LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Étude du poème Le poison de Charles Baudelaire

Fiche de lecture : Étude du poème Le poison de Charles Baudelaire. Recherche parmi 248 000+ dissertations

Par   •  13 Mai 2015  •  Fiche de lecture  •  382 Mots (2 Pages)  •  4 957 Vues

Page 1 sur 2

Le Poison

Le vin sait revêtir le plus sordide bouge A

D'un luxe miraculeux, B

Et fait surgir plus d'un portique fabuleux B

Dans l'or de sa vapeur rouge, A

Comme un soleil couchant dans un ciel nébuleux. B

L'opium agrandit ce qui n'a pas de bornes, A

Allonge l'illimité, B

Approfondit le temps, creuse la volupté, B

Et de plaisirs noirs et mornes A

Remplit l'âme au delà de sa capacité. B

Tout cela ne vaut pas le poison qui découle A

De tes yeux, de tes yeux verts, B

Lacs où mon âme tremble et se voit à l'envers...B

Mes songes viennent en foule A

Pour se désaltérer à ces gouffres amers.B

Tout cela ne vaut pas le terrible prodige A

De ta salive qui mord, B

Qui plonge dans l'oubli mon âme sans remords, B

Et charriant le vertige, A

La roule défaillante aux rives de la mort! B

— Charles Baudelaire

Champs lexical de la mort : "Soleil couchant", "nébuleux", "noirs et mornes", "poison", "gouffres amers", "oubli", "vertige", "charriant", "la mort".

On s’enfonce dans le spleen tout en essayant de s’y échapper en trois tentatives

Le vin

On parle ici de luxure, de la beauté et du rêve "Luxe", "miraculeux", "fabuleux", "or"

Le vin apporte des hallucinations. Hallucination artistique "portique fabuleux" qui fait allusion à l’art grec ansi que des hallucinations colorées avec l’ "or de sa vapeur rouge" dans alliage de matière : solide avec l’aérien, l’or avec la vapeur.

1er allusion à la mort et 1er échec avec ‘’soleil couchant’’ annoncé avec le rouge de la vapeur

l’effet est positif mais à la fois sordide

L’opium

Champ lexical de l’agrandissement, ‘’Agrandit’’, illimité’’, ‘’pas de borne’’, ‘’au delà’’. L’effet de l’opium agit comme un extenseur d’espace dans les trois dimensisions : ‘’allonge’’ en longueur, ‘’approfondit’’ et ‘’agrandit’’ en volume. Non espace et volupté, étiré à l’infini, mais plaisirs ‘’mornes et noirs’’. La chute est plus intense qu’avec le vin. On retombe dans le spleen.

La femme

Rapport ici avec l’erotisme et la sensualité. La femme prend de l’importance

...

Télécharger au format  txt (2.6 Kb)   pdf (51.8 Kb)   docx (9 Kb)  
Voir 1 page de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com