LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Le poème « Strophes pour se souvenir » tiré du recueil « Le Roman inachevé » de Louis Aragon.

Dissertations Gratuits : Le poème « Strophes pour se souvenir » tiré du recueil « Le Roman inachevé » de Louis Aragon.. Recherche parmi 274 000+ dissertations

Par   •  9 Juin 2013  •  518 Mots (3 Pages)  •  1 513 Vues

Page 1 sur 3

Le poème « Strophes pour se souvenir » est tiré du recueil « Le Roman inachevé » (1956) et se compose de sept quintiles en alexandrins. Les rimes se schématisent de façons embrassées : (ABBA). Ce poème permet de rappeler la mort du groupe Manouchian et le poète s’adresse directement aux gens en utilisant cette forme. On comprend que Louis Aragon parle du groupe Manouchian et de l’affiche rouge car le passage « Onze ans » permet de dater précisément ce poème, qui a été écrit onze ans après la fusillade. Aragon dans ce texte s’adresse à tous les français par procédés grammaticaux comme des groupe nominaux ou des pronoms les présentant comme un ensemble. Par exemple « Vous » (vers 1), « vos », (vers 4). Le texte contient aussi quelques figures de styles tels que :

- Une allégorie (V.31) : « quand les fusils fleurirent ».

- Une anaphore : « Vingt et trois » répété.

- Un oxymore (V.34) : Amoureux de vivre à en mourir ».

-

Dans les derniers vers, le poète nous fait ressentir de la tristesse pour les résistants, et du respect pour le fait qu’ils se battent en leurs croyances. Egalement, une partie du texte est en italique (Vers 19 à 30) car c’est une partie de la lettre écrite par Missak Manouchian pour sa femme Mélinée avant de mourir. Il dit notamment à sa femme de trouver le bonheur : « Marie-toi sois heureuse et pense à moi souvent » (Vers 23). Il veut prouver aussi qu’il n’était pas mauvais et qu’il avait un côté libérateur et chef pour son pays. Le condamné fait preuve de bonté et de joie dans sa lettre juste avant de se faire tuer. Il ne pense qu’au bonheur de sa femme et lui demande d’être heureuse (Vers 23 à 25). Enfin, l’atmosphère de la sixième strophe est différente de celle des deux premières car Aragon utilise des champs lexicaux différents et des sons différents : « Un grand soleil d’hiver éclaire la colline Que la nature est belle » (Vers 26 et 27).

Le poète fait allusion à l’affiche rouge dans la deuxième strophe (Vers 6 à 10) : « L’affiche », « vos portraits sur les murs de nos villes Noirs de barbes et de nuit hirsutes menaçants ».

A la vue de l’affiche, on ressent de l’espoir sachant qu’il ne voulait que du bien pour la France. Mais les allemands l’ont premièrement placardée pour faire peur. A la lecture du poème, un sentiment de compréhension nous vient et ceci devient plus clair. On en apprend plus sur la volonté de Missak Manouchian et de son groupe. Durant le jour, une indifférence est apparente dans l’esprit des gens mentionnés : « sans yeux pour vous le jour durant ». Mais pendant la nuit, un esprit de solidarité et de reconnaissances secrètes surgit. Il y a donc une double opposition: ceux qui restent indifférents (les résistants) et ceux qui restent muets et inactifs le jour (s’exprimant la nuit). Ceci reste dans nos mémoires encore aujourd’hui car c’est un poème qui a été reprit en chanson par Léo Ferré en 1961.

...

Télécharger au format  txt (3 Kb)   pdf (57.6 Kb)   docx (8.9 Kb)  
Voir 2 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com