LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Commentaire De Texte sur la fable Le Chêne Et Le Roseau De Jean De La Fontaine

Compte Rendu : Commentaire De Texte sur la fable Le Chêne Et Le Roseau De Jean De La Fontaine. Recherche parmi 265 000+ dissertations

Par   •  18 Février 2013  •  1 499 Mots (6 Pages)  •  1 764 Vues

Page 1 sur 6

Présentation de l’auteur

Jean de La Fontaine (1621-1695) est une figure indissociable du classicisme (période correspondant au xviie siècle) et de la littérature française en général. L’époque classique est marquée notamment par le mécénat de Louis XIV, dit le « Roi-Soleil », qui finance et protège plusieurs écrivains notoires, dont Molière, Jean Racine et Nicolas Boileau. Ce mécénat favorise le développement de la littérature, ou du moins en assure la valorisation, mais il oblige en revanche les écrivains protégés à demeurer prudents. Les auteurs invités à la cour de Louis XIV, en effet, doivent se soumettre à plusieurs conventions parfois contraignantes. Surtout, ils doivent éviter de critiquer le pouvoir royal... Contrairement à ses contemporains, Jean de La Fontaine a écrit une partie importante de son œuvre en marge de la cour, étant protégé non pas par Louis XIV, mais par Nicolas Fouquet. Bien qu’il ait fréquenté des salons littéraires associés au pouvoir, La Fontaine a ainsi conservé une indépendance d’esprit qui lui a permis de critiquer, avec subtilité et intelligence, l’absolutisme du « Roi-Soleil ».

À l’instar de plusieurs des écrivains classiques, La Fontaine voue une admiration sans borne aux auteurs grecs. Lors de la querelle entre les « Anciens » et les « Modernes », un débat intellectuel qui marquera l’époque classique, La Fontaine se range du côté des « Anciens », ceux qui admirent les auteurs grecs et latins. C’est d’ailleurs un auteur grec, Ésope, qui inspire l’écriture de plusieurs de ses fables, un genre littéraire qui appartient au domaine de la poésie, mais qu’on reconnaît surtout par son style narratif : les fables, contrairement aux ballades ou aux sonnets, racontent souvent une petite histoire. Les fables de La Fontaine, par ailleurs, sont caractérisées par la présence d’animaux et de végétaux, qui s’expriment par la parole. Enfin, il importe de mentionner que La Fontaine appartient à une branche du classicisme que l’on nomme les « Moralistes ». La plupart de ses fables contiennent en ce sens une morale, ou du moins un enseignement ou une leçon.

Présentation du poème « Le Chêne et le Roseau »

Cette fable qui compte trente-deux vers met en scène deux « personnages » : le chêne, symbole de puissance et d’autorité ; et le roseau, associé au contraire à la faiblesse ou à la vulnérabilité. Comme nous le verrons dans le commentaire de texte, il s’agit d’une fable comportant une dimension politique, dans la mesure où le chêne représente notamment le pouvoir royal. Conformément à l’esthétique classique, cette fable contient des allusions à la mythologie grecque (« l’Aquilon » et le « Zéphyr », expliqués en note en bas de page) et est d’une grande clarté syntaxique. D’un point de vue formel, La Fontaine fait alterner les octosyllabes (huit syllabes) et les alexandrins (douze syllabes). Nous remarquons par ailleurs la présence d’un dialogue entre le chêne et le roseau, dialogue qui se poursuit jusqu’au vingt-quatrième vers, où s’effectue un passage vers la narration. Dans le cadre d’une récitation, le lecteur devra incarner les différents personnages sans sombrer dans la « théâtralisation ».

Analyse

Le commentaire composé que nous vous proposons repose sur une hypothèse qui constituera notre idée directrice : la fable « Le Chêne et le Roseau » constitue une satire politique. Dans le paragraphe d’introduction, nous indiquons en caractères gras les idées qui structurent cette analyse.

Voici quelques questions – auxquelles vous trouverez les réponses dans le commentaire qui suit – pouvant servir d’amorce à l’analyse.

Repérez des mots appartenant au champ lexical du pouvoir. Que signifie ce champ lexical ? Que nous apprend-il sur le sens général du poème ?

Repérez des périphrases et dites ce qu’elles signifient.

Cette fable comporte une dimension ironique. Dans quelle mesure la fin du poème est-elle ironique ?

Quelle est la morale de cette fable ?

Commentaire composé

Plus indépendant du pouvoir royal que ses contemporains, Jean de La Fontaine a développé dans ses fables des thèmes qui ne devaient pas plaire au monarque absolu que fut Louis XIV. Derrière les histoires amusantes où interagissent entre elles des espèces de la faune et de la flore, et au-delà de la morale que les fables de La Fontaine proposent, se cachent souvent des critiques sociales et politiques. La fable intitulée

...

Télécharger au format  txt (9.2 Kb)   pdf (104.6 Kb)   docx (11.7 Kb)  
Voir 5 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com