LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Le stress dans le sport

Dissertation : Le stress dans le sport. Recherche parmi 236 000+ dissertations

Par   •  20 Novembre 2019  •  Dissertation  •  1 882 Mots (8 Pages)  •  58 Vues

Page 1 sur 8

Dans la vie de tous les jours, le stress fait partie de notre quotidien. Nous sommes poussés à performer dans tous les domaines de nos vies. L’angoisse et le stress se manifestent de façon différente pour tous. Le stress peut aller du simple fait d’avoir des papillons dans le ventre et peut aller jusqu’aux nausées. Ne serait-il pas magique d’avoir toujours la solution pour pouvoir bien gérer son stress? Pour ma part, la situation la plus stressante que j’ai à vivre est le fait de jouer un match important au hockey et de devoir absolument performer. Dans la vie de tous les jours je ne suis pas quelqu’un de stresser, mais lorsque j’arrive dans un match crucial où je dois performer au plus haut de mes capacités, je vis un très grand stress. Dans le texte qui suit, je vais vous donner quelques conseils pour mieux gérer votre stress dans des situations où vous devez performer au maximum de vos capacités.

Tout d’abord, lorsque je vie ma période de stress, mon système nerveux sympathique (SNS) émet plusieurs réactions liées au stress. Au moment précis avant ma partie de hockey je sens les réactions du SNS dans mon corps, mais je tente de ne pas y porter attention et de rester concentré sur ma tâche. Avant un match de hockey important, il y a principalement trois réactions biologiques que mon SNS m’envoie. La première, lorsque je suis assis dans le vestiaire avant le match, je sens mon rythme cardiaque accélérer de façon incroyable. La deuxième, est le relâchement de mes sphincters. Effectivement, avant chaque match, j’ai toujours l’impression d’avoir envie d’uriner, mais à chaque fois que j’embarque sur la glace pour le match cette envie disparaît. La troisième réaction biologique mise en branle par mon SNS est l’augmentation de la sudation. En effet, avant chaque match je dois changer de chandail car mon SNS stimule beaucoup mes glandes sudoripares et je sue à grosses gouttes. De plus, lors d’une situation stressante, notre corps émet des réactions biologiques et aussi des réactions psychologiques. Les réactions psychologiques sont plus difficiles à expliquer et sont moins connues. La réaction psychologique qui me concerne avant un match de hockey crucial est le sentiment d’anxiété lié à un défi à relever. Dans mon cas, le défi est de jouer au maximum de mes capacités et de ne pas m’effondrer sous la pression. Je suis persuadé que ce type de réaction psychologique atteint un grand nombre de personne et elle cause de l’anxiété chez plusieurs.

Par ailleurs, lorsque une personne vit du stress, ce stress est lié un à stresseur. Un stresseur c’est tout objet, évènement ou situation qui entraine une réponse du stress chez un ou des individus. Il y a quatre grandes catégories de stresseurs. La première est le changement de vie. Ce type de stresseur est calculé avec l’échelle d’évaluation de l’ajustement social. Cette échelle calcule la capacité d’adaptation d’un individu en fonction d’un changement de vie qui oblige l’individu à s’adapter. S’adapter à un changement de vie peut être une source de stress pour plusieurs personnes. La deuxième catégorie de stresseurs est l’inconfort physique, la douleur et l’état de santé. Ce type de stresseur est lié au fait que l’inconfort physique exemple un mal de tête peut créer du stress face à une situation car elle apporte un inconfort. De plus, la crainte de voir notre état de santé se détériorer est également une grande source de stress pour plusieurs. La troisième catégorie de stresseur est les tracas de la vie quotidienne. Les tracas de la vie quotidienne semblent anodins, mais provoquent un grand stress. Que ce soit, les tracas de santé, les tracas temporels liés au fait d’avoir un horaire trop chargé, les tracas financiers et les tracas professionnels sont tous des tracas de la vie quotidienne qui créent un grand stress chez plusieurs personnes.  Le quatrième type de stresseur est la frustration et les conflits. Cela signifie que d’être confronté à un obstacle ou d’une contrariété pouvant nous nuire à atteindre un but peut créer du stress. Ce type de stresseur est associé directement à ma situation de stress avant un match de hockey important. Une source de frustration pour moi est le fait de me fixer toujours des objectifs élevés et lorsque je ne les réalise pas je suis frustré. Par exemple, avant un match je me fixe toujours comme objectif personnel de bien performer pour l’équipe ce qui mènera à la victoire. Par contre, c’est impossible de jouer parfaitement à chaque match, donc quand je ne joue pas au maximum de mes capacités cela me frustre. Puisque je suis très dure à mon endroit et que je veux bien performer à chaque match, cela résulte directement au fait qu’avant les matchs je suis stressé.

Pour poursuivre, lorsque quelqu’un vit une situation stressante, il y a des facteurs qui influencent la perception de la situation et qui rende la situation encore plus stressante, ont les appellent les modulateurs du stress. Dans mon cas, l’environnement physique et mes expériences antérieurs rendent ma situation encore plus stressante. Lorsque nous jouons un match à l’extérieur, je suis toujours plus stressé car c’est très intimidant de jouer à l’étranger notamment à cause des partisans qui peuvent être bruyant et qui parfois nous intimident. Un autre modulateur de stress qui influencent ma perception d’un match de hockey important, sont mes expériences antérieures face aux foreurs de Val d’Or. L’an dernier, je me suis fait frapper durement dans la bande face aux Foreurs et je me suis blessé aux côtes. Depuis ce temps, à chaque fois que je joue un match contre Val d’Or je suis encore plus stressé, car mon expérience antérieure m’a marqué et maintenant je suis beaucoup plus craintif de me faire mal à nouveau. Cette expérience m’a grandement marqué et c’est pourquoi avant chaque partie contre nos rivaux de l’Abitibi je suis plus stressé avant le match.

...

Télécharger au format  txt (11.6 Kb)   pdf (104.7 Kb)   docx (453.7 Kb)  
Voir 7 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com