LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Corpus: 3 textes et 1 tableau: la question de l'homme dans le genre de l'argumentation du XIVe siècle à nos jours dont le thème est seul au milieu des autres

Fiche : Corpus: 3 textes et 1 tableau: la question de l'homme dans le genre de l'argumentation du XIVe siècle à nos jours dont le thème est seul au milieu des autres. Recherche parmi 242 000+ dissertations

Par   •  2 Mai 2013  •  Fiche  •  1 958 Mots (8 Pages)  •  4 064 Vues

Page 1 sur 8

Notre corpus est constituer de 3 textes et d'un tableau. Pascal,Diderot et Dalembert, Baudelaire et Titarenko ont choisit d'etudier la question de l'homme ds le genre de l'argumentation

du XIVe siècle à nos jours dont le thème est seul au milieu des autres.

Nous répondrons a la question de notre corpus en analysant par quels moyens les auteurs démontrent-ils les avantages ou les inconvénients de la vie en société.

les auteurs veulent tout d'abord démontrer les avantages et les inconvénients de la vie en société c'est pour cela qu'ils utilisent différents moyen. Dans le deuxième texte de notre corpus Diderot et d' Alembert utilisent le nom de l’œuvre société pour définir le la société, ils montrent que l'homme est fait pour vivre en société. C’est bien ce que déclare Sénèque « l’homme n’est environné que de faiblesse ; il n’a ni la puissance des ongles, ni celle des dents pour se faire redouter ; nu, sans défense, l’association est son bouclier » . il démontre bien que le bonheur de l'homme vient tout d'abord de sa sociabilité c'est à dire qu'il doit entretenir des relations humaines agréables et rechercher la compagnie de ses semblables pour bien se sentir. Il semble ainsi que l’homme soit effectivement destiné à s’associer, sans quoi, il trouvera la mort. il ne faut pas oublier que l’homme est incapable de se suffire à lui-même. Il y a donc une impuissance initiale de l’homme, qui sera amené à faire de la société son bouclier, pour se défendre des catastrophes naturelles et économiques, il trouve donc dans la société le bonheur et la sécurité. Baudelaire également nous apporte dans ce texte les avantages de la vie en société avec son extrait intitulé la solitude il nous montre la vision du gazetier, car il pense que l'homme n'est pas fait pour la solitude donc il doit vivre auprès des autres en société, nous pouvons le voir (l 4) « je sais que e démon fréquente volontiers les lieux arides et que l'espri[***]t de meurtre et de lubricité s'enflamme merveilleusement dans les solitudes. » Nous pouvons également voir ce besoin grâce a Crusoé cité par Baudelaire. Seulement Baudelaire pense que le silence et le recueillement permet de réfléchir et de ce posé, c'est ce que Crusoé a fait mais il a tout de même ressentit la solitude. Certes il est bien de ce retrouver, ce qui permet a l'humain de réfléchir mais lorsque l'on se retrouve seul le manque ce fait toujours ressentir même si cela n'est pas imminent. Et de plus c’est la société et elle seule qui délivre l’homme de ses instincts (animaux).

Vivre en société permet a l'homme de trouver des repères mais tout les auteurs de notre corpus ne partage pas la même opinion. Comme par exemple Pascal qui trouve que c'est la société qui divertit l'homme. Il trouve que l'homme n'a pas de patience, pas de réflexion, et pas de calme ce qui rend l'homme agité. Et c'est ce qui cause son malheur. La raison de cela est donc être mortel signifie être misérable pour l'auteur. C'est pour cela que l'homme fait tout pour ne pas y penser et ce divertit à la place. Dans le texte le roi nécessite le divertissement pour ne pas qu'il réfléchisse, et par la suite pour qu'il n'est pas conscient de sa situation. Il vaut mieux qu'il soit ignorant. Donc l'homme invente le divertissement, la guerre, la conversation, le jeu, pour ne plus penser a sa situation et être malheureux. Ce texte critique négativement le divertissement contrairement aux autres textes de notre corpus. Ensuite le tableau de notre étude nommé City of shadows de Titerenko, nous dévoile une ville sombre plus exactement l'auteur a peint une scène de vie en société. Les couleurs sombres prouvent qu'ils sont malheureux, la lueur au fond du tableau est loin de la ville et de la société. L'auteur utilise ici les couleurs donc une forme artistique pour montré le malaise. Cette lueur nous montre que l'homme est plus heureux en dehors de la société éloigner de tous. Enfin ce tableau nous montrent que même s'ils vivent en société les hommes ne sont pas toujours heureux, le bonheur ne vient pas toujours de la. Peut être que l'homme n'est pas fait pour vivre en société.

Pour conclure les auteurs de notre corpus ont utiliser différents moyens pour caractériser les avantages et les inconvénients de la vie en société, certains ce son servit des couleurs d'autres d'exemples et d'autres de la sciences. Mais tous essaient de démontrer l'opinion qu'ils ont de la vie en société. La société, qui est naturelle à l’homme, est donc l’aboutissement de sa nature et c’est elle qui fait de l’homme un être humain. Cependant elle n'est pas toujours bonne pour l'homme.

Certaine fois l’homme est bon mais c’est la société qui le corrompt.

Corpus "Seul ou au milieu des autres"

Réponse à la question d'analyse :

Ce corpus est formé de quatre documents venant chacun d'un siècle différent mais traitant tout de même d'un même thème : la vie en société. Ce thème apparait dans chacun des textes et dans la photographie. Cependant, le point de vue des auteurs et leurs façons d'argumenter different, en partie à cause de ce décalage temporel et par conséquent de la culture de leur époque.

Nous distinguerons deux groupes : l'extrait issue de Pensées de Blaise Pascal ainsi que l'article "société" de l'Encyclopédie ou dictionnaire raisonné des sciences, des arts et métiers de Diderot et d'Alembert pronent le bienfait de la vie en société sur l'homme. Il la trouve neccesaire, pour eux, l'homme hors de la société ne peut "se procurer un vrai & solide bonheur". Leur seul difference est que dans l'article de l'Encyclopédie, le coté "dépandance" des hommes entre eux est beaucoup plus marqué alors que pour Pascal, c'est le "divertissement" des hommes entre eux qui ressort le plus dans son texte. En oppostition, dans l'extrait intitulé "solitude" des Petits poèmes en prose de Charles Baudelaire, le fait de ne pouvoir être seul est vu comme "un grand malheur". En complémentarité avec ces texte, se trouve la photographie de Alexey Tirarenko montrant que la socièté peut être

...

Télécharger au format  txt (12.1 Kb)   pdf (128.7 Kb)   docx (12.6 Kb)  
Voir 7 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com