LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Analyse de la pratique professionnelle

Rapport de stage : Analyse de la pratique professionnelle. Recherche parmi 229 000+ dissertations

Par   •  18 Juin 2019  •  Rapport de stage  •  2 105 Mots (9 Pages)  •  54 Vues

Page 1 sur 9

Ragazzacci Alicia EIDE

UE 6.1 Compétence 8 S1

Analyse de la pratique professionnelle

Titre : La toilette intime

La description du soin :

Ma description porte sur une toilette complète au lit soin que j'ai effectuée le jeudi 8 novembre 2018 à environ 10 heures du matin, encadrée d'une aide-soignante.

Ma description se portera plus précisément sur la toilette intime.

Définition de la toilette intime : Elle est aussi appelée hygiène intime, elle consiste à assurer une hygiène locale parfaite tout en respectant le milieu très fragile que constitue les parties intimes. Elle doit être effectuée de manière quotidienne.

La toilette intime fait partie du rôle propre de l’infirmière.

Pour ce soin j’utilise le matériel suivant :

  •  1 bassine avec de l'eau chaude
  • 1 savon                                
  • 2 gants de toilette jetables
  • Un sac poubelle
  • Une alèse à usage unique
  • 1 serviette
  • Une paire de gant de protection à usage unique
  • Des draps propres
  • Les vêtements du patient
  • Eau de toilette

« Les soins continus » informe le service de médecine de l’arrivée d’un patient âgé de 75 ans suite à un malaise et une hypotension. Il est diabétique, épileptique, présente des troubles de démence, des troubles de la mémoire ainsi que des antécédents d’alcoolisme et de malaises.

Le brancardier nous informe que le patient s’est mouillé et qu’il communique peu.

L’aide soignante m’annonce donc que nous allons lui faire une toilette intime.

Je vais voir le patient pendant que l’aide soignante va chercher le matériel pour la toilette.

Je l'informe que nous allons lui faire une toilette au lit car il est mouillé.

En attendant l’aide soignante, je regarde dans ses affaires s’il a des vêtements propres.

Je prends dans ses affaires un caleçon propre, je monte le lit du patient pour pouvoir effectuer correctement le soin sans trop me baisser.  

L’aide soignante arrive avec le matériel qu’elle installe sur la table à proximité du lit.

Je l’informe que le patient ne semble pas savoir pourquoi il est là, elle lui explique donc la raison de sa venue et lui ré-explique qui est mouillé ainsi que les draps et qu’on va devoir faire sa toilette.

Il hoche la tête de haut en bas, en signe d’assentiment, mais ne dit rien.

L’aide soignante me demande si je veux effectuer le soin, j’accepte.

Je mets la présence à l’entrée de la chambre et j’enfile une paire de gants.

Je commence par enlever les draps souillés, ensuite je mets une alèse sous les fesses du patient.

L’aide soignante lui explique qu’elle enlève son caleçon pour pouvoir le nettoyer.

Je prends un gant, que je trempe dans la bassine d’eau chaude, je mets un peu de savon sur le gant et commence à savonner le pubis, l’aine, je décalotte pour bien nettoyer, puis je trempe mon gant dans la bassine,  je rince, je recalotte.

L’aide soignante sèche juste après pour ne pas que le patient n’ait froid.

Mes gestes sont plutôt hésitants mais je prends sur moi pour ne pas montrer mon malaise et j’effectue mon soin.

L’aide soignante demande au patient de basculer vers elle pendant que je change l’eau, je jette le gant jetable et j’en prends un autre pour faire les fesses.

L’aide soignante couvre le patient et lui parle, lui demande s’il est incontinent habituellement, il dit que non.

Lorsqu’elle enlève la serviette je découvre que les fesses du patient sont également souillées. Je me sens mal à l’aise ; l’aide soignante qui le remarque, prend le relais et vient de mon coté pour enlever l’excédant.

Je reprends le lavage et je m’applique en effectuant un mouvement de l’intérieur vers l’extérieur pour ne pas amener du sale vers du propre puis je rince et sèche avec la serviette.

Je change l’eau de la bassine pour faire le reste du corps, je jette le gant souillé.

Je change également mes gants en utilisant une solution hydro-alcoolique entre les deux. Pendant ce temps, l’aide soignante laisse la serviette sur les parties intimes pour préserver la pudeur de Monsieur D.

Elle lui parle toujours, lui demande si tout va bien;  pas de réponse de sa part mais il n’a pas l’air gêné.

Je lui demande à mon tour s’il se sent mieux étant propre ;  il hoche la tête pour me dire oui avec un léger sourire.

J’effectue ensuite le reste de la toilette. Il est maintenant propre et rhabillé.

Cette situation ma interpellé et mon questionnement  était le suivant :

En tant que débutante dans la formation d’infirmière, j’ai été confronté à ma gêne d’effectuer un soin d’hygiène intime à une personne du sexe opposé.

Qu’est ce qui m’a aidé à pouvoir surmonter cette gêne ?

Mon analyse :

Mon analyse va s’appuyer sur des concepts qui me permettront de répondre à mon questionnement

  • Intimité, pudeur et nudité

Lors de la réalisation d'un soin il est indispensable de prendre en compte la singularité de la personne, et ses souhaits, dans la mesure du possible .

La chambre du patient est son lieu de résidence, son espace intime ; il a la possibilité de recevoir les personnes qu’il désire voir (famille, amies, professionnels de santé,...).

Lors de la toilette, Monsieur D, était nu face à moi, alors que je venais à peine de le voir pour la première fois et donc la question de la pudeur s’impose. Je me suis senti gêné d’être face à un corps du sexe opposé et surement plus gêné que le patient lui même.

...

Télécharger au format  txt (12.7 Kb)   pdf (100.9 Kb)   docx (926.8 Kb)  
Voir 8 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com