plus dangereux prisonniers terroristes .Tout d'abord révolté par la maltraitance infligée aux prisonniers, il se lie d'amitié avec l'un d'entre-eux, le pensant innocent. Apprenant plus tard que ce prisonnier est bien un terroriste, acte que l'américain juge inhumain, celui-ci va, à son tour,  maltraiter les terroristes. Ces agissements dénoncés par des photos, apparaîtront aux yeux du monde, seront dénoncés en tant qu'inhumains. Ce film nous montre que nous jugeons les actes, et il nous questionne sur la légitimité que nous aurions à  dire d’un acte qu’il est inhumain. Ainsi..

Peut-on dire d’un acte qu’il est inhumain ? Avec cette question on se demande si on est en droit de le dire ou si cela pose un problème. Un acte implique un sujet conscient et qui a un but. Les hommes jugent les actes des autres hommes. Ici on se demande si on a le droit de juger qu’un acte est inhumain. L’inhumanité est le fait d’agir de manière immorale (oui, c'est encore plus fort que cela.., voler est immoral mais n'est pas systématiquement inhumain par exemple) , le fait qu’un homme ne soit pas humain, qu’il ne se comporte pas moralement, alors qu’il devrait se comporter ainsi. Il faut donc bien différencier l’homme de l’humain

Alors de quel droit pouvons nous juger qu’un acte qui suppose jugement, conscience et donc moralité est immoral alors que cet acte est commis par un homme qui a lui même une conscience morale ? et si nous ne sommes pas en droit de le faire, faut-il ne pas juger? Quelles en seraient les conséquences?

Un homme lorsqu’il fait quelque chose réalise un acte. On suppose alors que l’homme a des raisons, des motivations et des buts de le faire. On juge ces actes, et on essaye de les comprendre. Nous avons tous une conscience morale, mais nous pouvons décider de l’écouter ou non. Dans le cas des actes inhumains, on suppose que les hommes qui ont réalisé ces actes n’ont pas écouté leur conscience morale. On parle d’actes inhumains lorsqu’un homme ne respecte pas certaines normes et valeurs humaines. Ces normes et valeurs distinguent le bien du mal, ainsi lorsque l’on dit qu’un homme a commis un acte inhumain c‘est que d’après nous cet homme a mal agi. Par exemple les crimes nazis sont considérés comme des actes inhumains puisque les nazis torturaient, tuaient les juifs et donc ne respectaient pas les valeurs humaines. Mais les normes et valeurs diffèrent d’une civilisation à l’autre et évoluent en même temps que la société. Suivant notre éducation, notre socialisation les normes et valeurs ne sont pas les même ce qui crée des actes dits immoraux, inhumains. Par exemple en France, la peine de mort a été très longtemps acceptée, pourtant elle a été abolie en 1981 et aujourd’hui le fait de tuer quelqu’un parce qu’il a commis un crime semble atroce et inimaginable. On pourrait se dire que quand on juge quelqu'un, il faut que la personne qui juge respecte elle même toutes les valeurs humaines, sinon de quel droit cette personne pourrait en juger une autre… Mais il est difficile pour un homme de respecter toutes ces valeurs, mentir par exemple est immoral et nous avons tous menti au moins une fois dans notre vie. Il ne de devrait donc pas y avoir de jugement sur des actes immoraux puisque personne est totalement moral Ceci étant dit, les actes inhumains sont des actes très graves qui touchent une ou plusieurs personnes innocentes. Un homme agit de manière inhumaine parce que ses désirs et ses intérêts sont plus fort que sa conscience morale. Peut importe le mal qu’il fait autour de lui, il préfère agir pour sa personne. De plus l’homme est un être qui en veut toujours plus, il veut profiter à ses intérêts, Thomas Hobbes disait d’ailleurs « L’homme est un loup pour l’homme ». C’est à dire que l’homme va préférer ses désirs à l’enjeu de la vie d’un autre homme par exemple. Mais alors le fait qu’un homme agisse de manière inhumaine, n’est ce pas contradictoire ?

Tous les humains sont des hommes mais tous les hommes ne sont pas humains. Il faut dans un premier temps bien différencier être un homme et être humain. Etre un homme c’est un fait, on naît homme mais on devient humain. Être humain c’est respecter certaines valeurs morales. Ainsi il existe un processus d’humanisation, celui ci par le langage ou la culture par exemple, permet d’apprendre les normes et valeurs morales à respecter. Pour être humain il faut se comporter moralement. On intégre des normes et des valeurs morales dès la naissance qui seraient universelles mais le fait qu’il y est différentes civilisations pose un problème. En effet comme dit précédemment, les normes et les valeurs diffèrent, de ce fait les hommes peuvent juger d’autres hommes en affirmant qu’ils ont commis un acte inhumain alors qu’ils n’ont pas les mêmes valeurs. Mais cette différence de valeur entre chaque civilisation permet

...

Télécharger au format  txt (10.2 Kb)   pdf (111.1 Kb)   docx (11.4 Kb)  
Voir 6 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com