LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Grèce antique

TD : Grèce antique. Recherche parmi 233 000+ dissertations

Par   •  1 Décembre 2019  •  TD  •  1 942 Mots (8 Pages)  •  36 Vues

Page 1 sur 8

Mariage rite, contrat. Séparation de la fille dans son foyer, transfert

Dévoilement

Différente divinité qui sont associé au mariage, protège le mariage et la procréation,

Divinités associées au gamos (thei gamelioi)

- Zeus Teleios (but, accomplissement)

- Hera Teleia

- Aphrodite ( associé au désir, persuasion)

- Peitho

- Artémis (elle protège la femme qui va accouché et l’enfant qui va naitre).

Cérémonies de la veille du mariage

Proaulia :

-Aparchai :prémices ( don à la divinté)

- Proteleia : offrandes inductives probablement sacrifice avant la « cérémonie du mariage »

-Rite propitiatoires : rite pour promouvoir la fertilité de la femme, la femme couche avec un enfant.

- Pais amphiatalès : enfant doit avoir ses deux parents en vie.

Rite purification

  • Le jour du mariage :

Fontaine utilisé pour faire la cuisine et les rituels. Les vases ( loutrophore) était utilisé pour transporté l’eau. Parfum, pommade.

Katharsis, important pour la femme et le jeune homme.

Nous avons donc les sacrifices et le repas de noces. La jeune fille est prête pour quitter la maison de son père et d’allé dans la maison de son époux. Transfert apparaît dans un grand nombre de vase. Souvent le transfert de la fille se faisait sur un chart, pour pas quel ne touche pas la terre. Une fois que la jeune fille arrive dans la maison, elle est accueilli et reçoit des fruits secs ;

Kalupto : voilé, caché

Anakalupteria : dévoilement

Le fait de montré son visage, la pertenos est maintenant marié, mariage consommé.

Epauilia :

Moment de réjouissances, la femme reçoit des cadeaux et offre ensuite un cadeau à son mari. Le père donne des cadeaux étoffes à sa vie. Le cadeau qu’elle donne à son mari : vêtement qu’elle a tissé. La femme passe son temps à tissé pour toute la famille.

Un epinetron : comme une tuille,

Rite dans la maison

B. Naissance

La naissance peut être un danger pour la mère et l’enfant.

Divinité associées à l’accouchement :

  • Artémis
  • Illythie
  • Héra

Atémis, elle tue les femmes en couche, l’explication qu’ils ont trouvé. Elle est la protectrice et celle qui donne aussi la mort.

L’accouchement peut apporté la sal , la maison est  nettoyer 

-Kourothrophos : signifie les jeunes. Cette divinité amène les jeunes à la maturité. Une fois que les enfants naissent le père à la possibilité accepté cette enfant ou pas.

Loutrop, exposition, le bébé est mis dans un vase, ( illégitime ?, malade ? ou une fille ?).

Une fille coute chère, si elle se mari pas elle reste chez son père ou vit chez ses frères.

Enfant jeté dans un puit

Rite des amphidromies : courses que le père accomplit dans le foyer.

Nom donné au dixième jours, cela signifie que cette enfant sera citoyen.  Un enfant garcon , commun qu’il a le nom de sa famille, ils ont souvent le nom de leurs grand-père.

Une fois donné le nom, une fête est organisé et ceux qui sont invité sont la famille proche.

Quel type de cadeau ? Allumette, talisman, pour protégé l’enfant. Cette enfant va participé a des rites d’intégration dans la vie civique des leurs jeunes age.

Les ourses : auprès d’Athémis

Les arrhéphores : auprès d’Athéna

Les canéphores : auprès de différentes divinités.

Servire la déesse pour être préparé à la vie, préparé à se marier, à se dompté comme un ours, Brauron. ( Un ours dans un sanctuaire, un ours a fait peur a une fille, ses frères l’on tué). Ourse.

Panathénées : Fête pour la divinité Athéna, peplos, vote pour les motifs qui vont être tissé.

Arrhéphores sont indispensable à la fête.

Les canéphores : Kanoun panier, femme porte ce panier sur le tête et les couteaux qui va utiliser pour sacrifié les animaux. C’était leur moment de les voir et la possibilité de les courtisés.

Pour les garçons c’est différent

La (kryptie )marqué le passage l’adolescence à l’âge adulte. A sparte entrainement important. Les éphores ordonné la chasse à l’homme, les jeunes gens devaient être abandonné à eux même et avait un couteau. Le soir il pouvait tué. C’est un rite civique.

Mais il y avait d’autre rite autour de l’autel d’Artémis Orthia, volé le fromage d’Artémis sans ce faire surprendre. Ce qu’ils veulent, c’est un homme soit prêt à combattre, à prendre l’ennemis par surprise, embuscade et volé sans se faire voir. A Athènes il y a pas des Kryptie mais des éphébie, il s’agit d’un entrainement à la citoyenneté. Grande préoccupation avec les divinités. Ce n’est pas une pratique religieuse mais militaire. Les deux années d’éphébie, connaître tout le territoire, loi de la cité.

Rites de séparation, d’inversion. Célébre la victoire de Thésée ( héro antique, associé à la démocratie). Donc tous les an il était célébré un rite de passage ado/adulte, jeune homme déguisé en femme pour rappeler la victoire de Thésée.

Passage de la vie adulte, participation.

C. La mort et les funérailles

Malheur qui touche la famille. Oikeion : mal qui appartient la famille. Et touche la cité.

Honneur qu’on accorde au mort et étape à respecter.

Lamentation au moment de la mort, celui qui perd un membre de sa famille, il arraché ses cheveux, griffé son visage, crié ou chanté les thrènes. Les feu présent dans la maison sont étend.

...

Télécharger au format  txt (12.7 Kb)   pdf (72.8 Kb)   docx (14.8 Kb)  
Voir 7 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com