LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Le mur, Jean-Paul Sartre

Commentaire de texte : Le mur, Jean-Paul Sartre. Recherche parmi 273 000+ dissertations

Par   •  3 Mars 2013  •  Commentaire de texte  •  242 Mots (1 Pages)  •  1 776 Vues

La nouvelle «Le mur» de Jean-Paul Sartre critique la peine de mort en décrivant toute la souffrance, autant psychologique que physique, des condamnés. Tout au long de la nouvelle, l’auteur explique toutes les souffrances psychologiques auxquelles les condamnés ont à faire face comme le désintérêt qu’ils ressentent pour la vie : «Et, depuis que j’allais mourir, plus rien ne me semblait naturel, ni ce tas de poussier, ni le blanc, ni la sale gueule de Pedro». Cette citation démontre que Pablo ne voit que du noir, qu’il voit la vie fade, sans intérêt. La citation : « [...] je savais que nous n’avions rien en commun. Et maintenant nous nous ressemblions comme des frères jumeaux, simplement parce que nous allions crever ensemble», démontre que les effets de la peine de mort sur les condamnés sont semblables. Les effets psychologiques sur les condamnés ont de forts impacts de telle sorte qu’ils causent des effets physiques. « [...] tout au long de la nuit, à cinq minutes près, nous continuerions [...] à suer ou frissonner en même temps.» La critique de l’auteur dans cet extrait montre les conséquences que l’angoisse a sur leur corps pendant l’attente de leur mort. L’angoisse qu’ils ont est exprimée par de la transpiration et des frissonnements. Bref, la critique que Jean-Paul Sartre fait sur la peine de mort est la dénonciation de toutes les souffrances psychologiques et physiques que le parcours jusqu’à la peine de mort leur fait subir.

...

Uniquement disponible sur LaDissertation.com