LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Plan De Commentaire Littéraire Zadig Voltaire

Mémoires Gratuits : Plan De Commentaire Littéraire Zadig Voltaire. Recherche parmi 257 000+ dissertations

Par   •  1 Novembre 2013  •  825 Mots (4 Pages)  •  1 848 Vues

Page 1 sur 4

Voltaire Zadig extrait du chapitre VI : de « Le roi avait perdu ...à...qui aimez le mieux votre père. » »

Introduction

1/ Volt aire, philosophe des Lumières, inventeur du conte philosophique, forme qui lui permet d’exercer ses talents de polémiste et de construire utopie et idéal humain.

2/ Cet extrait de Zadig est un apologue, court récit plaisant à portée morale et philosophique.

3/ annonce du plan :

- les caractéristiques de l’apologue

-les idées philosophiques de Voltaire

Développement

I. L’apologue

a/ un cadre spatio-temporel vague, mythique et lointain.

-On est d’emblée dans l’univers du conte, aucune vraisemblance revendiquée par l’auteur. : « Babylone, un roi, des courtisans, un vizir.... » : un Orient de pacotille répondant à l’engouement des contemporains de Voltaire pour l’exotisme, pour l’orientalisme, pour les « turqueries » et permettant d’éviter la censure.

b/ des personnages peu caractérisés :

Zadig , « le juste » en hébreu ou « l’ami » en arabe, est un personnage conceptuel, renvoyant à des personnages emblématiques comme Zoroastre. Il symbolise la justice vraie, la tolérance et l’indépendance. Il associe, conformément à la philosophie platonicienne, le Beau (Zadig plaît aux femmes), le Bon(« quand elle était trop sévère, il la tempérait »), le Juste ( « chaque vizir pouvait avoir un avis...).

c/ un schéma narratif très simple :

- une situation initiale très typique qui permet d’établir un rapport avec l’Ancien Régime au XVIIIe siècle : « un roi, des dames, des courtisans ». Avec le balancement : « applaudirent à ce choix/ furent fâchés » Voltaire met en place le registre ironique et polémique qui caractérise ses contes.

- un élément perturbateur, la nomination de Zadig, qui semble faire référence à la monarchie parlementaire anglaise : «premier ministre »

- péripétie et élément de résolution sont eux aussi très simples et interviennent très vite : le rythme de la narration est très soutenu dans la première partie du texte grâce au nombreux passés simples : « furent, se rassura, se mit, fit sentir... » et aux imparfaits d’habitudes : « jugeait, était, tempérait... » qui rendent compte des ellipses.

- seul le jugement de l’affaire des deux frères, qui constitue un récit enchâssé exemplaire fait l’objet d’un traitement plus lent parce qu’il illustre la portée argumentative de l’extrait. Le jugement de Zadig ainsi que les répliques des deux héritiers sont rendus au style direct, pour rendre ce passage plus vivant et plus central dans l’apologue.

- Ce jugement fait lui-même référence à une autre parabole : celle du jugement de Salomon : même type de subterfuge pour rendre une justice équitable.

Transition : Toutes les caractéristiques de l’apologue au service de la critique de l’Ancien Régime

...

Télécharger au format  txt (5.2 Kb)   pdf (71.2 Kb)   docx (10.2 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com