LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Les différentes approches théoriques s’entendent-elle sur la définition d’une personne mature et équilibré? Définir et comparer.

Dissertation : Les différentes approches théoriques s’entendent-elle sur la définition d’une personne mature et équilibré? Définir et comparer.. Recherche parmi 229 000+ dissertations

Par   •  31 Janvier 2019  •  Dissertation  •  3 640 Mots (15 Pages)  •  71 Vues

Page 1 sur 15

Sciences humaines, profil individu et société



ÉPREUVE CERTIFICATIVE FINALE

Les grandes théories psychologiques



Présenté à Yassir Joti

Dans le cadre du cours

D’initiation pratique à la méthodologie de sciences humaines (300-300-RE)

Groupe 00002






Cégep de l’Outaouais, Campus Gabrielle-Roy
18 mai 2016


Les différentes approches théoriques s’entendent-elle sur la définition d’une personne mature et équilibré? Définir et comparer.

Sigmund Freud

Selon l’approche psychanalytique, c’est les actions et les événements arrivés durant l’enfance qui permettre de forger la personnalité et le développement de l’adulte.  C’est le cas pour la théorie freudienne. Selon Sigmund Freud, le comportement est contrôlé par de puissantes pulsions inconscientes qui nous orientent et nous guident dans nos différents stades de développement. C’est stades sont classifier et décrire dans sa théorie sur le développement psychosexuel. Tout au long de notre développement, trois instances psychiques ont un rôle déterminant dans notre cheminement : le ça, le moi et le Surmoi.

Le Ça est l’instance innée, elle est présente dès la naissance. Son rôle primaire est d’opérer les décharges de pulsions immédiates qui viennent d’un stimulus dans le but de régir au principe du plaisir. Ce principe se définit comme étant la recherche instantanée de la satisfaction d’un besoin. Le ça se développement grâce à la frustration et à la gêne que l’individu va expérimenter durant son enfance lorsqu’un de ses parents ne pourra pas répondre à un de ses besoins de façon immédiate.[1] Par exemple, le biberon est trop chaud, le bébé devra attendre pour se nourrir. Il connaîtra sa première frustration. Ce processus se nomme processus primaire et il régit le système inconscient d’un point de vue structural (schème).[2] Du point de vue écono-dynamique, il privilégie un passage libre de l’énergie et des tensions psychiques à l’aide du mécanisme de déplacement et de condensation.  Le Ça ignore les jugements de valeurs, de morales et n’est pas conscient du bien ou du mal.

Le Moi est la seconde instance, elle se développe à partir du contact avec le monde extérieur. L’individu doit s’adapter à lui ou le maitriser dans le but d’obtenir ce dont il a besoin.[3] Le moi dans un individu bien développer joue le rôle de pouvoir exécutif entre le ça et le Surmoi. C’est lui qui régit les relations entre les deux autres instances psychiques et le monde extérieur dans le but de respecter les intérêts de sa personnalité et ses besoins instantanés et à long terme. Le Moi est guidé par le principe de la réalité qui s’oppose au principe du plaisir. Ce principe se définit comme étant la capacité d’ajourner les pulsions  du Ça dans le but de découvrir comment arriver à satisfaire notre besoin à l’aide d’un comportement jugé adéquat.[4] Ce principe découle des processus secondaires.[5]  Ce processus agit pour corriger les processus primaires. L’énergie va se lier à des représentations pour permettre sa libération de façon stable et contrôle à l’aide du mécanisme d’identification. [6] Le monde subjectif du ça est alors divisé en deux : le monde subjectif (individu, pensée) et le monde objectif (environnement). C’est le centre de contrôle des principaux mécanismes de défense.

Le Surmoi est la troisième instance de la personnalité qui regroupe et intériorise les règles et principes moraux de la société et des parents. Il correspond au code moral de la personne et il se développe à partir du moi. Le Surmoi régit au principe de moralité, la grande partie des conflits psychiques provenant de l’opposition entre les pulsions du ça et la moralité du surmoi. Il se forme suite à la résolution du complexe d’Œdipe au stade phallique du développement.

Les stades de développement psychosexuel de Freud :

Stade oral: Ce stade se développe de la naissance aux environs de 18 mois. Le plaisir provient particulière de la bouche qui devient une zone érogène et de la stimulation tactile. L’action de téter, de sucer et de mordiller tout ce que l’enfant trouve est habituel à ce stade et il permet à l’enfant d’éprouver du plaisir. La mère et son bébé partage une relation très forte qui ne doit pas interrompu brusquement puisque le bébé ne se voit pas sans mère. Le développement d’une personnalité saine et mature découle de l’équilibre entre la satisfaction des besoins oraux de l’enfant et le début du développement du Moi. Par exemple si les besoins de l’enfant sont toujours comblés, il ne va pas apprendre à les exprimer par lui-même et dans le cas contraire, il subirait une trop grande frustration. Dans les deux situations, il y aurait un conflit qui mènerait à un déséquilibre entre le ça et les exigences du moi. Ceci pourrait avoir un impact sur la personnalité de l’individu qui pourrait acquérir une personnalité dépendante qui l’empêcherait d’éprouver une sécurité émotionnelle et d’être autonome.

Stade anal: Ce stade est le deuxième et il est présent de l’âge de 18 mois à 3 ans. Le plaisir provient dorénavant de l’anus et du rectum. L’action de déféquer ou de se retenir lui procure du plaisir plus il acquiert de contrôle.  Le moment critique de ce stade se trouve dans l’apprentissage de la propreté. La mère doit encadrer l’enfant tout en le laissant explorer son corps. Des parents trop permissifs ou au contraire trop sévères pourraient créer un dérèglement dans le développement de la personnalité de l’enfant. Ceci pourrait se percevoir dans la personnalité future de l’enfant par une obsession du contrôle de soi ou par un manque de structure. L’enfant à ce stade est beaucoup plus développé cognitivement et il apprend alors qu’il a un contrôle sur lui et sur les autres. Les frustrations avec lesquelles les enfants composent durant ces deux stades peuvent avoir généré suffisamment de tensions pour qu’ils aient recours à des mécanismes de défense du moi.

...

Télécharger au format  txt (24.1 Kb)   pdf (143 Kb)   docx (22.3 Kb)  
Voir 14 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com