LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Cyrano de Bergerac, acte III, scène 10, Edmond Rostand

Cours : Cyrano de Bergerac, acte III, scène 10, Edmond Rostand. Recherche parmi 274 000+ dissertations

Par   •  19 Août 2018  •  Cours  •  313 Mots (2 Pages)  •  599 Vues

Page 1 sur 2

Introduction:

La scène se passe à Paris, au XVIIème siècle. Cyrano, bel esprit mais connu pour son physique disgracieux, aime sa cousine Roxane. Mais celle-ci lui a confié qu'elle aime le jeune Christian, bel homme mais dépourvu d’esprit. Elle reproche cependant à ce dernier de ne pas savoir lui parler d'amour. Prêt à se sacrifier, Cyrano, poète, décide d'aider Christian. Ainsi, quand celui-ci, dissimulé avec Cyrano sous le balcon de Roxane, la désespère par la maladresse de son discours amour

Dans cette scène, l’auteur établit une complicité entre le spectateur et Cyrano par le biais de trois différents procédés dramatiques.

En premier lieu, l’ironie dramatique dont Roxane est victime introduit cette complicité. Elle est la seule à croire que c’est Christian qui lui parle tandis que c’est Cyrano.

De surcroît, le sacrifice dont fait preuve Cyrano en se faisant passer pour Christian afin que ce dernier obtienne un baiser de Roxane séduit le spectateur et renforce donc le lien entre eux deux.

Puis, les didascalies vont inspirer de la pitié chez le spectateur pour Cyrano et donc renforcer cet attachement pour ce dernier. En effet Roxane « s’avançant sur le balcon » indique le début de la scène, ensuite Cyrano commence à se faire passer pour Christian. Puis, « s’exaltant », il se prend vraiment pour Christian. Mais, Roxane lui rappelle qu’il est laid en disant « et tu es beau comme lui » pensant s’adresser à Christian. Cyrano est alors « à part, dégrisé ».

Enfin, le discours de Cyrano favorise un certain attachement, c’est un très beau parleur. Il utile de nombreuses et très belles métaphores pour désigner le baiser, telles que, « C’est un secret qui prend la bouche pour oreille » ou « Une façon d’un peu se respirer le cœur ».

Par ces trois procédés dramatiques, la didascalies, le dialogue théâtral ou encore l’ironie dramatique, l’auteur rend le spectateur complice des actions de Cyrano.

...

Télécharger au format  txt (2 Kb)   pdf (36 Kb)   docx (10.6 Kb)  
Voir 1 page de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com