LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

La mort au théâtre ne doit-elle pas rester « quelque chose qu'on ne doit point voir » ou est-ce qu'au contraire la représenter permettrait de donner tout son sens à la tragédie?

Fiche de lecture : La mort au théâtre ne doit-elle pas rester « quelque chose qu'on ne doit point voir » ou est-ce qu'au contraire la représenter permettrait de donner tout son sens à la tragédie?. Recherche parmi 257 000+ dissertations

Par   •  10 Mai 2015  •  Fiche de lecture  •  330 Mots (2 Pages)  •  368 Vues

Page 1 sur 2

Français Depuis le XVII siècle, la tragédie est définis par de nombreuses règles et principes fondamentaux, l'un de c'est principe est de ne pas représenter la mort sur scène car elle est considérée commepouvant choquer le spectateur. Cependant la mort est fondamentale dans la tragédie vu qu'elle lui donne tout son sens.

C'est pourquoi il est intéressant de s'interroger si la mort au théâtre ne doitpas rester « quelque chose qu'on ne doit point voir » ou si au contraire la représenter permettrait de donner tout son sens à la tragédie.

Dans un premier temps nous verrons s'il est préférable que leconcept de mort soit implicite, toutefois dans un second temps nous nous intéresserons à ce que peut apporter le fait de mentionner explicitement la mort.

Le théâtre a toujours répondu à desrègles concernant la tragédie. La plus connue est la règle de bienséance. Cette dernière interdit à l'acteur de choquer le spectateur. La violence, les combats ne sont donc en aucun cas autorisés surscène. Comme dans toute tragédie, le dénouement annonce la mort du héros, et celle-ci ne pourra aucunement être représentée sur scène, car elle pourrait heurter le spectateur. La mort devra donc se déroulerhors scène et être raconter sous forme de récit. Dans la pièce Antigone écrite par Jean Anouilh, la mort de l’héroïne et de son fiancé est décrite par un messager. Cet envoyé nous décrit la mort deces deux amoureux. Il laisse donc le spectateur se représenter leur mort, sans prendre le risque de les choquer. Dans Roberto Zucco, la mort du héros ne se représente pas non plus sur scène, on laisseaux observateur, le choix de s'imaginer leur propre mort. Dans ce dénouement la mort n'est pas raconter par un messager, elle est représenter par une forte lumière blanche qui fait référence auparadis.

Non seulement le théâtre a des règles a respecter mais c'est également un lieu de distraction depuis l'antiquité, ne faut-il pas simplement s'en tenir à cela? Le théâtre a toujours était...

Lire le document complet

...

Télécharger au format  txt (2 Kb)   pdf (47.7 Kb)   docx (8.4 Kb)  
Voir 1 page de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com