LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Sté Lawrence Sperry Aircraft Company

Étude de cas : Sté Lawrence Sperry Aircraft Company. Recherche parmi 241 000+ dissertations

Par   •  12 Février 2013  •  Étude de cas  •  837 Mots (4 Pages)  •  357 Vues

Page 1 sur 4

Un premier PA assurant la tenue d'altitude et de cap fut développé en 1914 par Lawrence Sperry. En 1918, Sperry fonda la Sté Lawrence Sperry Aircraft Company qui produisait des composants pour les systèmes de navigation et de pilotage et qui commercialisa son PA.

Vers 1930 des versions spéciales de PA ont été développées par Junkers. Sur le célèbre "Tante Ju" (Junkers Ju 52/1m) - ou sur le Junkers W34fao 397kW - ils avaient pour fonction primordiale d'améliorer la compensation et la régulation de la commande de profondeur. Ce dernier point est particulièrement ardu à l'aide du simple manche en cas de stress et en présence de rafales.

Plus tard, des PA spéciaux furent mis au point pour le vol en piqué comme pour le Junkers Ju 87 B. Ce PA commande l'aérofrein et force l'avion à effectuer une descente avec très forte pente. Arrivé à basse altitude ou après largage des bombes, le PA replaçait l'avion dans sa position initiale (voir aussi Stuka et Ernst Udet).

Des développements plus récents assistent le pilotage en effaçant les rafales ('Gust Alleviation' sur Airbus A320). Ce système destiné à améliorer le confort des passagers est cependant critiqué par certains pilotes qui lui reprochent de les priver du retour d'information sur les conditions de vent régnantes.Un premier PA assurant la tenue d'altitude et de cap fut développé en 1914 par Lawrence Sperry. En 1918, Sperry fonda la Sté Lawrence Sperry Aircraft Company qui produisait des composants pour les systèmes de navigation et de pilotage et qui commercialisa son PA.

Vers 1930 des versions spéciales de PA ont été développées par Junkers. Sur le célèbre "Tante Ju" (Junkers Ju 52/1m) - ou sur le Junkers W34fao 397kW - ils avaient pour fonction primordiale d'améliorer la compensation et la régulation de la commande de profondeur. Ce dernier point est particulièrement ardu à l'aide du simple manche en cas de stress et en présence de rafales.

Plus tard, des PA spéciaux furent mis au point pour le vol en piqué comme pour le Junkers Ju 87 B. Ce PA commande l'aérofrein et force l'avion à effectuer une descente avec très forte pente. Arrivé à basse altitude ou après largage des bombes, le PA replaçait l'avion dans sa position initiale (voir aussi Stuka et Ernst Udet).

Des développements plus récents assistent le pilotage en effaçant les rafales ('Gust Alleviation' sur Airbus A320). Ce système destiné à améliorer le confort des passagers est cependant critiqué par certains pilotes qui lui reprochent de les priver du retour d'information sur les conditions de vent régnantes.Un premier PA assurant la tenue d'altitude et de cap fut développé en 1914 par Lawrence Sperry. En 1918, Sperry fonda la Sté Lawrence Sperry Aircraft Company qui produisait des composants pour les systèmes de navigation et de pilotage et qui commercialisa son PA.

Vers 1930 des versions spéciales de PA ont été développées par Junkers. Sur le célèbre "Tante Ju" (Junkers Ju 52/1m) - ou sur le Junkers W34fao 397kW - ils avaient pour fonction primordiale d'améliorer la compensation et la régulation de la commande de profondeur. Ce dernier point est particulièrement ardu à l'aide du simple manche en

...

Télécharger au format  txt (5.2 Kb)   pdf (76.3 Kb)   docx (8.3 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com