LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Cas Juridique: procédure de sauvegarde d’une entreprise en difficulté

Compte Rendu : Cas Juridique: procédure de sauvegarde d’une entreprise en difficulté. Recherche parmi 259 000+ dissertations

Par   •  20 Janvier 2015  •  691 Mots (3 Pages)  •  860 Vues

Page 1 sur 3

Il s’agit d’un jugement d’ouverture d’une procédure de sauvegarde d’une entreprise en difficulté. Comme le prévoit la loi, c’est le débiteur qui est à l’origine de la demande en justice, ici la société Eurotunnel, représentée par son dirigeant, M. Jacques G.

Le tribunal accueille favorablement la demande et déclare ouverte la procédure de sauvegarde d’Eurotunnel.

Les juges s’appuient sur le fait que l’entreprise n’est pas en cessation de paiements, mais que ses difficultés sont telles qu’elle risquerait de se retrouver dans cette situation si rien n’était fait pour l’aider à résoudre ses problèmes. Plus précisément, il s’agit du remboursement d’une dette de 9 milliards d’euros que la société n’est pas parvenue à organiser jusque-là, et dont la prochaine échéance semble avoir peu de chance d’être honorée. La décision d’ouverture de la sauvegarde est fondée sur la nécessité d’une restructuration financière de la dette, qui demande certainement l’intervention d’experts mis au service d’Eurotunnel dans ce but.

Le jugement justifie la mise en œuvre de la sauvegarde par la volonté de favoriser à la fois la poursuite de l’activité de l’entreprise, l’apurement de son passif et le maintien de l’emploi.

2. Quelles mesures pratiques le tribunal met-il en œuvre ?

Le jugement d’ouverture de la sauvegarde prévoit deux mesures : d’une part, la nomination des organes de la procédure, d’autre part, la détermination d’une période d’observation.

La première mesure entraîne la désignation d’un juge-commissaire et de son suppléant, celle de deux administrateurs judiciaires chargés de surveiller la gestion de l’entreprise, et celle de deux mandataires judiciaires.

La seconde disposition fixe à six mois la durée de la période d’observation.

Après ce jugement, Eurotunnel continue à être dirigée par Jacques G. et par son conseil d’administration, mais les administrateurs judiciaires vont surveiller la gestion, en intervenant pour approuver ou interdire certaines décisions. Ils pourront conseiller en permanence de façon à orienter l’entreprise vers un assainissement de sa situation financière, en attendant la décision qui reviendra au tribunal au terme des six mois d’observation.

Durant ce laps de temps, les administrateurs judiciaires vont réaliser un bilan économique et social de l’entreprise, afin de déterminer dans quelle mesure sa survie est possible et/ou souhaitable.

3. Quel but la démarche des dirigeants d’Eurotunnel poursuivait-elle ? Quelles sont les raisons qui ont justifié le choix de cette procédure ?

La démarche des dirigeants d’Eurotunnel a été guidée par le désir de prévenir les difficultés majeures qui s’annonçaient à l’approche d’une échéance capitale. Sachant qu’ils ne disposaient pas de moyens propres pour surmonter le problème né de leur relative insolvabilité, ils ont préféré s’en remettre à une décision de justice qui offre plusieurs avantages : immédiatement et pour six mois, les choses sont bloquées. Les créanciers ne peuvent pas obtenir en justice une exécution forcée de leur créance. À plus longue échéance, la proposition de restructuration de la dette

...

Télécharger au format  txt (4.8 Kb)   pdf (68.6 Kb)   docx (9.5 Kb)  
Voir 2 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com