LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Étude de la pièce de théâtre George Dandin, Acte III scène 4 de Molière

Dissertation : Étude de la pièce de théâtre George Dandin, Acte III scène 4 de Molière. Recherche parmi 274 000+ dissertations

Par   •  26 Mars 2012  •  453 Mots (2 Pages)  •  2 325 Vues

Page 1 sur 2

George Dandin Acte III scène 4 , Molière

Auteur: Molière (1622-1673) est un auteur comique, dramaturge du 17 ème siecle. Il est l'auteur de plus de 30 pièces.Il entra dans le théâtre en 1643. C'est entre 1659 et 1673 que Molière écrit tout ses chezs-d'oeuvre (Les précieuses ridicules, l'avare, Tartuffe, les fourberies de scapin...). L'ironie est l'arme de Voltaire.

Oeuvre: George Dandin ou le Mari confondu est une comédie-ballet en trois actes de Molière, créée à Versailles le 18 juillet 1668, puis donnée au public sur le Théâtre du Palais-Royal le 9 novembre de la même année. Elle fut vue pour la première fois par le roi (Louis XIV) à Versailles.

1- Le langage comme définition du rapport des personnages.

A. L'usage de la parole:

-Dandin donne des ordres. Utilisation de l'impératif : ex : " Va-t-en... " l.7

Cela témoigne du futur social Maître-Valets ( tutoiement contre le vouvoiement ).

-Dandin parle toujours en premier

B. Faire progresser l'action:

-Au théâtre tout ne peut être représenté : la parole rapporté suivant les actions faites en dehors de la scène.

-Dans cette scène , l'action dure ... et pourtant elle se réduit à une demande de service d'un Maître à son Valet ... qu'il répugne à éxecuter.

C. La double destination:

-Rappel

-Colin est le recépteur directe qui accomplit les ordres.

-Le spéctateur est le récepteur indirect informé du nom des personnages ( Colin Valet de Georges Dandin ) et du rapport peu conforme à la domination du Maître sur son Valet.

2- Une scène qui dure ... contre le Maître Dandin.

A. Un paradoxe:

-Dandin doit s'assurer sans cesse de la présence de Colin

-L'obscurité et les jeux de scène liés à la situation d'énonciation.

-Obscurité : " Tu es là ? " , " Où diable es-tu ? "

Il y a une sorte de phathemes avec les appuis de discours.

B. L'enjeu du discours:

L'enjeu du discours n'est pas même de faire agir Colin mais tenter d'établir le contact avec lui.

La parole est donc relayé par des messages nombreux.

ex: " Approche, que je te donne mille coups. ".

Il y a une intension marquée de passer d'une communication verbale sans efficacité à une communication de tout autre nature: les coups de bâton.

Conclusion: On trouve donc une fonction réferentielle :

-plusieurs

...

Télécharger au format  txt (2.8 Kb)   pdf (56.9 Kb)   docx (9.2 Kb)  
Voir 1 page de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com