LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Le Travail

Cours : Le Travail. Recherche parmi 241 000+ dissertations

Par   •  11 Octobre 2019  •  Cours  •  1 113 Mots (5 Pages)  •  92 Vues

Page 1 sur 5

Le travail

Définition : Le travail vient du latin tripalium qui désigne un instrument de torture. L’association du travail à la souffrance est fréquente. Le travail est le déploiement d’un savoir faire grâce à une volonté engagée. Il désigne une activité qui demande des efforts et un engagement de la volonté dans le déploiement d’une technique afin de produire quelque chose d’utile à la vie collective.

     Dans un premier temps on se fait une représentation négative du travail.

- Mythe de Prométhée le représente comme une punition, un châtiment pour avoir dérobé le feu.

- L’antiquité Grecque y voyait  une aliénation insupportable : Aristote et Platon considèrent les esclaves comme des « machines animées »

      On oppose souvent travail et loisirs, comme si le loisir permettait le véritable épanouissement de l’individu dont il serait privé dans son travail.

Inversement le travail fait l’objet d’une certaine admiration + développement de sois. Il apparaît aussi comme une source d’indépendance. Les gens sont malheureux au chômage car ils se sentent exclus de la société et inutiles. Le mot travail est devenu si noble que toute activités se revendiquent comme un travail aujourd’hui. Le travail a une valeur morale : il oblige à la persévérance et à l’effort.

Le travail vu par les auteurs/philosophes :

Marx, Le Capital 1867 :

Pour le philosophe matérialiste, le travail est d’abord instinctif et constitue une transformation de la nature en vue de subvenir à ses besoins chez les animaux. Bien que l’homme soit constitué comme les animaux la différence de son travail est qu’il le conçoit dans un but. Pour Marx, l’homme a su s’approprier le travail afin d’en faire une faculté qui ne sert pas à répondre à ses besoins primaires mais à le faire évoluer. En travaillant l’homme façonne l’univers et la nature qui l’entoure. Il en devient le maître. Le travail élaboré de son commencement à sa fin est une tâche fructueuse. Grâce à cela l’homme devient indépendant et se libère de sa simple condition. Cependant il faut que le travail ne soit pas aliéné ni morcelé, ni répétitif afin de produire ces effets. De même une autre forme d’aliénation touche le résultat du travail : quand on est pas responsable de son travail, on ne revendique pas le lien avec son produit. Il est moindre moralement car ce résultat ne porte pas la marque d’un engagement personnel pouvant provoquer une reconnaissance chez les autres -> travail désintéressé. Un travail complexe permet à l’homme de se sentir impliqué dans sa tâche et évite la routine nocive. Ici Marx accuse la société capitaliste d’aliéné le travail afin de rentabiliser son profit le plus possible. Dans a société capitaliste, le travail est exploité.

Freud, Malaise dans la Culture

Pour Freud, le travail est une source de sagesse grâce à son efficacité, sa constance, sa persévérance… Il n’a pas qu’un profil économique mais aussi affectif et subjectif de part sa satisfaction. De plus il permet l’intégration dans la société : celui-ci fait des rencontres et interagit avec d’autres hommes ce qui lui permet d’élargir sa culture et développer sa pensée. En travaillant uniquement par lui même, l’homme se crée sa propre liberté. Le travail, selon Freud permet à l’homme de s’investir dans la société en produisant des biens/services qui profitent à tous. Grâce au travail, l’homme se sent alors utile et indispensable à la société dans laquelle il est pleinement intégré. De même le travail permet l’ancrage de l’homme dans la réalité en le préservant de son imagination pouvant l’isoler et le rendre fou. Cette situation est dangereuse car l’homme serait à la merci de la réalité. Sans le travail on serait très peu créateur et au stade sauvage. Le travail représente le fondement de la citoyenneté, principe de notre société.

...

Télécharger au format  txt (7 Kb)   pdf (74.7 Kb)   docx (9.9 Kb)  
Voir 4 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com