LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Droit Communautaire: Commentaire du discours Schuman de Mai 1950

Compte Rendu : Droit Communautaire: Commentaire du discours Schuman de Mai 1950. Recherche parmi 298 000+ dissertations

Par   •  13 Mai 2013  •  1 155 Mots (5 Pages)  •  1 356 Vues

Page 1 sur 5

TD Droit communautaire

Sujet : Commentaire du discours Schuman de Mai 1950

En 1950, les pays européens peinent encore à effacer les ravages de la Seconde Guerre Mondiale, finis cinq ans plus tôt. Dans une Europe dévastée, une coopération économique est perçue comme un meilleur moyen de faciliter la reconstruction économique mais aussi matérielle, d’apporter la prospérité et d’éviter des conflits ultérieurs. C’est dans ce cadre que s’inscrit cette déclaration solennelle, extraite de Droit international et Histoire diplomatique, tome II édition Montchestrien1970 –p.1949, et prononcé par Robert Schuman au nom du gouvernement français, le 9 Mai 1950. R. Schuman est un homme politique français né en 1886 et décédé en 1963. Ancien ministre des affaires étrangères (1948-1953), il est l’un des instigateurs du plan qui a donné naissance à la communauté européenne du charbon et de l’acier (CECA).

Ce texte de nature politique peut être divisé en quatre parties se rattachant à deux grandes idées secondaires, dont l’idée générale est la construction progressive de l’Europe. Ce texte, en ces moments de guerre froide et de reconstruction des pays touchés par la guerre, est important, en ce sens que de lui fut possible l’unification économique de l’Europe et la fin du conflit franco-allemand.

L’étude de ce discours annonçant la création de la CECA, nous amène à constater la volonté de Schuman de sauvegarder la paix (I), et la promotion d’une indépendance économique par la création d’une communauté économique (II).

I- De la volonté de sauvegarder la paix…

L’horreur des deux guerres mondiales a constitué un traumatisme pour la conscience européenne. Aussi, en déclarant « La paix mondiale ne saurait être sauvegardée sans des efforts créateurs à la mesure des dangers qui la menacent », R. Schuman expose la nécessité d’une réconciliation entre la France et l’Allemagne (A), par une solidarité de production du charbon et de l’acier (B).

A- La nécessité d’une conciliation franco-allemande

Devant une Europe dévastée, et pour souligner les ravages de la guerre, R. Schuman au début de son discours déclare : « L’Europe n’a pas été faite, nous avons eu la guerre ». Ce dernier, revient sur l’échec de la SDN dans le maintien de la paix et rappel le conflit séculaire existant entre la France et l’Allemagne. En effet, les rapports entre la France et l’Allemagne sont depuis près d’un siècle tumultueux, notamment sur la possession des territoires d’Alsace-Lorraine. De ce fait, animé par une volonté de faire régner la paix, Robert Schuman estime que pour que l’Europe soit unie et prospère, il faut passer par une cessation de la rivalité franco-allemande. Il en ressort, la nécessité de dépasser l’opposition franco-allemande pour le rassemblement de l’Europe. Aussi, déclare t-il « Le rassemblement des nations européennes exige que l’opposition séculaire de la France et de l’Allemagne soit éliminée ». Selon lui la conciliation franco-allemande est un premier pas important vers une Europe prospère. Le projet vise donc à dépasser définitivement une rivalité dangereuse, en acceptant l’autre comme un partenaire et non plus comme un ennemi. Unifier les différents pays européens, afin d’entrer dans un engrenage communautaire à des fins politique, pacifique mais aussi économique.

B- Une solidarité de production.

Robert Schuman propose de créer une solidarité de production commune à la France et à l’Allemagne par « La

...

Télécharger au format  txt (7.3 Kb)   pdf (87.7 Kb)   docx (10.5 Kb)  
Voir 4 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com