LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Commentaire sur le roman Zazie Dans Le métro de Raymond Queneau

Note de Recherches : Commentaire sur le roman Zazie Dans Le métro de Raymond Queneau. Recherche parmi 263 000+ dissertations

Par   •  13 Janvier 2013  •  4 095 Mots (17 Pages)  •  2 075 Vues

Page 1 sur 17

Raymond Queneau a longtemps cherché à renouveler les formes littéraires, effrayé par l'arrivée des nouvelles technologies, telle que la télévision, qui lui semblait pouvoir avoir un effet néfaste sur la littérature. (Développement) En effet, à travers ses œuvres, on constate une grande richesse littéraire et une diversité des thèmes abordés. (Contexte de l'œuvre) En 1959 - année de parution de Zazie dans le métro - l'heure est au progrès : la seconde guerre mondiale est terminée depuis quatorze ans et les Trente Glorieuses s'installent peu à peu, malgré la Guerre froide. Concernant Zazie dans le métro, il s'agit d'une œuvre particulière qui mêle différents genres littéraires, qui fait appel implicitement à de nombreux symboles et qui présente des passages d'oralisation textuelle.

(Bref résumé du texte) La jeune Zazie, est confiée pour trois jours à son oncle Gabriel, par sa mère. Le tempérament de la jeune fille et son comportement décalé va les mener à vivre de nombreuses péripéties. Dans ce premier chapitre, Gabriel, dans le métro qui le mène vers Jeanne et Zazie, se dispute avec des voyageurs. Puis il amène sa nièce dans le taxi de Charles, dans lequel ils visitent une partie de Paris, puis s'arrêtent boire un verre. (Questionnement par rapport à ce texte) Qu'apprend-on des marques de l'oral ? Quels sont les effets produits ? Qu'est-ce qui crée le décalage, la nouveauté ? sont autant de questions que l'on peut se poser au sujet de cet extrait.

(Présentation du plan) Dans un premier temps, nous analyserons le décalage présent dans ce texte. Et dans un deuxième temps, nous montrerons que ce décalage produit un texte humoristique à l'insu des personnages.

I. Un roman en décalage

1.1) Par rapport au genre

(Idée 1)Le roman se définit comme une œuvre fictive située dans un contexte réaliste. Zazie dans le métro rend compte de ce genre. (Citation/Justification par la forme) En effet, dans ce premier chapitre, l'action se passe dans un lieu réel : la gare d'Austerlitz puis dans la ville de Paris. Ainsi on relève : « On peut pas supposer que les gens qu'attendent à la gare d'Austerlitz sentent plus mauvais que ceux qu'attendent à la gare de Lyon » et « -Ah ! Paris, qu'il profère d'un ton encourageant, quelle belle ville ! Regarde-moi ça si c'est beau. ». De plus, la dispute qui éclate entre Gabriel et le couple, au début du chapitre, dans la foule parisienne, est plutôt banale. (Explication) Ce contexte réaliste fait référence au genre romanesque qui persiste tout au long de l'œuvre. Seul le chapitre XVII fait apparaître de l'extraordinaire. Malgré tout, le genre est nuancé par différents éléments qui le rendent particulier. Nous allons constater cela dans la suite de l'analyse.

(Idée 2) Le roman traditionnel est aussi riche de narration et de description, ce qui n'est pas réellement le cas ici. (Citation/Justification par la forme) En effet, le dialogue tient une place importante. On trouve à la fois du discours direct : « - Foireux, répliqua Gabriel avec simplicité. » ainsi que du discours indirect : «Doukipudonktan, se demanda Gabriel excédé. ». La narration entrecoupe ces dialogues de façon éphémère : « Gabriel regarde dans le lointain ; elles, elles doivent être à la traîne, les femmes, c'est toujours à la traîne ; mais non, une mouflette surgit qui l'interpelle ». (Explication) Cette abondance de dialogues et cette narration qui rappelle parfois le discours indirect libre donnent une très grande dynamique au texte. Les actions s'enchaînent et cela semble illustrer le flux incessant de la vie parisienne. Ces éléments peuvent s'opposer aussi au roman traditionnel où parfois la narration freine ou appesantit l'action. Malgré tout, l'absence de description en « bonne et due forme » ne dissimule pas les caractères physiques et mentaux des personnages.

(Idée 3) En effet, on constate que les personnages sont peu décrits par le narrateur. Ce sont les individus qui gravitent autour d'eux qui font apparaître leurs traits de caractère. (Citation/Justification par la forme) On lit, par exemple, en référence à Gabriel : « Le ptit type examina le gabarit de Gabriel et se dit c'est un malabar, mais les malabars c'est toujours bon, ça profite jamais de leur force, ça serait lâche de leur part. ». Il apparait alors comme un homme costaud et grand, sa personnalité sera dévoilée au fur et à mesure de l'œuvre. Ce n'est qu'au chapitre V que l'on apprend explicitement son métier (« danseuse de charme »). En ce qui concerne la focalisation du texte, elle est à la fois interne : « Gabriel soupira. Encore faire appel à la violence. Ca le dégoûtait cette contrainte. » et omnisciente : « Il ressaisit la valoche d'une main et de l'autre il entraîna Zazie". Charles effectivement attendait en lisant dans une feuille hebdomadaire la chronique des cœurs saignants.».

Cependant, la focalisation zéro est particulière puisqu'elle se confond parfois avec la focalisation interne : « Elle pensait pas à elle en disant ça, elle était pas égoïste, elle voulait parler du parfum qui émanait de ce meussieu. », seul le mot « meussieu », montre qu'il s'agit des paroles du narrateur. (Explication) Cette description particulière des personnages donne une certaine instabilité à l'histoire et contribue au dynamisme du texte. Ce roman se détache donc du roman traditionnel, même si le désordre ainsi créé ne remet pas en cause le schéma actanciel qui permet la cohérence de l'histoire.

1.2) Le renouveau grammatical, ortographique et syntaxique

(Idée 1) Tout d'abord, ce texte présente de nombreuses marques de l'oral, ce qui le distingue de la littérature traditionnelle. (Citation/ Justification

...

Télécharger au format  txt (24.6 Kb)   pdf (223 Kb)   docx (17.6 Kb)  
Voir 16 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com