LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

La Communication et ses Acteurs

Dissertations Gratuits : La Communication et ses Acteurs. Recherche parmi 262 000+ dissertations

Par   •  17 Juin 2013  •  1 320 Mots (6 Pages)  •  446 Vues

Page 1 sur 6

La Communication et ses Acteurs

Devoir 01

1).

Le dictionnaire Larousse définit l’Hédonisme comme « Système moral qui fait du plaisir le principe ou le but de la vie ».

Dans ce texte, Gilles Lipovetsky entame son explication en annonçant l’hédonisme par des valeurs fondées par les innovateurs artistiques de la deuxième moitié du XIXe et du XXe siècle. Il parle alors de mise en avant intégrale de la volonté et du bonheur individuel : « exaltation du moi », « plaisir », « suivre ses impulsions, son imagination », « Elle a pour centre le ‘Moi’ ».

Mais bien que l’hédonisme trouve ses l’origine auprès de ces artistes du siècle dernier, un facteur important a fait croitre sa diffusion à travers le monde, l’apparition de le consommation de masse, débutée dans les années vingt aux USA.

L’apparition de nouvelles technologies, de nouveaux moyens de production, de diffusion, fait passer la consommation dans une ère nouvelle, une ère de changement. L’accès aux produits se fait plus facilement, plus largement. Les produits jusqu’ici qualifiés de luxueux, deviennent mois rares grâce par exemple aux techniques de production à la chaine. Ils ne sont plus uniques.

L’arrivée massive de la publicité et l’augmentation de la parution de revues de presse amène les populations à changer leurs habitudes de consommer, de vivre.

L’apparition du crédit, bouleverse également les conventions, permettant d’acheter sans attendre, sans besoin d’économiser.

Tous ces nouveaux éléments vont au fur et à mesure se transformer et faire évoluer une société jusqu’alors modératrice, peu dépensière vers une société sur-consommatrice et férue de nouveautés et de mode.

Mais il y a un lien entre cette évolution et le mouvement hédoniste.

En effet, cette volonté de la société de consommer afin d’être toujours « à la mode », au rythme des nouveautés proposées par les entreprises toujours plus nombreuses chaque jour changea les mœurs de consommateurs.

Ils ne consomment désormais plus que par besoin, mais aussi par envie, par volonté, une volonté personnelle pouvant désormais être comblée. Dépenser devient un plaisir.

La multiplication de l’apparition des loisirs, leur permet également de se créer de nouvelles envies, de nouveaux goûts et attraits, et ainsi de jouir de nouveaux plaisirs, notamment en famille. Celle-ci prend d’ailleurs une valeur nouvelle, comme un cocon fermé du monde.

Or, en consommant pour son ménage, on s’éloigne du reste de la société, on achète pour satisfaire ses envies et celles de nos proches, mais on ne se soucie plus des autres.

Autour de ces éléments, on retrouve donc bien une forme d’individualisme : consommer et vivre pour soit, selon ses envie, se faire plaisir, « suivre ses impulsions ».

2).

Tous les éléments de l’analyse de Lipovetsky n’ont pas aujourd’hui une réalité identique.

Les crises économiques rencontrées par les sociétés, notamment dans les années 70, l’augmentation de la concurrence chez les entreprises, des prix, ont créé un nouveau bouleversement dans la manière de vivre et de consommer des populations.

Les dépenses se font désormais moins par plaisir. On revient plus à une consommation de « besoin ».

Malgré les efforts des publicitaires et des médias pour nous pousser à consommer, certains achats ne se font plus aussi spontanément, et une simple campagne de publicité ne suffit plus toujours à faire acheter un produit.

On réfléchit d’avantage, on économise aussi plus pour les achats importants. L’utilisation et la consommation de biens se fait également plus sur la durée.

On ne change par exemple de lave-vaisselle que s’il est en panne ou en fin de vie.

Ainsi, l’hédonisme lié aux dépenses et à la consommation se fait désormais plus rare, et d’une manière différente.

En revanche, on voit apparaître certains changements dans les goûts et idéaux des populations et notamment, un retour à des « valeurs simples », « naturelles », humaines.

Depuis quelques années, le capitalisme et ses fondements liés à la recherche de profit, ont prit un impact différent sur les populations.

Certaines personnes issues notamment de milieux plus modestes portent leurs valeurs sur ce qui n’est pas matériel. La famille,

...

Télécharger au format  txt (8.5 Kb)   pdf (102.1 Kb)   docx (11.9 Kb)  
Voir 5 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com