LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Devoir 1 Management BTS AG Cned

Dissertation : Devoir 1 Management BTS AG Cned. Recherche parmi 259 000+ dissertations

Par   •  10 Janvier 2018  •  Dissertation  •  1 755 Mots (8 Pages)  •  489 Vues

Page 1 sur 8

Devoir 1 - Management des entreprises

Cas Imenprop

Question 1

La structure formelle correspond au principe officiel de l’organisation de l’entreprise, il s’agit du statut officiel de celle-ci. La structure formelle est celle qui est planifiée et voulue par ses créateurs.

Dans le cas de la structure officiel d’Imenprop, il s’agit d’une société de promotion immobilière, le gérant M.Jorlat cherche à avoir des logements corrects à des prix abordable pour les ménages français, il se veut être un partenaire pour ses clients. Pour avoir des prix abordables pour ses clients et une certaine qualité il mise sur les économies d’échelles, en partant sur un produit de base (une architecture de base des logements) et en y appliquant quelques modifications selon les exigences des clients. Cette entreprise dispose d’une équipe cherchant les terrains pouvant accueillir ce type de projet et essayant d’avoir les permis auprès des communes concernées. Il y a aussi une équipe d’architecte pour mettre en place les plans des maisons demandés, ainsi bien entendu d’un nombre important d’ouvrier pour faire les chantiers demandés. Pour relier tout ça il y a plusieurs équipes de mercatique et de gestion permettant le passage d’informations, un service administratif est présent pour s’occuper de l’accueil des mails et paperasse en tout genre. Le dirigeant se veut être le décisionnaire de tout projet et chantier.

La structure informelle correspond à l’ensemble des interactions qui apparaissent spontanément entre les membres et qui ne sont pas prévu par l’organisation formelle.

Dans le cas d’Imenprop, on peut parler de M.Jorlat très attentif à avoir des relations très humaines avec ses clients, il veut être proche d’eux et de leurs projets pour les accompagner au mieux. Il a par contre des relations très rigide avec ses employés, provoqué par une mauvaise expérience avec certains. Il avait basé sa structuration et l’organisation interne sur la confiance surtout avec ses collaborateurs proches, mais face à la croissance de son entreprise, il dû augmenter son effectif d’employé, dès lors certains des employés abusèrent de cette organisation basée sur la confiance. Depuis M.Jorlat restructura entièrement l’organisation de l’entreprise en mettant une hiérarchie strict, et doit automatiquement être mis au courant de chaque décision pour que celle-ci soient appliquées, à l’exception de ses collaborateurs les plus proches. Cette organisation créer des tensions et un sentiment d’injustice ressenti par les jeunes employés de l’entreprise qui doivent constamment batailler pour pouvoir tenir leurs rapports au patron et n’ont pas l’occasion de prendre des initiatives. De plus la hiérarchie très rigide mis en place empêche une bonne communication entre les différents acteurs interne de l’entreprise, mettant à mal les différents projets et provoquant quelque cafouillage dans les différentes conceptions. Cette situation met à mal le précepte de base de M.Jorlat, lui qui se voulait proche de ses clients, par cette structuration assez réglementé qui ne permet pas de s’adapter à tout les profils de client.

Question 2

La structure type d’Imenprop est la structure fonctionnelle. Dans ce type de structure les responsabilités sont établies par fonctions, il y a ainsi une forte centralisation et coordination entre les fonctions assurées par la direction. Ce type de configuration se retrouve dans les entreprises de taille moyenne spécialisé et proposant une gamme de produits peu diversifiée. On peut donc déduire que c’est le cas d’Imenprop, elle possède un effectif moyen, est organisé autour de fonctions précises et est spécialisée dans un domaine, celui de la construction et commercialisation des programmes immobiliers de logement individuels et collectifs dans le neuf.

Question 3

Selon la typologie des phases et crises de l’entreprise de Greiner, Imenprop est en train de vivre une crise d’autonomie arrivé après une phase de direction.

 Dans cette phase de direction, le dirigeant M. Jorlat à conçut une structure fonctionnelle pour palier à une crise de leadership survenu précédemment et permettre ainsi à l’entreprise de croitre, mais face au caractère trop centralisé et formel de la structure cela a conduit à une crise d’autonomie. En effet le coté trop rigide et hiérarchique de l’organisation de la structure nuit à la communication et au fonctionnement interne de l’entreprise.

Question 4

Selon Henri Mintzberg, qui a complété l’étude des structures d’entreprises, il y a cinq composants de base :

  • Le sommet stratégique, qui assure la direction de l’entreprise. Dans le cas d’Imenprop elle est assez importante étant donné que c’est le président de l’entreprise qui est au cœur des décisions.
  • La ligne hiérarchique, qui est une ligne d’autorité et de liaison entre le sommet stratégique et le centre opérationnel. Ici l’organisation d’Imenprop se veut très formelle et hiérarchisé, donc ce composant est très présent dans la configuration de l’entreprise.
  • Le centre opérationnel, qui est en charge d’assurer le travail de production. Pour Imenprop il s’agit du secteur de construction, c’est là où il y a le plus grand nombre d’employés de l’entreprise, composé d’ouvriers de chantiers.  
  • La technostructure, qui sont les activités de conseil et d’études. Ce composant n’est pas forcément très développé dans l’entreprise étant donné que c’est le dirigeant le principal décisionnaire.
  • Les fonctions de support logistique, qui regroupent les fonctions de réceptions, courriers et informatique. Dans Imenprop ce composant à une place correcte mais pas trop développé

La configuration type, qui correspond le mieux aux différents composants de base d’Imenprop, est la configuration Bureaucratie Mécaniste. Il s’agit d’une configuration qui possède une division horizontale et verticales fortes. Le pouvoir est fortement centralisé au niveau du sommet stratégique et la coordination s’effectue par standardisation des procédés. De plus les opérateurs ont généralement un nombre restreint de tâches et ne participent pas à la conception du travail. Cette configuration correspond donc bien à celle de l’entreprise Imenprop.

...

Télécharger au format  txt (12 Kb)   pdf (105.8 Kb)   docx (14.9 Kb)  
Voir 7 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com