LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Etude de marché de la bière

Compte rendu : Etude de marché de la bière. Recherche parmi 238 000+ dissertations

Par   •  18 Février 2020  •  Compte rendu  •  702 Mots (3 Pages)  •  44 Vues

Page 1 sur 3

Marché de la bière

Avec 3,9 milliards d’euros de chiffre d'affaires et une consommation qui a augmenté de 4.2 % en 2018, le secteur de la bière a le vent en poupe en France. La bière est devenue une boisson travaillée et prisée d’un public toujours plus large.

En 2018, les ventes de bières sont en hausse de 5.5% en GSA (Grande surface alimentaire) et 1.8% en CHD (Consommation hors-domicile).  Ceci est notamment du aux conditions climatiques extrêmement favorables et à l’effet coupe du monde de foot difficile à réitérer.

Cependant on constate également une augmentation en 2019, soutenue par l’extension de l’offre et par le segment des bières de spécialités qui représente 1.5MDeuros.

Concernant le CHD, on constate une légère baisse due à la saison estivale tardive et à l’absence d’évènements majeurs, ce qui a eu un impact significatif sur la fréquentation des cafés, hôtels et restaurants. Pour autant, la hausse du pouvoir d’achat et l’extension de l’offre vont renforcer le rôle prescripteur du RHF sur le marché de la bière.

Selon une étude xerfi, le marché de la bière devrait poursuivre son essor en 2020.

Coté conso, les français ont augmenté leur consommation de bière de 4.2% ce qui représentent plus de 21.5 millions d’hl par an et une consommation de 33l par personne par an. Il s’agit d’un marché qui reste donc porteur. Parmi les types de bières consommés, on retrouve les bières aromatisées aux autres alcools forts dont 4 millions de français sont amateurs ; ce qui représentent 7.5%.

Les bières vieillies en fut séduisent les amateurs de bières souhaitant découvrir de nouveaux goûts et de nouvelles saveurs, vivre de nouvelles expériences. Ces bières de plaisir sont destinées aux consommateurs de bières plus fortes, avec plus de caractère, à partager durant un moment convivial ou à offrir.

2020 : L’année des nouvelles tendances

  • La prémiumisation du secteur : Cette premiumisation généralisée à l’ensemble du marché des liquides alcoolisés reflète le désir des consommateurs de boire moins mais boire mieux. D’ailleurs plusieurs marques ont en pris conscience et en 2017, on a vu arrivé 30 nouvelles bières prémium sur le marché.

  • La prise de conscience écologique : les entreprises spécialisées se sentent concernées par les enjeux sociétaux et environnementaux de notre époque. Il ne s’agirait pas moins que d’une question de survie pour le secteur. Autrement dit, travailler sur l’aspect durable de cette profession, c’est tout simplement miser sur son avenir. Ainsi, chaque nouvel investissement doit, non seulement, être jugé par rapport à sa modernité technique mais aussi par rapport à son impact sur l’environnement. Au-delà des considérations morales, éthiques et urgentes caractérisant la situation actuelle se cache aussi un bon sens économique.

  • Le marché local en plein essor : Véritable phénomène sociétal et économique, les bières artisanales pourraient voir leurs ventes doubler en 2020, selon le cabinet de conseil Xerfi qui vient de publier une étude intitulée "Le marché des bières artisanales à l’horizon 2020. Être référencé dans les rayons des supermarchés est ainsi un défi alors que le poids des bières industrielles est prépondérant et que les grandes surfaces représentent 80% des volumes de bières écoulés en France. Les experts de Xerfi ont ainsi identifié 201 bières industrielles commercialisées au sein de l’enseigne Auchan contre seulement 62 références artisanales. Sans oublier qu’une part significative du marché est aujourd’hui approvisionnée par les importations, notamment de bières artisanales belges, mais aussi américaines ou écossaises. Le deuxième défi à relever consiste à mener l’offensive sur les circuits CHR, pour l’instant verrouillés par les géants industriels. Pour contourner l’obstacle, certaines brasseries artisanales s’orientent vers les bars indépendants ou créent leur propre structure de vente. D’autres enfin misent sur les circuits alternatifs comme les détaillants spécialisés, les cavistes diversifiés, les épiceries fines, les marchés, les foires, les salons ou encore la vente en ligne. De leurs côtés les géants industriels réagissent par l’extension de leur offre qui emprunte de plus en plus les codes marketing du Craft. Un bon moyen pour tirer parti de la confusion entre bières de spécialités et bières artisanales chez les consommateurs
  • La prise de conscience du consommateur : le consommateur veut manger et boire sain, consommer des produits de qualité, soutenir et favoriser le circuit court et les produits locaux.

...

Télécharger au format  txt (4.7 Kb)   pdf (44.1 Kb)   docx (9.2 Kb)  
Voir 2 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com