LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Existe-t-il un sens à la vie ?

Étude de cas : Existe-t-il un sens à la vie ?. Recherche parmi 250 000+ dissertations

Par   •  23 Janvier 2021  •  Étude de cas  •  1 864 Mots (8 Pages)  •  17 Vues

Page 1 sur 8

Existe-t-il un sens à la vie?

Texte (800 mots) :

        Avec la pandémie que nous vivons en ce moment et toutes les remises en questions que cela nous impose, selon vous, est-ce que le moment est propice à une réflexion ?Tout comme l'on fait les philosophes existentialistes de l'après Guerre. Comme Albert  Camus philosophe Franco-Algérien né en 1913 qui est reconnu pour ses écrits traitant sur le sentiment de l'absurdité et  Jean-Paul Sartre, philosophe Français né en 1905 à Paris, qui considère l'homme comme un être libre. En me basant sur leurs philosophies, je tenterai de répondre a la question suivante : "existe-t-il un sens à la vie?" Je vous exposerai  d'une part le point de vue d'Albert Camus pour qui l'absurde a une place de choix. D'autre part, Jean-Paul Sartre pour qui l'homme est un être libre. Je terminerai en développant sur ma propre thèse sur la question et a laquelle je réponds qu'il existe un sens a la vie.

        Tout d’abord, pour Camus, la vie est absurde, elle n’a pas de sens. L’absurde est l’absence de réponse de l’Univers aux questionnements existentiels de l’homme face à sa vie. Alors c’est la raison pour laquelle Camus affirme qu’il n’y a pas de sens à l’existence de l’homme. Si l’on cherche dans le dictionnaire Le Petit Larousse illustré 2002, le mot sens est décrit comme : « signification de quelque chose ». (p.932) Alors que pour Camus, il n’y a pas de signification au sens de la vie et que le seul sens que la vie a est celui d’être absurde. Pour Camus, il faut accepter la raison d’être de l’absurde et ceci se fait grâce à la lucidité de vivre cette constatation. Il faut avoir la lucidité tout comme le héros de Camus Sisyphe lorsqu’il accepte son destin en toute lucidité de remonter la pierre jour après jour, et ce, pour l’éternité. L’auteur écrit : « Constater l’absence de sens de la vie n’équivaut pas à dire que la vie ne vaut pas la peine d’être vécue ». (p.7) Cette lucidité permettra de jouir de la vie et d’accepter ce qui l’entoure. Selon Camus, l’être humain ne veut pas vivre mieux, mais il veut vivre pleinement ce qui le rend heureux tout comme l’individu qui constate que ce qu’il fait est absurde. Par exemple, dans la situation COVID actuelle, l’absurde est le fait que ce virus tue des millions de personnes à travers le monde. En constatant l’absurde, par l’imposition des mesures sanitaires et par le développement d’un vaccin, l’homme fait face à l’absurde et donne un sens à sa vie. Comme dit par madame Chloé Patenaude dans le cadre de son cours de Philosophie 4PH1 dans la vidéo d’Albert Camus bloc cinq à 5 minutes 38 secondes ; » ce n’est pas parce qu’il n’y a pas de sens que tu ne peux pas être heureux. » Ainsi, la question du sens à la vie est discutable avec l’évidence que notre existence est absurde tout comme Camus l’affirme si bien.

        Dans un autre ordre d’idée, pour Sartre l’humain est maître de son destin et c’est ce qui est la clé de son bonheur. Pour le philosophe français : « l’existence précède l’essence » (p.9). Si l’on se réfère au dictionnaire Larousse illustré 2002, le nom féminin existence signifie le fait d’exister. (p.410.)  Selon Sartre, l’homme est au contraire de l’exemple du coupe-papier pour qui l’essence du coupe papier est définie et penser avant son existence par quelqu’un d’autre (p.9). Pour Sartre, l’homme est tout le contraire du coupe papier qui reste un coupe papier et qui n’est qu’un objet pour qui nous avons appliqué une recette et qui n’est pas libre, l’homme lui a le pouvoir de se transformer indéfiniment. Pour Sartre, nous sommes libres de nous déterminer par nous même ce qui nous confère notre liberté, notre existence n’est pas préétablie par un schéma de nature humaine, chaque homme fait son essence, l’essence de chaque individu n’a pas été conçue par personne d’autre que l’homme lui-même comme il se voit et se conçoit. Comme expliqué par madame Chloé Patenaude dans le cadre de son cours de Philosophie 4PH1 dans la vidéo Jean-Paul Sartre bloc 2 à 4 minutes 10 secondes : « L’homme lui existe d’abord, il vient au monde comme une page blanche et se défini par la suite en écrivant son histoire tout au long de sa vie. On ne naît pas avec une essence prédéterminée comme le coupe papier. » Par exemple, chaque individu a le pouvoir de se définir autrement que par ce qui peut paraitre déjà prédéterminé dans son essence. Comme le jeune homme qui décide de ne pas suivre les traces de son père qui est violent avec sa mère. Il décide d’apprendre à gérer ses émotions et ses conflits autrement qu’avec ses poings. C’est ce qui fait affirmer à Sartre que nous évoluons comme nous le désirons et l’homme est pleinement responsable de sa propre existence et de la manière dont il entend vivre sa vie pour que celle-ci ait un sens. Ce qui fait que le philosophe contemporain affirme que « L’homme est non seulement libre, mais liberté ». Sommes-nous réellement libres à tout point de vue comme Sartre l’assure ? Sarte considère l’homme comme libre de ses choix et de sa destinée. Dans le contexte pandémique actuel, chaque personne est libre et responsable de ses choix face aux conditions sanitaires. Il est libre de s’y conformer ou non. Considérant cette perspective, je crois que Sartre dirait qu’il existe un sens à la vie puisque chaque homme peut donner un sens à celle-ci.

...

Télécharger au format  txt (10.6 Kb)   pdf (121.9 Kb)   docx (10.6 Kb)  
Voir 7 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com