LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Les fondamentaux individuels

Analyse sectorielle : Les fondamentaux individuels. Recherche parmi 231 000+ dissertations

Par   •  6 Novembre 2017  •  Analyse sectorielle  •  1 497 Mots (6 Pages)  •  173 Vues

Page 1 sur 6

[pic 1][pic 2]

  • Dribble
  • Passes
  • Tirs
  • Arrêts/appuis
  • Lancer/attraper

[pic 3]

  • Offensif
  • Attitudes,
  • Démarquages
  • Défensif
  • Déplacements
  • Attitudes

[pic 4]

Ensemble des comportements (attitudes, gestes et déplacement) spécifique à la pratique du basket sur lequel repose toute la structure collective de coopération et d’opposition. Le fondamental est l’élément tangible qui permet aux joueurs d’apporter un support moteur en réponse à une lecture de jeu. Les fondamentaux peuvent être individuel ou collectif, selon qu’ils exigent ou pas l’interaction de plusieurs joueurs. Ils peuvent être offensifs ou défensifs, selon qu’ils s’inscrivent ou non dans les phases d’attaque ou de défense.

[pic 5]

Le jeu avec ballon représente le principal objectif de tout joueur. Le but du basket étant de marquer le panier, la procession du ballon est capitale et stimulante.

  1. Arrêts
  2. Passes
  3. Dribble
  4. Tirs

[pic 6]

Le jeu sans ballon représente presque la totalité du temps de jeu (80% sans ballon). L’harmonie du jeu dépend grandement de l’attitude sans ballon où l’on doit faire preuve d’intelligence pour simplifier le jeu avec ballon.

  1. Offensifs
  2. Défensifs

[pic 7]

Se définissent comme le moyen de définir son équilibre dans les limites du règlement. De par la spécifique du basket, la qualité et la nécessité de maitriser les appuis est prépondérant dans l’apprentissage et le perfectionnement de l’activité.

La règle du non contact implique également la capacité à contrôler ses déplacements. Les arrêts et la qualité des appuis sont réinvesti aussi bien dans les passes (pivoter), dans les dribbles (départs) et surtout dans les tirs.

2 types d’arrêts :

  • Simultanée : arrêt 1 temps + choix du pied de pivot
  • Alternatif : arrêt 2 temps + 1er pied posé est le pied de pivot. Offre un plus grande stabilité.

Acquisition du pivoter fondamental dans la formation du joueur, permet d’être disponible pour améliorer l’angle de passe et permet de protéger le ballon. Notion de corps obstacle.

Francis Jordane à développer la notion de facteur antérieur et postérieur à la prise de balle.[pic 8]

Action qui permet à 2 joueurs de la même équipe, le passeur et le receveur, de transférer le ballon de l’un à l’autre. La passe conserve une place privilégiée dans le basket moderne. [pic 9]

D’un point de vue statistique on s’aperçoit que les défaites son souvent liés à un nombre élevé de ballons perdus. Les interceptions, ballons perdus et passes décisives sont un indicateur révélateur de la qualité de jeu de passe d’une équipe. Pour les meneurs et les arrières les entraîneurs utilisent le ratio passe décisive sur balles perdus.

Caractéristiques générales de la passe.

Afin de transférer le ballon dans les meilleures conditions de sécurité et délai la passe sera forte pour gagner en vitesse et pour réduire le risque d’interception.

La hauteur de la passe et la direction varie en fonction du démarquage du receveur et de la position du défenseur.

  • Si le passeur er le receveur sont statiques et que la ligne de passe est libre alors la passe sera direct, à hauteur de poitrine.
  • Si le receveur est pris par un défenseur alors la passe sera vers la mains qui se trouve à l’opposé du défenseur.
  • Si le receveur est en mouvement alors la passe sera faite de façon plus ou moins avancée en fonction de la vitesse du receveur et de sa trajectoire en fonction de la force de la passe.

[pic 10]

  • La passe tendue. Passe la plus fondamentale chez les jeunes, à haut niveau les contraintes d’oppositions obligent souvent d’autres types de passes. La distance idéale de cette passe est d’entre 3 à 10 mètres. Pour l’effectuer on arme la passe au niveau du thorax et on fouette les 2 poignet vers l’extérieur.[pic 11]

  • La passe à terre. Même caractéristiques que la passe tendue mais avec un rebond au sol à 1/3 du receveur. Rebond au 2/3 de la distance. Cette passe demande de la précision. Elle est idéale pour le backdoor. Distance courte, elle est utilisée quand les lignes de passes sont contestées.

[pic 12]

[pic 13]

  • Passe désaxée. De plus en plus importante à haut niveau, le passeur réalise la poussée avec 1 seule main en protégeant le ballon avec le corps et l’autre bras (∆ notion de corps obstacle). Flexion du poignet et extension du bras en direction du receveur (main extérieure du receveur). Utiliser pour améliorer l’angle de passe, surtout dans la relation extérieur-intérieur.
  • Passe « base-ball ». Passe la plus spectaculaire car longue distance et très grande vitesse. Transfère du poids du corps sur la jambe avant. Sur longue distance c’est une passe parfaite pour la contre-attaque. Passe de plus de 10m.
  • Passe dans le dos. Inventé pas Bob Cusy. C’est une passe spectaculaire car elle est invisible et difficile à intercepter. Se réalise autour du corps et du bassin dans le sens du dos au début. Moyen de finition facilement exploitable après une fixation en surnombre offensif. [pic 14]

  • Le main à main. Le receveur vient au ballon. La balle repose sur la main du passeur (corp obstacle). Se fait à 1 main ou 2 mains (avec les mains placées de façon verticale par rapport au ballon). Distance très courte. Souvent associé au Pick and roll.
  • La passe dans le dribble. Utiliser pour une passe rapide qui peut être imprévu. Exécution : on profite de l’impulsion du dribble pour repousser le ballon avec les doigts et la paume supérieur de la main.

[pic 15]

[pic 16]

Action de jeu fondamentale qui permet de se déplacer avec la balle.

Vernerey : l’abus du dribble est un facteur limitant pour l’attaque. Il ne faut s’en servir qu’avec un but précis.

...

Télécharger au format  txt (8.7 Kb)   pdf (242.3 Kb)   docx (54.7 Kb)  
Voir 5 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com