LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Corpus de textes André Gide, Voltaire, Maupassant, Victor Hugo

Dissertation : Corpus de textes André Gide, Voltaire, Maupassant, Victor Hugo. Recherche parmi 233 000+ dissertations

Par   •  14 Octobre 2018  •  Dissertation  •  332 Mots (2 Pages)  •  187 Vues

Page 1 sur 2

Les exemples de chef-d'œuvre remplis de beaux sentiments sont infinis. Je pense donc qu'André Gide ne faisait pas référence aux sentiments des personnages. Je pense qu'il faisait référence aux sentiments de l'auteur. En effet, selon moi, il a voulu dire qu'un auteur empreint de "beaux sentiments" incapable de mettre ceux-ci de côté, est voué à faire de la mauvaise littérature.

Voltaire par exemple luttant contre les injustice et inégalité et Considéré par Victor Hugo comme « l’homme qui plaida la cause du genre humain et la gagna » étant donc un Homme Possédant de bons sentiments a été obligé dans son œuvre candide de montrer les atrocités et le malheur de ce monde il a dû ainsi se remplir lui-même de mauvais sentiments pour son œuvre

Les mauvais sentiments favorise notre compréhension il est plus aisé de faire passer un message avec de mauvais sentiments car ceux-ci utilisent nos émotions de façon plus forte que les émotions produites par de bon sentiments

Bel ami de Maupassant, Roman dénonçant les abus des milieux de la politique et du journalisme de son époque Tout d’abord, Maupassant dresse une critique acerbe du journalisme qui prend ici l’allure d’un monde corrompu étroitement lié à la politique.

 Mais afin de dénoncer il a dû remplir de mauvais sentiments certain personnages afin de crée chez le lecteur une haine ou une colère ainsi lui faire comprendre la corruption du journalisme

Les lecteurs lisent parfois pour se détendre sans chercher de messages quelconques donc certaine littérature possédant seulement de bons sentiments peuvent être de bonne œuvre car elle détende réjouisse ou font se sentir mieux le lecteur

Les “bons sentiments” expriment le contraire de leur intention : une mauvaise pensée. Si l’enfer est pavé de bonnes intentions, l’enfer est aussi pavé de bons sentiments.

“Les bons sentiments peuvent aujourd’hui épingler tour à tour la mièvrerie, la compassion dangereuse, l’illusion morale, le moralisme, la paresse intellectuelle, la rouerie politique”

C’est ce paradoxe insaisissable que tente d’éclairer la philosophe et dramaturge Mériam Korichi

...

Télécharger au format  txt (2.2 Kb)   pdf (32.1 Kb)   docx (10.4 Kb)  
Voir 1 page de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com