LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Dissertation sur le roman Voyage au bout de la nuit de Céline: quelle mesure la fiction romanesque, à travers le voyage, réussit-elle à pénétrer dans le monde des lecteurs ?

Rapports de Stage : Dissertation sur le roman Voyage au bout de la nuit de Céline: quelle mesure la fiction romanesque, à travers le voyage, réussit-elle à pénétrer dans le monde des lecteurs ?. Recherche parmi 245 000+ dissertations

Par   •  1 Février 2013  •  1 201 Mots (5 Pages)  •  1 197 Vues

Page 1 sur 5

Sujet : « Toute fiction s’inscrit dans notre espace comme voyage… et l’on peut dire à cet égard que c’est là le thème fondamental de notre littérature romanesque » Michel Butor, Répertoires IV, Seuil, 1974

INTRODUCTION :

Céline ouvre son roman du Voyage au bout de la nuit en affirmant que « Voyager, c’est bien utile, ça fait travailler l’imagination (…). Et puis d’abord tout le monde peut en faire autant. Il suffit de fermer les yeux. C’est de l’autre côté de la vie ». Ainsi, il rapproche au sein même de son roman, fiction, imagination et voyage. L’articulation entre ces trois motifs relève des intentions de l’auteur et de ce qu’il recherche à communiquer. Néanmoins, ce thème usé par le genre romanesque semble présenter une ambivalence entre les regards adoptés par l’auteur et ses lecteurs. Michel Butor dans ses Répertoires laisse entendre que « toute fiction s’inscrit dans notre espace comme voyage… et l’on peut dire à cet égard que c’est là le thème fondamental de notre littérature romanesque ». Dans cette perspective, cela signifierait que le romancier, à travers la fiction, pénètrerait à l’intérieur de l’ « espace » de ses lecteurs, son œuvre devenant le berceau d’un nouveau voyage. Ce thème prend donc plusieurs visages au service d’un genre, le roman. Mais dans quelle mesure la fiction romanesque, à travers le voyage, réussit-elle à pénétrer dans le monde des lecteurs ? Ainsi, on pourra tout d’abord montrer en quoi le voyage devient le fil conducteur de la fiction, pour ensuite discerner l’ambivalence qui le caractérise, aussi bien réel qu’imaginaire, pour finalement dégager l’objectif initial et ses implications sur le lecteur.

I) Le voyage comme fil conducteur de la fiction romanesque

1) Le thème du voyage au centre du récit

Nombre de romans utilisent le thème du voyage, d’Alexandre Dumas à Jules Verne en passant par Céline, ces auteurs placent au cœur de leurs œuvres ce thème qui devient le fil conducteur de leur récit. Ainsi, ce cadre, souvent utopique où un héros est engagé dans l’accomplissement d’une mission ou dans un simple but de réflexion devient l’instrument d’un processus. Il rencontre sur son chemin des obstacles ou des circonstances favorable qui deviennent la toile de fond de ses expériences et de son ressenti. Si l’on prend l’exemple du Voyage au bout de la Nuit de Céline, Ferdinand Bardamu fait l’épreuve de plusieurs voyages à la quête d’un monde où il trouverait sa place (États-Unis, Afrique), ces étapes de voyage donnent au récit fictif une trame et un fond.

2) Un cadre romanesque qui prend des formes diverses

Le roman de voyage depuis l’Antiquité est l’une des voies royales du roman d’aventure. Il était difficile d’envisager un long voyage. Ainsi, le voyage va être utilisé de différentes manières mais garde le dessein de nous arracher à la vie quotidienne. Lorsque Chateaubriand, dans Attala et René reprend ce thème du voyage, il le transforme en un parcours romantique : encore une fois le voyage n’est qu’une toile de fond. Cela peut nous pousser à faire référence à l’une des premières œuvres traitant de ce sujet comme l’Iliade et l’Odyssée, certes différent mais bien au service de ce thème du voyage dépaysant. Les Lettres Persanes témoignent une fois de plus de cette multitude de formes applicable au voyage (genre épistolaire).

3) Le voyage : au centre de la description de l’espace

Le thème du voyage possède une place centrale au sein de la description dans la fiction. En effet, lorsque le cadre repose sur cette thématique, l’espace devient un lieu chargé de valeurs qui ne doivent rien à l’évocation des formes et des couleurs. Cela implique un changement de lieux récurrent, nécessaire pour capter l’attention du lecteur. Ainsi, cette thématique est

...

Télécharger au format  txt (7.7 Kb)   pdf (92.9 Kb)   docx (10.9 Kb)  
Voir 4 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com