LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Les Formes De Souffrance Du Travail

Documents Gratuits : Les Formes De Souffrance Du Travail. Recherche parmi 254 000+ dissertations

Par   •  23 Mai 2012  •  1 083 Mots (5 Pages)  •  1 662 Vues

Page 1 sur 5

SYNTHESE DE DOCUMENTS : LES FORMES DE SOUFFRANCE DU TRAVAIL

De nos jours, les conditions de travail sont de plus en plus importantes au sein d’une organisation, tant sur le plan physique que psychologique. Elles désignent un ensemble des facteurs qui influencent les caractéristiques internes et externes dans lesquels s'inscrit le travail.

Ce corpus de six documents aborde ce thème.

Un document iconographique datant de 2003, nommé  La peur toujours présente  de Mermet montre le pourcentage de personnes inquiètes ou non sur le risque du chômage. Ce même auteur affecte bien que le stress est présent dans le travail avec son document intitulé  Le stress a envahi la vie professionnelle  sorti en 2003. Hugo dans son extrait intitulé le passant, la passante  de 1869 évoque principalement les conditions de travail auxquelles les mineurs sont consacrés. Quant à Pessin, avec son dessin nommé  Le Monde, de 2002, met en évidence la pression psychologique d’un employé. Le centre d’appels de British Télécom présente avec une photographie en 2001, les conditions de travail des employés. Enfin, Nothomb avec son extrait stupeur et tremblements de 2001 évoque le monde du travail dans une entreprise japonaise.

Nous nous demanderons ainsi quelles sont les différentes formes de souffrance que peut engendrer le travail ? Pour répondre à cette problématique nous nous attacherons à développer deux parties ; la première partie mettra en évidence les causes de la souffrance au travail et la seconde partie insistera sur les conséquences que cela peut provoquer chez l’individu.

Les conditions de travail sont très importantes pour le bien-être du salarié. En effet, il est indispensable de prendre en compte les attentes des employés que ce soit sur un point de vue psychologique que physique. Nous allons analyser dans cette première partie les causes de la souffrance au travail chez l’humain.

D’après l’analyse effectuée par Mermet et le document iconographique réalisé par Pessin, on comprend que plus de 84 % des personnes s’inquiètent du chômage. Ils ont peur, que ce soit pour leur propre personne ou pour leur entourage. Hugo fait comprendre que les conditions de travail des mineurs sont des plus déplorables (rampe glissante, obscurité, bruits intensifs, impression de renfermement lorsqu’il dit « il pleut quoiqu’on est pas de ciel », …). Il n’y a pas d’existence d’ergonomie du travail. L’auteur va même jusqu’à les comparer à des fantômes, des vers, du fait qu’ils travaillent sous-terre et dans la poussière. Il y a dans cette situation une déshumanisation de l’homme. Mermet en faisant une analyse dans plusieurs entreprises, a constaté que la direction de chacune d’elle a mis en place un système de contrôle pour les employés. En effet, cette situation pousse le salarié à travailler dure, ce qui provoque un surmenage (cela est due à une forte concurrence, un manque de communication mais aussi à un manque de considération pour les travailleurs). D’après la photographie du centre d’appels de Télécom, on observe que les employés sont isolés (endroit unipersonnel), ils ne peuvent communiquer entre eux. Ils sont éclairés comme dans un « poulailler » et doivent rester assis toute la journée, c’est le phénomène de promiscuité. De plus, les travailleurs doivent être performants car ils sont minutés. C’est ce qu’explique également Mermet dans

...

Télécharger au format  txt (6.9 Kb)   pdf (87.5 Kb)   docx (10.4 Kb)  
Voir 4 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com