LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Le CECRL (Cadre Européen Commun de Référence pour les Langues).

Documents Gratuits : Le CECRL (Cadre Européen Commun de Référence pour les Langues).. Recherche parmi 242 000+ dissertations

Par   •  6 Juin 2013  •  416 Mots (2 Pages)  •  543 Vues

Page 1 sur 2

CECRL

Cadre Européen Commun de Référence pour les Langues

Le CECRL est une approche nouvelle proposée par l’Union Européen et qui a été publié en 2001. Le but du CECRL est de repenser les objectifs et les méthodes de l’enseignement des langues afin d’offrir une base commune pour la conception de programmes, de diplômes et de certificats.

Le cadre introduit quatre nouveautés :

1. Des niveaux communs de références

L’échelle de compétence langagière fait apparaître trois niveaux généraux subdivisés en six niveaux communs :

- Niveau A : utilisateur élémentaire, lui-même subdivisé en niveau introductif ou de découverte (A1) et intermédiaire ou usuel (A2)

- Niveau B : utilisateur indépendant , subdivisé en niveau seuil (B1) et avancé ou indépendant (B2). Il correspond à une » compétence opérationnelle limitée » ou une » réponse appropriée dans des situations courantes «

- Niveau C : utilisateur expérimenté, subdivisé en C1 (autonome) et C2 (maîtrise)

2. Un découpage de la compétence communicative en activités de communication langagière

Ces activités de communication langagière peuvent relever de :

- la réception : écouter, lire

- la production : s’exprimer oralement en continu, écrire

- l’interaction : prendre part à une conversation

- la médiation (notamment activités de traduction et d’interprétation)

3. La notion de « tâche »

La tâche est à relier à la théorie de l’approche actionnelle du cadre au sens de réalisation de quelque chose, d’accomplissement en termes d’actions. Autrement dit, l’usage de la langue n’est pas dissocié des actions accomplies par celui qui est à la fois locuteur et acteur social. Ceci peut aller du plus pragmatique (monter un meuble en suivant une notice) au plus conceptuel (écrire un livre, un argumentaire, emporter la décision dans une négociation).

4. Une redéfinition de la compétence de communication qui prend en compte plusieurs composantes hiérarchisées de A1 à C2

La composante linguistique

La composante socio-linguistique

La composante pragmatique

1- La composante linguistique est induite par la nature des tâches et des situations de communication. Elle a trait aux savoirs et savoir-faire relatifs au lexique, à la syntaxe et à la phonologie.

2- La composante socio-linguistique est à prendre en compte car la langue, dans ce qu’on en fait, est un phénomène social. Parler n’est pas uniquement faire des phrases. Entrent en jeu des traits relatifs à l’usage de la langue : marqueurs de relations sociales, règles de politesse, expressions de la sagesse populaire, dialectes et accents.

3- La composante pragmatique renvoie à l’approche actionnelle et au choix de stratégies discursives pour atteindre un but précis (organiser, adapter,

...

Télécharger au format  txt (2.8 Kb)   pdf (53 Kb)   docx (8.9 Kb)  
Voir 1 page de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com