LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Travail de préparation: A quoi sert la philosophie?

Compte Rendu : Travail de préparation: A quoi sert la philosophie?. Recherche parmi 240 000+ dissertations

Par   •  31 Octobre 2011  •  2 113 Mots (9 Pages)  •  2 891 Vues

Page 1 sur 9

A quoi sert la philosophie?

Travail de préparation :

Attention!! C'est un sujet intéressant mais qui peut être l'occasion de nombreux contre-sens et de nombreuses déviations. Le danger est de traiter de la philosophie en général, de faire un sujet flou plus anecdotique que véritablement rigoureux. Il va donc être nécessaire de dégager le sens précis, clair de l'intitulé et non point de partir dans des généralités creuses et vagues.

Définition des termes essentiels:

Servir: être utile, utilisé pour ...

Attention, la question sur laquelle on doit ici s'interroger porte sur l'utile, ce dont l'emploi est avantageux. Il faudra donc parvenir à définir cette notion, son vrai sens.

La philosophie: c'est un terme polysémique (qui a plusieurs sens) et ambigu dont nous retiendrons ici quelques significations: connaissances, savoir rationnel, système de la connaissance, sagesse, règle pratique d'action.

A quoi: cela renvoie donc à une interrogation sur quelque chose de déterminé.

Sens approfondi du sujet:

A quelle réalité la philosophie (c'est-à-dire le savoir rationnel et conceptuel) est-elle utile? Quelle est la finalité de la philosophie et quel est son but?

Problématique:

Ce sujet suggère immédiatement un certain nombre de questions:

 La philosophie a-t-elle une visée pratique?

 La philosophie joue-t-elle un rôle spécifique dans la vie, l'existence, l'action?

 Et si la philosophie ne servait strictement à rien?

 Mais n’y a-t-il pas des actions fort importantes (l’art par exemple) qui sont parfaitement dépourvues d'utilité, ne servent strictement à rien? A quoi sert un tableau?

 N'en va-t-il pas de même pour la philosophie?

 Mais ne peut-on penser qu'elle est essentielle à l'homme: d'une utilité qui serait au-delà de l'utilitarisme.

De toutes ces questions, il semble qu'il faille s'interroger encore plus profondément sur le sens qu'il faut attribuer à utile et se demander alors si la philosophie sert à quelque chose du point de vue pratique.

Problème: La philosophie a-t-elle un enjeu pratique, a-t-elle une utilité au sens "utilitaire"?

Quel plan choisir? Ici, deux solutions peuvent être adoptées. Soit le plan dialectique (thèse, antithèse, synthèse), soit le plan progressif (aller d'un point de vue relativement superficiel sur la notion vers un point de vue plus élaboré, analysé, réfléchi).

Or, ici l'intitulé sous forme de question semble faire appel à une forme progressive: faisons évoluer le concept de philosophie et celui d'utile pour parvenir à résoudre le problème et à répondre à la question.

PLAN DETAILLE:

"Personne ne demande à quoi sert la géographie. Tout le monde le sait: à faire la guerre commercialement ou militairement. On ne demande pas aux musiciens, aux joueurs d'échecs, à quoi ils servent. Mais depuis que l'espèce Homo philosophicus est apparue, chacun de ses membres se voit poser la question: A quoi sers-tu, toi?" (R.P DROIT -sous la direction de-, Science et Philosophie. Pour quoi faire, p.283).

A quoi sert la philosophie, question complexe et ambiguë dans la mesure où elle est porteuse de nombreux sous-entendus. A quoi est-elle utile? Quelle est sa fonction exacte?

Mais cet intitulé étrange et finalement assez banal, par une allusion à un certain mépris courant à l'égard de la philosophie, n'est pas sans nous interroger. Elle soulève le problème de l'utile. Si par utile, on entend "pratique", alors le problème est de savoir si la philosophie a un enjeu pratique. La philosophie joue-t-elle un rôle dans la vie, l'existence, l'action? Et, si la philosophie ne servait strictement à rien? Mais, n'y-a-t-il pas des activités importantes qui sont dépourvues d'utilité et ne remplissent rigoureusement aucune fonction utilitaire absolument visible?

Il s'agira donc de résoudre la question la plus centrale, ce qui constitue ici le problème, à savoir: la philosophie a-t-elle un enjeu pratique et que signifie dès lors "utile"?

1. La philosophie, jeu conceptuel, ne sert à rien:

Avant toute chose, il semble nécessaire de délimiter quelque peu la signification de "philosophie". Ainsi, éliminons un des premiers sens du terme "philosophie", le sens "populaire" et courant, celui où la philosophie désignerait une sorte de sagesse prudente, faite de patience et de sérénité, de résignation aussi à l'égard des maux qui surviennent dans l'existence. "Soyez philosophe" nous dit-on dans une expression courante. En ce sens, la philosophie sert-elle vraiment à quelque chose? Proche du bon sens le plus élémentaire, du sens commun pétri d'expérience, la philosophie semble apparemment servir à quelque chose, mais elle se révèle en fait sans grande ambition pratique. De plus, elle peut aussi se transformer en fausse sagesse pratique, en caricature souvent dépourvue de vraie raison.

En un sens beaucoup plus élaboré, la philosophie désigne un savoir rationnel, une étude conceptuelle, une science opérant par concepts purs destinés à former une compréhension générale de l'homme et du monde: qu'est-ce que la philosophie? Une fabrication de nouveaux concepts.

Mais à quoi sert cette fabrication de nouveaux concepts? A quel usage correspond cette fabrication? Telle est la première question que l'on peut se poser. Or, si par "A quoi sert" on comprend une utilité pratique, au sens d'utilitaire, alors il semble bien que cette fabrication ne serve strictement à rien. La philosophie, travail et jeu conceptuel, semble ne servir à rien. Si l'utile est ce qui sert à survivre, alors, comme le pense Jacques Maritain, "La philosophie est inutile". On ne se sert pas de la philosophie pour obtenir plus de confort matériel, plus de facilité, etc.  développer - cf cours-

D'ailleurs,

...

Télécharger au format  txt (13.8 Kb)   pdf (148.1 Kb)   docx (13.6 Kb)  
Voir 8 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com