LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Le Travaile

Mémoires Gratuits : Le Travaile. Recherche parmi 240 000+ dissertations

Par   •  6 Décembre 2011  •  261 Mots (2 Pages)  •  568 Vues

Page 1 sur 2

Question 1 : L’article de réflexion sur le rire écrit par P. Siankowski dans la revue Label France n°56 en 2004 comporte cinq paragraphes, donc cinq étapes de raisonnement :

- Le 1er paragraphe expose la thèse en réponse à la question posée, en affirmant que l’on peut rire de tout, mais dans des limites fixées par la loi. (thèse affirmée sous forme concessive : certes…mais)

- Le 2e paragraphe explique le 1er : la liberté d’expression, donc de l’humour, est garantie par la Constitution, mais la diffamation et l’injure sont sanctionnées. (Lien logique possible : en effet.)

- Le 3e paragraphe nuance le 2e : il montre les pressions exercées sur cette liberté de rire de tout, venant des revendications identitaires, du recours aux tribunaux et d’une morale normative. (Or)

- Le 4e paragraphe reformule, élargit le problème, pose la question des « cibles » du rire, constate la relativité du comique et souligne l’importance du contexte (temps et lieu). La légitimité du rire, même impertinent, s’appuie sur sa qualité et sur son universalité. (Ainsi / D’ailleurs)

- Le 5e paragraphe commence par illustrer la thèse précisée dans le 4e, avec des exemples montrant que ce qui protège les meilleurs humoristes contre les sanctions judiciaires qu’ils frôlent parfois, c’est leur intention de partager le rire avec le plus grand nombre plutôt que de désigner des « ennemis » ; la conclusion de l’auteur est que l’universalité du rire lui permet une liberté presque sans limites. (Ainsi / En définitive ou Donc)

Question 2 : La phrase affirmant que le « vouloir rire ensemble » correspond

...

Télécharger au format  txt (1.6 Kb)   pdf (44.2 Kb)   docx (8.3 Kb)  
Voir 1 page de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com