LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Le rire réunit-il ou sépare-t-il ?

Dissertation : Le rire réunit-il ou sépare-t-il ?. Recherche parmi 241 000+ dissertations

Par   •  5 Janvier 2018  •  Dissertation  •  3 038 Mots (13 Pages)  •  714 Vues

Page 1 sur 13

Le rire réunit ou sépare ?

Le rire peut parfois exclure des hommes au sein d’une communauté, mais il peut aussi les rassembler. Ces deux fonctions sont dépendantes du contexte social et historique.

I°) Le rire une fonction intégratrice aux multiples bienfaits :

  1. Le rire, propre à tout être vivant :

  1. Une fonction primitive :

        Tout le monde connait le célèbre adage invérifiable, « le rire c’est la santé », il est toujours présent aujourd’hui sans pour autant avoir d’explication rationnelle. Le rire caractérise l’humanité (doc.4bis), il s’agit d’une chose inné, dès notre naissance nous rions sans que quelqu’un ne nous l’ai appris.

Le rire est une pratique quotidienne de l'homme. Une journée sans rire, dit-on, est une journée perdue. La raison en est simple : rire est peut-être aussi vital que boire, manger et dormir.

Une partie des documents s’accordent sur le fait que le rire est le propre de l’homme (docs 1, 2, 3 et 4). C’est même ce qui caractérise le passage de l’hominidé à l’homme (doc 1), et ce qui le définit : « l’homme est un animal qui sait rire » (doc 2). Le rire n’est pratiqué et déclenché que par l’homme, qui est aussi décrit comme « un animal qui fait rire » (doc 2).

Dans les docs 2, 3 et 4 : l’homme apparaît à la fois comme sujet et comme objet du rire : il est celui qui rit et celui dont on rit. Un sketch comique dénonce les travers des hommes, le « spectacle » mis en scène par Milon s’exerce aux dépens de son hôte Lucius.

Le rire est défini de façon très différente par Rubinstein (doc.1) et Bergson (doc.2), qui adoptent des perspectives différentes. Pour Rubinstein, l’Homme est le sujet du rire, c’est sur caractère émotionnel, primitif et joyeux qu’il met l’accent. Si primitif que l’homme préhistorique riait pour signaler l’absence de danger. Même maintenant à notre époque nous rions parfois de façon automatique quand une situation stressante aboutit, il s’agit d’un rire nerveux. Il s’agit d’une thèse développée par Darwin, la découverte du rire se traduit par une joie intense. Ce principe est repris dans le film La Guerre du Feu. Le rire serait donc le propre de l’homme. C’est même ce qui caractérise le passage de l’hominidé à l’homo-sapiens (l’évolution actuelle de l’homme) affirme Rubinstein (doc.1).

L’homme est aussi le seul animal qui fait rire ». En effet, un paysage ne peut être qualifié de « risible », et si un animal ou un objet nous fait rire, c'est parce que l'on y retrouve étrangement des caractéristiques humaines (selon Bergson).

Mais qu’est-ce-que le rire ? C’est un signe corporel qui apparaît, un sourire qui se dessine sur le visage, un son qui se dégage de la gorge ; moralement, c’est une sensation de bien-être. On rit principalement quand on est heureux. Le rire n’a alors ici aucun objet aucune raison, c’est un rire spontané.

De plus, le rire semble indissociable du comique, en effet, le comique est ce qui fait rire ; le rire est la conséquence, l’effet provoqué par ce qui est perçu comme comique.

  1. Une ressemblance flagrante entre l’Homme et l’animal.

Le rire, que ce soit chez l’Homme où chez les singes, est important dans la socialisation. Il permet à l'individu de montrer son appartenance à un groupe, tout en se différenciant des autres individus.

Mais il est aussi un moyen primitif de rapprochement, voire de communication entre différents individus ; il est même possible de voir des Hommes faire rire des singes.

Le rire va donc avoir un impact important dans les sociétés et dans la formation de groupes sociaux.

Le rire serait propre à l’Homme car l’animal n’aurait pas la complète capacité de comprendre les situations ridicules qui seraient risible pour un être humain.

Par ex, si nous reprenons la situation dans le document 2 où une personne assise regarde des personnes dansés et qui ensuite se bouche les oreilles pour ne plus entendre la musique, il n’aperçoit maintenant qu’une situation ridicule menant au rire.

De même, l’animal et l’Homme ne sont pas si différent l’un de l’autre. Parfois l’Homme rira d’une situation qu’aura effectuée l’animal et vice versa. Ce phénomène est très présent surtout avec les otaries et singes qui peuvent aussi adopter une expression humaine.

Le rire est aussi une chose universelle la preuve en image avec les vidéos de Rémi Gaillard (doc.10) faisant des vidéos comiques étant vu par plusieurs milliers de personnes.

Malgré ces différentes approches, la plupart des documents insistent sur les fonctions positives du rire, aussi bien pour l’individu que pour le groupe.

  1. L’aspect fonctionnel du rire sur le plan social
  1. Le rire unit les peuples

Le rire apparait comme un puissant facteur de cohésion social et joue un rôle essentiel à toutes les époques et dans toutes les sociétés. La première fonction du rire est sociale, tant il est vrai qu’on rit rarement seul.

Rire pour partager des choses en commun, rire pour communiquer, pour décompresser… Ce phénomène s’exerce en groupe pour la plupart du temps, il s’agit d’un moyen de communication non verbal.

Les fous rires sont l’exemple typique d’un rire spontané sans arrière-pensée. Il unifie les personnes par des pensées communes, on rit à un même spectacle lorsque l’on va voir Jamel Debbouze par exemple, à une même histoire, une même blague qui porte sur la religion, la couleur de peau…

Il constitue un ciment pour les sociétés humaines : il favorise l’établissement de liens entre les individus  et les groupes (docs 1, 2, 3 et 4). Il établit une connivence, lors des fêtes (docs 1 et 4) ou des spectacles (doc 3 et 4).

Il permet de déjouer l’agressivité (docs 1 et 3) et de construire une communauté (docs 1, 2 et 3) stable (doc 1) ou éphémère (docs 2, 3 et 4). Il permet ainsi d’unir les individus l’espace d’un instant, d’une soirée avec un humoriste. Il y aura un effet de groupe où l’ensemble des spectateurs seront réuni par une seule et même chose : le rire.  

...

Télécharger au format  txt (18.5 Kb)   pdf (153.9 Kb)   docx (17.8 Kb)  
Voir 12 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com