LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Ruy Blas Victor Hugo

Analyse sectorielle : Ruy Blas Victor Hugo. Recherche parmi 299 000+ dissertations

Par   •  3 Novembre 2013  •  Analyse sectorielle  •  355 Mots (2 Pages)  •  1 732 Vues

Page 1 sur 2

Dans la préface de Ruy Blas, Victor Hugo affirme « Le drame tient de la tragédie par la peinture des passions et de la comédie par la peinture des caractères. Le drame est la troisième grande forme de l’Art comprenant, enserrant et fécondant les deux premières […] les deux électricités se rencontrent et l’étincelle qui en jaillit, c’est le drame. » Vous commenterez ce jugement à la lumière de votre lecture de Lorenzaccio.

Chenaouy DianeMardi 21 Avril 20097FrC

Dissertation

Plan détaillé

Sujet :

Dans la préface de Ruy Blas, Victor Hugo affirme « Le drame tient de latragédie par la peinture des passions et de la comédie par la peinture descaractères. Le drame est la troisième grande forme de l’Art comprenant,enserrant et fécondant les deux premières […] les deux électricités serencontrent et l’étincelle qui en jaillit, c’est le drame. » Vous commenterez ce jugement à la lumière de votre lecture de Lorenzaccio.

Introduction

Le romantisme prend son essor au XIXème siècle et influence différentsgenres comme la poésie, le roman ou le théâtre. C’est un mouvement quis’oppose au classicisme et qui a l’ambition de révolutionner les règles quigouvernaient l’écriture. Au théâtre, il prend la forme du drame romantique. Denombreux auteurs ont théorisé le mouvement romantique, entre autres Stendhaldans Racine et Shakespeare ou Victor Hugo dans sa préface de Cromwell, ce quia donné lieu à de nombreuses polémiques. Ce dernier d’ailleurs a dressé lesrègles du drame théorique, et a affirmé dans la préface de sa pièce Ruy Blas que« Le drame tient de la tragédie par la peinture des passions et de la comédie parla peinture des caractères. Le drame est la troisième grande forme de l’Artcomprenant, enserrant et fécondant les deux premières […] les deux électricitésse rencontrent et l’étincelle qui en jaillit, c’est le drame. » Nous confronteronscette affirmation à une analyse de Lorenzaccio d’Alfred de Musset, en effet nouspouvons nous demander si le drame romantique se contente de mélanger lesgenres comiques et tragiques ou s’il apporte une dimension supplémentaire auxanciens modèles théâtraux ? Dans une première partie nous rechercherons leséléments tragiques et les éléments comiques dans Lorenzaccio, puis dans uneseconde partie nous mettrons en évidence les originalités du drame romantique

...

Télécharger au format  txt (2.4 Kb)   pdf (53.8 Kb)   docx (8.3 Kb)  
Voir 1 page de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com