LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Bac français STG 2011: une scène d'exposition réussie remplit-elle forcément le rôle d'une scène d'exposition traditionnelle?

Commentaires Composés : Bac français STG 2011: une scène d'exposition réussie remplit-elle forcément le rôle d'une scène d'exposition traditionnelle?. Recherche parmi 234 000+ dissertations

Par   •  12 Janvier 2012  •  896 Mots (4 Pages)  •  890 Vues

Page 1 sur 4

Analyse du sujet : Il ne fallait pas limiter les exemples de la dissertation à la comédie (« les pièces »). Il fallait donc penser à la tragédie par exemple.

Subtilité du sujet : une scène d'exposition réussie remplit-elle forcément le rôle d'une scène d'exposition traditionnelle? Pas si sûr... Le terme « critères » invitait d'ailleurs le candidat à se demander comment juger une scène d'exposition : d'après les règles traditionnelles (objectif) ou d'après le goût du spectateur (subjectif)?

Rappel des fonctions d'une scène d'exposition : informer le spectateur et l'accrocher.

Plan possible :

I) UNE SCENE D'EXPOSITION REUSSIE INFORME SON SPECTATEUR

1) Elle présente les personnages avec efficacité

* présentation directe ou indirecte des personnages (cf réponse à la question 1)

* le portrait au théâtre : un personnage est présenté par les dires d'un autre : Dom Juan est dépeint comme un « grand seigneur méchant homme » à l'acte I, scène 1 par son valet Sganarelle, ce qui crée un effet d'attente chez le spectateur qui attend d'autant plus son arrivée.

* côté artificiel mais nécessaire de la scène d'exposition : les personnages doivent se nommer, s'interpeller afin de se présenter l'un l'autre au spectateur. Expl : texte B : la 1ere réplique du Choeur signale l'identité du personnage « messer Balzius s'avance » (purement informatif).

2) Elle présente le cadre spatio-temporel avec précision

* rôle de la didascalie en général : situation géographique / temporelle / sociale.

* Indices dans le dialogue : texte A « Le jour est moins avancé que je ne le croyais » ou texte B « au temps de la vendange ».

* références implicites à une époque et une culture précise : mention des « opéras-comiques » et de la « cabale » qui situe le texte dans une époque contemporaine de son écriture.

3) Elle fournit les enjeux de l'intrigue à venir

* Pour la comédie : sujets frivoles (amour, argent, quotidien).

* pour la tragédie : sujets graves (mort, destin, guerre)

II) UNE SCENE D'EXPOSITION REUSSIE PLAIT ET ACCROCHE LE SPECTATEUR

1) Un dialogue rythmé : art de la parole

* Variation du rythme. Expl : Texte A : scène 1 parlée, registre lyrique. Opposée à la scène 2 : chantée, registre comique.

* Travail sur la langue orale et sa vivacité : jurons / interjections en comédie. Exclamations et questions rhétoriques. La stichomythie (échange de répliques brèves) à opposer aux tirades et aux monologues. Alternances qui créent du rythme.

2) Jeux de mise en scène : art du spectacle

* surprise, déguisements, quiproquo : texte A.

* importance de la didascalie initiale qui plante le décor et conditionne les possibilités de déplacement. Texte C : l'abondance de portes suggère de nombreux déplacement et les entrées et sorties facilités des personnages.

* Scène d'exposition

...

Télécharger au format  txt (5.9 Kb)   pdf (85 Kb)   docx (10.9 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com