LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Étude du poème Strophe pour se souvenir de Louis Aragon

Mémoire : Étude du poème Strophe pour se souvenir de Louis Aragon. Recherche parmi 274 000+ dissertations

Par   •  21 Mai 2013  •  367 Mots (2 Pages)  •  1 025 Vues

Page 1 sur 2

 

Questions possibles à l'oral:

Ce poème n'est-il qu'engagé?

Ce poème n'est-il que lyrique?

Dans quels registres s'inscrit ce poème?

Comment s'expriment les sentiments du poète dans ce texte?

 

Intro: Qlqs infos biographiques: les 2 guerres + surréalisme. Mobilisé durant la 2eme GM, il combat avec les armes et avec la plume= litt engagée qui dénonce la situat° et redonne de l'espoir aux combattants. 1956: publicat° duRoman inachevé d'où est extrait le poème "Strophes pour se souvenir" allusion aux 23 résistants , groupe Manouchian, qui a été fusillé sur le mont Valérien pour acte de résistance.

Rappel question: Ce poème n'est-il qu'engagé?

Lecture expressive du texte:

Réponse oraganisée et argumentée:

1° partie: un poème engagé

contexte de guerre suggéré par le champ lex de la guerre,ch lex des couleurs, hypallage confirme le climat désagréable. Suggéré aussi par "Onze ans déjà" 1956 – 11 = 1945.

S'adresse directement aux résistants : "vous", se battent pour des valeurs nobles : l'anaphore " ni... ni ... " souligne leur abnégation,

Dénonciation de la propagande nazie, de la pression exercée sur la population : "vos portraits" " l'affiche" "vos photos" "effet de peur sur les passants" "vos noms difficiles à prononcer"

Eloge des résistants : anaphore de "Vingt et trois" insiste sur leurs actions, l'absence de l'identité montre la cohésion du groupe. "MORTS POUR LA FRANCE" en capitales pour insister sur l'aspect héroïque de ces hommes et sur la reconnaissance qui leur est acordée.

2°partie: un poème lyrique

 

Le lyrisme de Manouchian : l'utilisation du "je", du "ô" = vocatif + le thème amoureux : champ lexical de l'amour + allitération en [m] au vers 29. Evocation de la mort avec : anaphore de "Adieu" + antithèse : " ceux qui vont survivre " / " Je meurs ". Evocation de la vie, de l'espoir à travers les impératifs : " Marie-toi " "sois" "pense" , l'évocation du futur : " Je te dis de vivre et d'avoir un enfant " " Toi qui vas demeurer... "

L'espoir exprimé par Manouchian à travers les verbes au futur : "La justice viendra"

Le lyrisme d'Aragon : à travers l'éloge des résistants "vous" à travers l'évocation du temps qui passe : "Onze ans..." vers 3, lyrisme positif car ils meurent pour la France, pour des valeurs : dernier vers.

Conclusion: pas faite en classe

...

Télécharger au format  txt (2.3 Kb)   pdf (54.6 Kb)   docx (8.8 Kb)  
Voir 1 page de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com