LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

CM psy clinique

Cours : CM psy clinique. Recherche parmi 237 000+ dissertations

Par   •  18 Février 2020  •  Cours  •  3 927 Mots (16 Pages)  •  35 Vues

Page 1 sur 16

CM PSY CLINIQUE

19/09

INTRO :

La psychologie clinique s’intéresse au patient (démarche, souffrance, épanouissement, conflits…).

La psychopathologie est l’étude des maladies mentales. Elle se caractérise en deux niveaux :

  • Niveau visible (observable) = observation des comportements et des signes.

L’expression de la souffrance se traduit donc par des symptômes. Ces symptômes peuvent mener à des syndromes, d’où l’importance de la nosologie qui classe les maladies à partir des symptômes.

  • Niveau invisible = ce que signifie ces signes. C’est le domaine de la psychopathologie qui répond à la question : comment cela fonctionne ?

La psychanalyse appartient à la psychologie clinique et se caractérise en trois points :

  • La méthode = accès continu à l’inconscient.
  • La théorie = rend compte du fonctionnement psychique, traduit les observations et explique les comportements (discours…).
  • La thérapeutique = soigne les troubles (surtout pour les névroses).

Naissance de la psychanalyse : FREUD (famille juive) fit des études de médecine qui transmettent l’idée que la cause des maladies provient du corps, de l’organisme (positivisme).

Freud rencontre alors des « nerveux » (= résistants à tout traitement) qui deviendront par la suite des « hystériques » (= + de souffrance).

Cependant, ils ne présentent aucune lésion organique, ils sont jugés comme des simulateurs.

Freud veut les écouter sans les juger et trier leurs propos => REVOLUTION !

VERNHEIN considère que les hystériques savent à leur insu l’origine de leurs maladies (mais seuls, ils ne guérissent pas).

Création de l’hypnose : connexion avec les origines des traumatismes (refoulés). On constate que les symptômes disparaissent pour les hystériques.

Freud met alors en place la METHODE CATHARTIQUE = reconnexion avec l’expérience traumatique -> abréaction (revivre l’évènement) -> catharsis (ça va mieux ☺) = décharge, purge.

Critiques de cette pratique :

  • Pas tous les patients sont réactifs à l’hypnose.
  • Il faut une autorité sur le patient.

C’est alors que née la PSYCHANALYSE = écoute particulière sans la pratique de l’hypnose : Ecoute sans trier ni juger + Association libre (= parole libre : laisser venir les pensées, et les traduire en mots sans contrôle).

/ !\ Association libre = règle fondamentale de la psychanalyse, c’est un accès direct à l’inconscient.

Mais, une censure bloque l’accès à l’inconscient. D’où la naissance de l’interprétation des rêves qui permet d’accéder au contenu de l’inconscient.

CONTENU LATENT (inconscient) -> CONTENU MANIFESTE (souvenir)

/ !\ Travail du rêve = transformer le contenu inconscient en contenu manifeste.

Dans le rêve, l’élaboration secondaire permet la construction d’un « scénario » du rêve.

Pour Freud, il existe deux descriptions de l’appareil psychique, appelées topiques :

  • 1ère topique = Conscient, préconscient, inconscient.
  • 2ème topique = ça, Moi, Surmoi.

Le ça est le lieu psychique de pulsion brute (énergie). Il amène à penser et agir.

[pic 1]

  [pic 2]

[pic 3][pic 4]

La pulsion a pour seul but la satisfaction sans attente. C’est une force. La zone érogène est à l’origine de la pulsion.

Le ça réagit par un processus primaire : principe de plaisir/déplaisir.

Donc, cela justifie la présence de la secondarisation qui est la représentation de l’expérience de satisfaction qui permet d’attendre.

Le principe de réalité, lui, est la prise de conscience du fait qu’il faut attendre.

Le Moi permet de gérer le monde extérieur (partie consciente et préconsciente).

Le Surmoi est caractérisé par les interdits parentaux, les normes, les valeurs… (grande partie inconsciente et petite partie consciente). C’est une censure.

L’expression « rejetons de l’inconscient » regroupe tout ce qui a été refoulé et qui veut revenir (par les rêves, lapsus, actes manqués, symptômes névrotiques…)

/ !\ Le mécanisme de refoulement est un mécanisme de défense (du Moi) qui consiste a renvoyé dans l’inconscient des pensées, représentations, désirs et a les y maintenir.

Freud analysera par la suite ses propres rêves et ceux de ses patients. Il découvre alors l’existence de désirs inavouables comme l’imagination de la séduction d’un parent = Théorie du fantasme (naissance de la psychanalyse).

Le complexe d’Œdipe fut prolongé par ANZIEU dans Le Moi Peau.

Ce complexe est la séparation entre la mère et l’enfant : passage de la relation fusionnelle à la relation séparée.

Ce complexe est représenté par deux équations :

1+1=1 qui devient 1+1=3

FUSION qui devient TRIANGULATION

Pour Anzieu, l’interdit fondamentale est qu’il est impossible d’être en relation fusionnelle avec sa mère et détruire celui qui sépare. C'est l’interdit du Surmoi.

26/09

ETAPE DE DEVELOPPEMENT DE L’ENFANT A L’ADOLESCENT

Deux œuvres :

...

Télécharger au format  txt (27.6 Kb)   pdf (171.4 Kb)   docx (31 Kb)  
Voir 15 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com