LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Commentaire composé la peste, Camus

Cours : Commentaire composé la peste, Camus. Recherche parmi 240 000+ dissertations

Par   •  5 Avril 2020  •  Cours  •  323 Mots (2 Pages)  •  11 Vues

Page 1 sur 2

Albert camus était un écrivain, philosophe, romancier, dramaturge, essayiste et nouvelliste français. Il était aussi journaliste militant engagé dans la résistance française. Il est né en 1913 en Algérie et est mort en 1960. Il a écrit de nombreux romans dont la Peste publie en 1947. L’histoire se déroule à Oran en Algérie, dans les années 1940. Le roman raconte sous forme de chronique la vie quotidienne des habitants, pendant une épidémie de peste qui frappe la ville et la coupe du monde extérieur. Le docteur Rieux, au centre de l’histoire, combat sans relâche contre la maladie. Cependant, alors que l’épidémie s’est officiellement éteinte, à la fin du roman, son ami Tarrou est touché lui aussi par la peste, il sera le dernier mort. Son agonie et l’impuissance du médecin donnent lieu à une scène particulièrement émouvante. En quoi cette scène d’agonie dramatique permet de réfléchir sur la condition humaine ? En quoi est-elle tragique ? Nous verrons tout d’abord comment le narrateur évoque l’agonie de Tarrrou. Nous observerons ensuite la souffrance des personnages. Enfin, nous étudierons le caractère tragique du monde qui est évoque dans ce passage.

1. les effets de l’agonie sur le corps

Description faite à travers le point de vue de Rieux. Or il est médecin.

Description clinique des symptômes. Lexique précis, médical, d’un réalisme cru (cf CL en rose)

Deux formes de la peste : peste pulmonaire / peste bubonique (cf. ganglions , sensations tactiles)

Tarrou semble n’être plus qu’un corps, déshumanisation. D’ailleurs parfois on ne parle que de certaines parties de son corps « les ganglions » la « face » le « sourire »

De plus ce sont souvent les symptômes qui sont sujets des verbes, et non le pers

+ quand il meurt : comparaison « comme si une corde essentielle s’était rompue » Etre humain vu comme une machine : cf la comparaison des ganglions à des écrous + « masque inerte »

...

Télécharger au format  txt (2 Kb)   pdf (31 Kb)   docx (7.5 Kb)  
Voir 1 page de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com