LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Imaginer le récit de voyage de Christophe Colomb découvrant l'Amérique

Chronologie : Imaginer le récit de voyage de Christophe Colomb découvrant l'Amérique. Recherche parmi 237 000+ dissertations

Par   •  6 Août 2019  •  Chronologie  •  399 Mots (2 Pages)  •  125 Vues

Page 1 sur 2

Monsieur Colomb m’a recruté pour mes qualités de marin, à vrai dire je suis assez connu à Palos de la Frontera après tout j'ai parcouru quasiment toutes les mers du globe et je connais aussi tous les domaines marins. Je sais aussi tous les pratiquer et j'excelle en navigation. Pour me convaincre  de le rejoindre Colomb ma énuméré ses  motivations et ce qu'il y avait à gagner : l'accès à une nouvelle route maritime des richesses, la gloire et un poste en tant que navigateur.

Le jour du départ, le 12 octobre 1492 tous les marins étaient près. Il y avait du bruit partout, les marins embarquaient tout ce dont nous avions besoin pour notre voyage. Avant notre départ, Colomb prononça un discourt « Jeunes gens nous somme partis pour un temps mais nous reviendrons à coup sûr chez nous avec beaucoup de richesses et la gloire pour le roi, vive le roi !».

Pendant notre voyage, à mi-chemin, nous ne savions pas quand nous allions arriver. Colomb nous montrait des cartes et des calculs factices disant que nous arrivions, mais chaque jour tous les équipages de chaque caravelle perdaient petit à petit un peu d’espoir. Il  faillit même y  avoir une mutinerie. Un matin au lever du soleil chaud et agréable nous entendîmes des oiseaux marins. Tout le monde dansait. C'est alors qu'on aperçu une île que tout le monde prit pour le Japon. Moi quand j'ai vu cette île je me suis dit alors « enfin cette terre promise ». Cette île avait l'air déserte, recouverte de végétation, elle me donna des frissons. Je voulais l'explorer, la découvrir dans tout ses moindres recoins. C'est alors que nous avons rencontré de drôles d'hommes métissés sur cette île. Ils ne parlaient pas notre langue. Ils étaient à demi nus avec juste un pagne en guise d'habit. Ils nous accueillirent comme des dieux nous recouvrant d'or. Colomb pensa alors que cette île devait être encore remplie de ce genre de richesses.

Dans le mois de juillet Colomb nous annonça que nous allions retourner en Espagne. J’étais un peu déçu de cela mais quand même heureux car j’allais revoir ma famille, mes amis et mon pays. J’étais quand même un peu contre à cause des nombreuses découvertes qu’il nous restait à faire. Beaucoup d’autres marins qui étaient tout aussi déçus que moi mais finalement nous partîmes le retrouver notre pays.

...

Télécharger au format  txt (2.3 Kb)   pdf (23.3 Kb)   docx (7.2 Kb)  
Voir 1 page de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com