LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Zazie Dans Le métro Un Roman Dramatique

Mémoires Gratuits : Zazie Dans Le métro Un Roman Dramatique. Recherche parmi 240 000+ dissertations

Par   •  23 Avril 2013  •  1 539 Mots (7 Pages)  •  678 Vues

Page 1 sur 7

« J’ai toujours pensé qu’une œuvre littéraire devait avoir une structure et une forme » disait Raymond Queneau. En disant cela, l’écrivain surréaliste auteur du succès littéraire Zazie dans le métro exprime la manière dont il procède pour écrire. Mais cela n’empêche pas la fantaisie, l’innovation du langage que Queneau nous offre dans son roman d’apprentissage. Zazie dans le métro est à la fois une œuvre littéraire et cinématographique adaptée par le cinéaste de la « Nouvelle Vague » Louis Malle. Un cinéaste précoce et talentueux qui se risque à adapter l’œuvre de Queneau en prônant un nouveau langage cinématographique libre et vrai. Ces deux personnalités ont créé dans leur art respectif un renouveau concernant la mise en scène et l’usage du langage. Dans quelles mesures Zazie dans le métro, celle de Queneau et celle de Malle biens qu’à l’origine romanesque relèvent elles du genre dramatique ? Dans une première partie nous verrons que ces œuvres remettent en cause leur caractère romanesque en affirmant une nouveauté stylistique puis dans une seconde partie nous verrons que le genre dramatique est omniprésent dans l’œuvre littéraire et cinématographique.

Raymond Queneau n’innove pas dans sa structure générale comme le firent d’autres écrivains à l’époque, c’est davantage dans le style qu’on trouvera un travail de réflexion sur l’écriture romanesque. Louis Malle lui aussi établit un travail de réflexion sur la manière de filmer et de traiter l’adaptation du roman. En premier lieu l’intrigue est peu romanesque au sens où les actions des personnages n’ont pas de portée particulière, historique ou autre, sauf la fantaisie du récit avec l’exposition de la vie quotidienne de Paris. Queneau à travers son écriture nous fait découvrir une nouvelle façon de composer un roman. Il brouille les repères habituels du récit et laisse place à la liberté des styles. Pour ainsi dire l’écrivain ouvre la voie à une nouvelle manière de romancer. Zazie dans le métro se détache donc du roman traditionnel même si le désordre ne remet pas en cause la cohérence de l’histoire. Louis Malle lui aussi apporte son innovation, sa fantaisie pour renouveler le cinéma en cassant les codes du septième art. Son travail d’adaptation rend encore plus compte de la fantaisie du roman de Queneau et du caractère inhabituel qu’offre le roman dans sa composition. Ces deux œuvres prônent un renouveau stylistique laissant une place importante au langage plutôt qu’a la description. En effet l’œuvre littéraire du surréaliste offre une omniprésence au langage populaire plutôt qu’à la narration et à la description. Cette nouveauté donne au roman et au film une grande tonalité dynamique. Raymond Queneau renouvelle le langage romanesque avec l’invention du néo-français qui utilise la fantaisie et le comique du phrasé populaire. Cette fantaisie verbale est propre à Queneau, elle offre un contraste saisissant entre les tournures familières (« La vérité ! Comme si tu savais cexé ») et les phrases extrêmement raffinées. Avec la musicalité des mots l’auteur par son innovation stylistique nous offre une certaine poésie. Le dialogue tient un place importante, on trouve à la fois du discours direct et indirect avec le célèbre « Doukipudouktan, se demanda Gabriel excédé ». Cette abondance de dialogue donne un dynamisme au texte. Les actions s’enchainent afin d’illustrer le flux de la vie parisienne. Cet élément s’oppose au roman traditionnel où parfois la narration freine l’action. Les personnages sont peu décrits et c’est grâce aux dialogues que l’on perçoit leur personnalité. De plus, Queneau dans la caractérisation des personnages brouille certains traits de la personnalité comme ceux de Trouscaillon qui changent sans cesse d’identité avec ses multiples avatars comme Pedro-surplus et Aroun Arachide. Ainsi nous pouvons dire que Zazie dans le métro est une œuvre romanesque mais qui est composée avec une originalité et une fantaisie propre à Queneau et à Malle. Les deux hommes offrent aux lecteurs et aux spectateurs un nouveau genre littéraire et cinématographique. D’ailleurs concernant les genres qu’abordent les deux œuvres celui qui figure en première liste est le genre dramatique.

Entre le cinéma et le théâtre il n’y a qu’un pas, une mise en scène, des acteurs, des décors et un public. Queneau porte un vif intérêt pour le septième art puisqu’il participa à une dizaine de collaborations en écrivant des scénarios et des dialogues notamment pour son ami René Clément. Ce fait explique l’omniprésence de dialogue dans Zazie dans le métro donnant tout son dynamisme au roman et au film.

Cette forte présence de l’oralité est semblable à une pièce de théâtre. Le roman

...

Télécharger au format  txt (9.7 Kb)   pdf (110.6 Kb)   docx (11.3 Kb)  
Voir 6 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com