LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Rationalisation de l'organisation de la production d'Arcelor-Mittal

Commentaire de texte : Rationalisation de l'organisation de la production d'Arcelor-Mittal. Recherche parmi 240 000+ dissertations

Par   •  26 Avril 2015  •  Commentaire de texte  •  504 Mots (3 Pages)  •  748 Vues

Page 1 sur 3

1. Arcelor-Mittal est un groupe sidérurgique, né de la fusion de l’entreprise industrielle Mittal Steel (productrice de grandes quantités d’acier à faibles coûts dans les pays émergents) et d’Arcelor (fabricant d’acier spécifique à forte valeur ajoutée). L’entreprise est leader sur son marché, en affichant en 2011, une production égale à 8% de la production mondiale et en employant des travailleurs dans plus de 60 pays différents. Celle-ci évolue dans un secteur très concurrentiel (concurrence notamment asiatique), c’est pourquoi dès 2008, elle n’hésita pas à prendre le contrôle de grandes mines de fer et de cokeries. Nous pouvons qualifier sa stratégie de stratégie d’intégration. En effet, de par la fusion dont est né le groupe, celui-ci produit lui-même son acier en tout genre : acier long, acier plat et acier inoxydable. En regroupant deux entreprises productrices d’acier en grandes quantités et spécifiques, le groupe est sûr de faire l’unanimité. De plus, cette stratégie se confirme par l’achat des entreprises, productrices de matières premières. Arcelor-Mittal maîtrise la chaîne entière de production de l’aval à l’amont.

2. Le système de production de l’acier nécessite deux matières premières : le charbon et le minerai de fer. La demande de l’acier est élevée mais non constante, c’est pourquoi l’entreprise doit s’adapter. Ainsi, elle effectue une production continue, c’est-à-dire que la fabrication du produit ne peut être stoppée car ça remettrait en cause l’intégrité du produit ; une production en grande série, elle est standardisée et en grand nombre de pièces ; une production sur stocks, la fabrication est basée sur des prévisions de commandes, les produits sont stockés avant la vente.

3. Deux facteurs obligent Arcelor-Mittal à rationaliser l’organisation de sa production. Ceux-ci sont les suivants :

- La demande mondiale en matière d’acier reste monotone, notamment dans les pays développés (à forts PIB). Depuis 2011, la production d’acier a tendance à stagner à 125 par 10 millions de tonnes.

- La concurrence accrue des autres entreprises sidérurgiques asiatiques notamment, qui représente 64,4% de la production mondiale.

- La croissance chinoise qui pousse à baisser le prix de l’acier.

Ainsi, le groupe Arcelor-Mittal doit adapter sa production à ces divers facteurs extérieurs s’il souhaite rester compétitif et améliorer sa productivité.

4. TPM signifie Total Productive Maintenance. C’est une technique se caractérisant par le fait d’intégrer les travaux d’entretien, de dépannage et de réparation au sein de la production. Ainsi, les salariés disposent d’une plus grande autonomie dans leur travail. De plus, cela évite les causes de pertes de rendement, car si un problème surgit, l’employé répare lui-même les dégâts sur le champ, ce qui ne freine pas la production et permet de maintenir sa qualité. Cela procure ainsi, un avantage concurrentiel pour le groupe face aux autres entreprises sidérurgiques, notamment asiatiques. Ainsi, Arcelor-Mittal se démarque par sa production mêlant qualité certaine et efficacité.

5. Cette organisation est cohérente avec la stratégie du groupe. La stratégie reste celle d’intégration. En effet, il maintient

...

Télécharger au format  txt (3.5 Kb)   pdf (59.3 Kb)   docx (9 Kb)  
Voir 2 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com