LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Histoire de la psychologie

TD : Histoire de la psychologie. Recherche parmi 233 000+ dissertations

Par   •  6 Octobre 2019  •  TD  •  2 234 Mots (9 Pages)  •  49 Vues

Page 1 sur 9

CM1- Histoire de la Psychologie

Cours d’histoire sur la psycho :

René Descartes concevait l’âme et le corps comme deux substances absolument hétérogènes et agissant néanmoins l’une sur l’autre

John Lock refuse de reconnaître l’existence des idées innées (expérience), origine de la sentation, plutôt externe qui portait su la réflexion

Condillac considérait que l’esprit humain dépendait de l’expérience, pour fonctionner l’esprit fonctionnait à partir de l’expérience. A partir de la connaissance et des idées pour lui, c’était des sensations. Il exprime que pour lui la statue est dépourvue d’idées. Il explique que si on fait respirer une rose à une statue le parfum de la rose va l’imprégner, cette sensation naitrait des sensations mentales.

Maine de Biran, l’idée qu’il va travailler sur une psychologie fondée sur l’observation intérieur, l’introspection, les impressions infertiles

Christian Wolff qui s’intéresse à la métaphysique générale. Il va y mettre l’étude du cosmo, la cosmologie, la psychologie, la théo, il va fonder une discipline qui va appeler psychologie empirique

Pour lui ça permet de travailler sur l’histoire de l’âme, sur les facultés de l’âme, il va développer des études sur les mécanismes du rêve. Il va les classer et remarquer qu’il y a des diffs d’intensité entre les perceptions et les sensations et qu’il est possible d’étudier le psychisme à partir du moment où on arrive à faire la diff entre ces intensités. Il va faire partie des philosophes qui va influencer l’histoire de la psycho.

En France le mot psychologie va apparaitre avec Charles Bonnet. Il va publier un essai de psycho qui recommande de travailler à partir de l’observation. L’introspection. A l’époque les grands pilo refusaient d’utiliser le terme psycho et d’en faire une science. Ces auteurs ont surtout travaillé sur l’observation intérieure, mais aussi à la biologie à la pathologie mentale, physiologie du système nerveux…

L’histoire de la psycho française au cours du 20ès.

  1. Renouveau de la phlo et des sciences

Ce terme n’atiati pas accepté car associé à la métaphysique et il préférait parler de « science des idées ». L’école idéologiste c’est une école qui s’intéresse aux idées et qui va d »composer les connaisances en les réduisant et en faisant des combinaisons. Ils se sont accordés sur la méthode employée : Toutes nos idées viennent des sensations : modification de l’état de l’être. Il y a des sens mais pas de perception

Sensa de résistance, la seule qui permette à l’individu qui rapporte quelque chose à l’éextérieure de soi. Chercheurs qui ont des préoccupations psychologiques.

Cabanis, s’intéressait à la médecine qui était informée à la philospohie. C’était un medicin qui s’intéressait à l’étude de la folie mais abordé d’un pdv antrophologique. Ces idées princip étaient que la pensée était sécréttée par le cerveau. Il va travaille rsur la sensibilité externe et interne. Interne qui pour lui est lié aux organes et véhiculés par les nerfs. Il va aussi s’intéresser à la mémoire et à l’imagination par des sens qui ont eux aussi des limites. Il fait partie des 1er à représenter psychogénèse, des fcts psychiques.

Autre figure importante qui s’intéresse à la physiologie t pathologie : Antoine >destutt de Tracy, mais aussi l’étude sur les fous et les animaux, pathologie, études variées.

Il développe une onception que nous existions que par nos sens et nos idées. Et la manière dont nous formons nos idées est la base de toutes les sciences. L’idéologie ne se limite pas une philo qui serait séparée de ses applications. C’est la première des sciences. Il y a déjà eu des travaux sur la connaissance mais ça n’a jamais été aussi clair que les autres chercheurs (selon lui).

Pierre Laromiguière :

Pour lui toute la vie mentale est dérivée des sensa. Il parle des pouvoir actifs de l’âme.

Franz Anton Mesmer, capable de prévenir et guérir les patients. Il a commencé à travailler par des aimants et ensuite a remplacé par l’imposition des mains sur le corps des patients. Il considérait qu’il avait un fluide dans les mains qu’il pouvait transphaser sur les patients. Selon lui qui lui permettait de guérir ceux-ci. Ce procédé l’utilisait en provoquant des crises chez les patients et après il la guérissait. Il travaillait avec des patients asthmatiques et épileptiques .

Armand Marie Jacques de Chastenet

Il travaillait avec des persos somnambules. Pour manipuler le patient, il le mettait dans un état de transe, sinon on ne peut le magnétiser. Il provoquait un état modifié de conscience en provoquant un état de transe. Il expliquait que pour que cela fonctionne il fallait que le magnétiseur soit charismatique, forte personnalité car cela jouait un rôle déterminant dans le rôle du magnétisme. Ca augmentait l’intensité des sensations et à partir de là il induisait des comportements qu’il travaillait pendant l’état de crise des patients. Il est celui qui ouvre une nouvelle voie du magnétisme en France.

L’abbé de Faria va aussi s’intéresser aux travaux sur le magnétisme. Il installait les patients dans un fauteuil en leur demandant de fixer leur regard sur sa main ouverte et leur ordonne de dormir. Les patients tombent dans un état magnétique. On est un dans un préliminaire de travail, sur ce qui va se développer plus tard au cours de l’hypnose.


Philippe Pinel va s’intéresser à la manie, les traitements de la folie, de la folie morale, il va traiter les troubles mentaux analytiques. Mélancolie (trouble des humeurs, qui s’apparente aujourd’hui à l’état dépressif sauf que la mélancholie aujourd’hui est que les patients n’ont plus de volonté ni de goût de vivre, état dépressif grave)  manies moins marquées (troubles de l’humeur, irritation, énergie anormalement élevée (excès maniaques dans états dépressifs) la démence c’est une perte sérieuse des capacités cognitives, perte de l’autonomie, les fonctions cérébrales comme le langage, la mémoire peuvent être atteintes. Elle peut être définitive quand la lésion est importante.

Pinel va surtout travailler sur ses troubles mentaux et s’intéresse à la causalité psychique de la maladie mentale et pas aux causes organiques.

Franz Gall, fonctionnement du cerveau. Il va s’intéresser sur les fct du cerveau et toujours avec cette préoccupation des philosophes, il s’intéressait à l’âme, à l’esprit, facultés morales étaient innées. Pour lui les organes aussi sont innés et il identifie le cerveau comme étant un organe qui est constitué d’un assemblage d’autres organes et que de ce fait le cerveau était l’organe de l’âme. Il va identifier 27 facultés principales par son travail de chercheur qu’il a avec les malades :

...

Télécharger au format  txt (14.5 Kb)   pdf (72.3 Kb)   docx (13.4 Kb)  
Voir 8 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com