LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

La religion est-elle essentielle à l'Homme ?

Dissertation : La religion est-elle essentielle à l'Homme ?. Recherche parmi 262 000+ dissertations

Par   •  10 Mai 2018  •  Dissertation  •  1 498 Mots (6 Pages)  •  8 586 Vues

Page 1 sur 6

Dissertation de Philosophie

La religion est-elle essentielle à l’homme ?

Aujourd’hui de plus en plus critiquée à cause des dérives qu’elle semble causer, la place de la religion dans nos sociétés est devenue un sujet sensible. On la retrouve pourtant sous différentes formes dans toutes les sociétés de monde depuis les débuts de la civilisation. Son caractère qualifiable d’universel nous pousse donc à questionner l’existence du caractère essentiel de la religion : La religion est-elle essentielle à l’homme ?
En d’autres termes la religion ne fait-elle pas partie intégrante de l’homme et ne régit-elle pas ses relations avec les autres à tel point qu’il ne puisse vivre sans elle ?
 
La religion est un univers de croyances et de pratiques reliées au sacré au sein d’une communauté organisée. La religion lie horizontalement les gens y adhérant entre eux et les lie verticalement avec la ou les puissances sacrées auxquelles ils croient.
Essentielle a l’homme signifie qu’elle ne peut lui être retirée sans le faire disparaître car elle relève de son essence même, c’est-à-dire la partie la plus importante de son être.
Si la religion est bien essentielle à l’homme alors comment les personnes se réclamant de l’athéisme peuvent-telles vivre ? Pourquoi y’a-t-il eut des guerres et y-a-t-il toujours des conflits entre les hommes à cause d’elle ? Si elle n’est pas essentielle alors comment expliquer que toutes les communautés humaines en possèdent une ?
Nous répondrons à ces questionnements en observant premièrement le caractère utile aux hommes de la religion, ensuite nous étudieront les problèmes qu’elle peut poser et voir si elle est par cela préjudiciable et pour terminer nous verrons quelles sont ses caractères essentiels et ses limites.

  1. Le caractère utile de la religion à l’homme, bénéfique ?
  • Le lien social : Unie les hommes autour d’une croyance commune et leur donne le sentiment tant recherché par l’homme d’appartenance à un groupe.
    ex : L’union qu’apporte les fêtes religieuses comme Noël ou l’Aïd.
     Thèse de Durkheim que la religion est une forme de lien social par des réunions, des assemblés et autres moments de rassemblements qui unissent les hommes autour d’un sentiment collectif.
  • Permet des progrès : elle a permis des avancés notamment dans les droits de l’homme.
    ex : Le combat de Martin Luther King pour l’égalité entre tous les hommes basé sur une valeur issue de la bible : « Nous sommes tous frères ».
  • Donne de l’espoir/rassure : Aide à accepter sa condition et les épreuves de la vie car il y’a l’idée de destin que chacun ait un rôle.
    ex : Deuil dû à la mort d’un proche aidé par l’idée qu’il est maintenant dans un monde meilleur.
     Thèse de Freud que la religion donne le sentiment d’être protégé par Dieu, comme une figure paternelle + Thèse de Marx que même si l’homme ne se bat pas pour se libérer de ses chaînes il espère en être libéré par Dieu.
  • Donne un sens à l’inexpliqué : Ce que la science ne peut expliquer ou simplement pour répondre à des questions existentielles
    ex : Pourquoi l’homme vit-il ? Quel est le but de son existence ? L’idée qu’il y ait un Dieu permet d’appréhender ces questionnements ou du moins d’accepter une réponse confuse comme « Parce que Dieu le veut » et que chacun ait un rôle.
     Thèse de Freud que la religion assouvie le besoin de compréhension du monde et de soi-même de l’homme
  • Dicte des règles de conduites morales à respecter car Dieu punit et récompense
    La religion dit d’aimer et d’aider son prochain
    ex : Le Pape François qui incite à l’aide et l’accueil des réfugiés de guerre.
     Thèse de Freud que l’homme a un besoin moral de justice avec l’idée que Dieu surveille et fera justice lui-même.

Transition : Si la religion est si bénéfique à l’homme qu’il ne peut vivre sans alors pourquoi fait-elle également des morts lors de guerres de religions par exemple ? N’apporte-t-elle pas également des problèmes à l’homme et à la société ?

  1. Les problèmes que pose la religion, préjudiciable ?
  • L’homme accepte sa misère grâce à l’illusion que lui donne la religion mais du coup n’essaye pas d’en sortir.
    ex : Exploitation des salariés par des patrons à l’époque des révolutions industrielles, ils l’acceptaient sans résistance car ils avaient l’idée qu’après leur mort tout ne serait que bonheur. 
     Thèse de Marx que la religion est « l’Opium du Peuple », car pour lui le peule se réfugie dans la religion plutôt que d’essayer de se battre pour ses droits.
  • Préjudice à l’intelligence individuelle : en adhérant à des explications religieuses infondés l’homme se ment à lui-même.
    ex : Quand Copernic a prouvé que c’était le Terre qui tournait autour du Soleil et non l’inverse la religion s’y est opposé car cela remettait en cause son modèle géocentrique, avec l’homme au centre de l’univers.
     Thèse de Pascal que pour obtenir une certitude rationnelle il faut en effet partir de croyances et d’intuitions du cœur pour ensuite démontrer par sa raison. Il faut donc joindre les deux et ne pas se baser que sur un des deux que ce soit les croyances ou la raison.
  • Contraintes sur la liberté individuelle dicté par la religion en plus que des contraintes de la loi.
    ex : L’interdiction par le Coran dans l’Islam de manger du porc, le jeûne du ramadan qui impose des heures pour s’alimenter, ces mesures réduisent les libertés individuelles.
  • Exclusion volontaire ou forcée des individus n’adhérant pas à la religion d’une communauté.
  • Problèmes dans la vie Publique et la diversité dans les religions. Conflits dans une même société divisée en plusieurs communautés partageant des religions différentes avec des croyances et pratiques différentes et parfois même opposées entre elles ou avec les lois du pays ou ses valeurs.
    ex : Port du voile par des femmes musulmanes parfois forcé non conforme à la valeur d’égalité des sexes de la République Française. 
  • Radicalisation et extrémisme : Revendications extrêmes justifiées par la religion. Très souvent une instrumentalisation de la religion pour arriver à des fins violentes.
    ex : Attentats de Daesh qui revendique un territoire et le pouvoir en imposant la Charia d’après une interprétation du Coran.

Transition : Mais alors comment concilier les éléments bénéfiques de la religion qui sont essentiels à l’homme tout en évitant les problèmes que suscite également la religion ?

  1. Les aspects vitaux de la religion et ses limites pour l’homme.

  • Foi affective, liberté d’adhérer ou non à la religion mais l’homme adhère toujours à quelque chose pour vivre, espoir et sentiment de protection.

Ex : Les Athées adhèrent souvent à la science comme croyance, même si la science peut paraître plus rationnelle que la religion elle n’est pas moins une croyance pour la plupart des gens qui croient les scientifiques sans vérifier par eux-mêmes.
 Thèse d’Alain qui évoque l’attachement émotionnel d’un individu à ce à quoi il croit qui l’empêche de prendre une distance avec l’objet d’étude et donc de penser

...

Télécharger au format  txt (9.2 Kb)   pdf (88.3 Kb)   docx (15.1 Kb)  
Voir 5 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com