LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Faire une explication de texte

Compte Rendu : Faire une explication de texte. Recherche parmi 254 000+ dissertations

Par   •  30 Novembre 2012  •  1 582 Mots (7 Pages)  •  794 Vues

Page 1 sur 7

Intitulé indiquant ce qui est demandé : « Expliquez le texte suivant. La connaissance de la doctrine de l'auteur n'est pas requise. Il faut et il suffit que l'explication rende compte, par la compréhension précise du texte, du problème dont il est question. »

Éclaircissements concernant l'intitulé :

- « le problème dont il est question » : En réalité, l'explication ou commentaire de texte n'est pas un exercice différent, dans l'esprit, de la dissertation, et même assez peu dans la forme. En effet, comme avec les sujets-questions, vous devez traiter un problème philosophique. Simplement, l'occasion, ou le document de référence, n'est plus une phrase interrogative seule, mais un texte...

Un texte qui développe une thèse, une « idée », au moyen d'arguments agencés selon une certaine logique, et qui a été écrit pour répondre à un problème que se posait l'auteur. Le texte comprend donc toujours un problème sous-jacent (exactement comme la question comprend, dans le sujet-dissertation, un problème à découvrir). Vous aurez à dégager, notamment dans l'introduction, le thème (de quoi il s'agit dans le texte), la thèse (ce que l'auteur en dit), et le problème qui lui correspond (que fallait-il démontrer, quelle difficulté ou quelle contradiction fallait-il résoudre ?). Qui dit problème dit également problématique, c'est-à-dire l'ensemble des problèmes secondaires qu'il va falloir formuler, dans un certain ordre, pour solutionner le problème principal. Dans le texte, cet ordre correspond en général à la suite des arguments avancés par l'auteur, qui sont autant de réponses à ces différentes questions : le texte a donc un « plan », c'est-à-dire des parties avec des articulations qu'il faut mettre en évidence.

- « la compréhension précise du texte » : Pour rendre compte du problème, on exige explicitement une « compréhension précise du texte » : c'est bien en quoi il s'agit avant tout d'une explication. Vous devez donc impérativement étudier le texte et rien que le texte (ce qui ne veut pas dire « coller » au texte au point de le répéter de mille manières = paraphrase). Inversement, vous ne devez pas plaquer une dissertation ayant le même thème que votre texte, sans vous soucier de celui-ci ! On exigera de vous une référence constante au texte. Il existe encore un autre risque, celui de s'éloigner du texte en exposant l'ensemble de la doctrine de l'auteur : ce qu'il faut éviter à tout prix.

- Avant toute chose, commencez par lire attentivement, et plusieurs fois, le texte : c'est essentiel ! En faisant cela, soulignez les mots qui vous paraissent importants. Repérer le thème, puis la thèse, puis les parties du texte, et enfin, commencez à réfléchir à l'énoncé du problème (ce n'est pas évident car le problème n'est presque jamais énoncé tel quel dans le texte).

L'introduction :

On commence par énoncer le thème du texte (de quoi il est question : un mot ou un groupe de mots), et par la même occasion, on rappelle le nom de l'auteur, sans s'attarder sur sa vie, son œuvre ou sa doctrine. On peut en revanche, si on en est capable, situer le passage dans son contexte, c'est-à-dire l'œuvre dont il est extrait (facultatif). On énonce ensuite la thèse du texte (ce qu'en dit l'auteur : une proposition ou une phrase), que l'on aura découvert vraisemblablement au début ou tout à la fin du texte (mais pas toujours) : soit l'auteur l'énonce avant de la démontrer, soit il argumente d'abord et énonce la thèse en guise de conclusion. De toute façon, il s'agit de la phrase qui vous paraît la plus importante du texte ! Mais il peut aussi bien être nécessaire de regrouper deux phrases du texte pour obtenir la thèse, si elle est complexe...

On énonce alors le problème implicite dont il est question dans le texte, et auquel la thèse répond explicitement. Demandez-vous toujours : quel problème s'est posé l'auteur, quelle difficulté voulait-il résoudre, ou encore à quelle discussion voulait-il se mêler lorsqu'il écrivit ce texte ? Attention : il ne suffit pas, pour trouver le problème, d'énoncer la thèse sous une forme interrogative. Par exemple, si la thèse du texte est que « une révolte contre l'État est parfois justifiée », le problème n'est pas simplement : « Peut-on justifier une révolte contre l'État ? », mais quelque chose de plus complexe (après réflexion et recherche) comme : « Est-il toujours contradictoire de se révolter contre l'État de droit, au risque de causer sa ruine, ou bien au contraire, certains événements (injustice, tyrannie, guerre) nous contraignent-ils parfois à remettre en cause, provisoirement, l'autorité de l'État ? » Dans le développement, il faudra alors réfléchir en profondeur sur la nature de l'État et sur la définition de la justice, pour déplier l'alternative contenue dans l'énoncé du problème, en l'occurrence confronter la texte du thèse avec la thèse opposée...

On énonce le plan du développement

...

Télécharger au format  txt (9.8 Kb)   pdf (108.5 Kb)   docx (11.8 Kb)  
Voir 6 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com