LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

American beauty

Résumé : American beauty. Recherche parmi 229 000+ dissertations

Par   •  22 Octobre 2019  •  Résumé  •  2 021 Mots (9 Pages)  •  37 Vues

Page 1 sur 9

American beauty nous raconte l’histoire de la famille Burnham et de leurs nouveaux voisins les Fitts. Le héros du film, Lester Burnham sait qu’il va mourir et nous narre la dernière année de sa vie. Il nous guide dans ce qu’était son existence, c’est à dire sa femme, sa fille, ses voisins, son travail…et il invite le spectateur à être voyeur et à suivre chaque personnage dans son intimité, en lui exposant ses points de vue.

On a deux familles où chaque membre est enfermé dans une routine et a peur des changements, et pourtant des changements vont s’opérer pour chacun d’entre eux.

        Dans ce film qui aborde différents sujets à polémiques de l’Amérique de B. Clinton (relation d’un homme mûr et d’une jeune fille, la drogue, l’homosexualité, la sexualité chez les adolescents, la curiosité obsessionnelle à savoir ce qu’il se passe chez les voisins…) j’ai choisi d’exposer le côté adolescent. Une première partie s’appuiera sur le personnage de Lester et de sa régression adolescente. Une deuxième parie concernera la rencontre amoureuse de Jane et Ricky et sera traitée un peu plus théoriquement (je reprendrai certains points élaborés avec Jutta Pancke-Sturm et Gilbert Gsell-Herold lors de notre exposé sur l’amour).

        Lester Burnham représente le banlieusard américain moyen : il est marié, a une fille, il y a deux voitures pour le couple, il est propriétaire d’une maison bien aménagée avec une pelouse entretenue et il vit dans un quartier calme. Pourtant, tout ceci n’est que du paraître, la famille idéale n’existe plus et se trouve engluée dans un quotidien routinier. Carolyn, son épouse hystérique et castratrice, qui n’a pour passion que l’argent, le mépris et n’a plus aucun désir sexuel pour lui. Leur fille Jane est une adolescente morose, complexée et solitaire qui l’ignore et il n’y a plus aucune communication entre eux. Lester est frustré et réalise qu’il a raté quelque chose dans sa vie mais sans savoir ce que c’est. Il est sans désir, léthargique, il a cessé de rêver et il se sent mort. Pourtant, par le passée ils étaient heureux, comme en témoigne la photo de famille posée dans la cuisine où l’on y découvre Lester et Carolyn rayonnants avec Jane, petite fille, l’image d’une famille aimante et unie.

D’un point de vue professionnel, suite à une restriction budgétaire, on lui demande une évaluation écrite de son poste afin de décider si c’est un élément motivé que l’on garderait. Cela fait 14 ans qu’il travail pour le même journal et est réticent à se justifier pour conserver sa place. A la maison, personne n’entend son désarroi et aucun dialogue n’est possible.

        Le lendemain soir, pour donner l’image de parents modèles, Carolyn insiste pour que Lester et elle assistent à un match de basket, afin d’y encourager Jane qui fait partie de l’équipe des pom-pom girls.

A ce moment un changement va s’opérer, la vie terne de Lester bascule lorsqu’il voit Angela, une adolescente amie de sa fille. L’adolescente l’obsède et son objectif est de la conquérir pour tout ce qu’elle représente, c’est à dire la beauté, la jeunesse et la liberté. A partir de là, la réalité de Lester se mêle à des fantasmes éveillés mettant en scène Angela qui apparaît toujours entourée de pétales de roses rouges. Le rouge symbolise la passion, le désir, le sexe et la rébellion de Lester.

Angela fait émerger la pulsion de vie chez lui.

        En parallèle, Lester fait la connaissance du fils des nouveaux voisins, Ricky, lors d’une soirée mondaine où il accompagne Carolyn, pour son travail. Ricky y fait le service en extra pour cacher sa réelle source de revenues qui provient du deal de l’herbe. Le jeune homme propose à Lester de fumer un joint dehors mais ils sont surpris par le supérieur de Ricky qui lui fait remarquer qu’il n’est pas payé pour fumer. Le jeune homme démissionne sur le champ, ce qui fait de lui « le héros » aux yeux de Lester. On assiste ici à une identification inversée, c’est à dire l’adulte s’identifie à l’adolescent (on peut noter que plus tard, comme son héros, Lester va démissionner de son travail mais grâce à un petite chantage il partira avec une indemnité de licenciement conséquente, ce qui est un acte réfléchi et non impulsif).  Deux minutes après Carolyn ivre fait irruption et Lester, comme un enfant pris en faute cache le joint derrière lui. La régression au stade adolescent commence.

        La passion de Lester pour Angela va l’amener à revisiter son oedipe.

Il commence par remodeler son corps en pratiquant la musculation et le footing. Il veut être beau quand il est tout nu. Puis sa crise d’adolescent l’amène à faire des choix plus radicaux. Il démissionne de son poste au journal et choisit de travailler dans un fast-food comme employé, malgré sa surqualification. Il revendique par ce poste une meilleure qualité de vie (plus de temps libre et moins de stress) à l’argent. En fait, cela lui rappelle un été de son adolescence où il avait travaillé dans un fast-food. Il réalise deux autres rêves d’adolescent : d’une part il s’achète un Pontiac Firebird rouge, objet de désir lorsqu’il avait 17 ans, ainsi qu’une voiture radiocommandée (rouge également, symbole de sa rébellion et de sa prise de pouvoir). Comme un adolescent il se trouve un refuge, son garage, dans lequel il pratique la musculation, fume des joints et écoute les vieux tubes des années soixante-dix. Comme un adolescent il se révolte et provoque le chef de famille, son épouse, il bredouille devant Angela, compose son numéro de téléphone en cachette et raccroche lorsqu’elle décroche, et il écoute à la porte de la chambre de Jane lorsqu’elle reçoit Angela pour savoir ce que les adolescentes disent de lui. Lester n’est plus à une place de père. Néanmoins, c’est un adulte et cette régression a des effets bénéfiques dans sa relation aux autres : il est plus ouvert, plus tolérant et essaie de communiquer.

A la fin du film, Lester est prêt à passer à l’acte et à posséder l’objet de son désir, Angela. Mais il maîtrise sa pulsion en renonçant à son acte et accepte la castration et le manque. Il réalise qu’il a fantasmé Angela et qu’un fantasme ne peut être réalisé. Il redevient adulte, homme et père. Par là, il permet à Angela de retrouver une place d’adolescente.

        

        Jane Burnham est une adolescente solitaire, complexée qui porte des vêtements informes et sombres (sa mère ne manque pas de lui faire remarquer qu’elle est mal habillée).

...

Télécharger au format  txt (12.3 Kb)   pdf (80.7 Kb)   docx (14 Kb)  
Voir 8 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com