LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Commentaire sur le texte de Giraudoux de la ligne 1 à 42

Fiche : Commentaire sur le texte de Giraudoux de la ligne 1 à 42. Recherche parmi 262 000+ dissertations

Par   •  20 Avril 2013  •  Fiche  •  403 Mots (2 Pages)  •  496 Vues

Page 1 sur 2

Bonjour,

maintenant c'est à mon tour aussi de devoir faire ce satané commentaire !

Moi et le français ça fait 2........

Je me retrouve avec un super extrait de l'acte II scène 9 où je dois "étudiez les différentes formes de comique présentes dans cette scène" et "vous commenterez le texte de Jean Giraudoux des lignes 1 à 42"

Je vous avoue que depuis ce matin je me sens un peu seul et désespéré.......

Je demande pas qu'on me fasse sur un plateau mon commentaire mais juste savoir concrètement qu'est-ce que je dois faire en gros dans la première question ? je dois aussi en quoi Je te propose trois axes de lecture pour ton commentaire, à toi de les développer en leur trouvant des "sous-parties".

I. Axe 1 : les moeurs de la Cour.

II. Axe 2 : un dialogue construit sur les contrastes.

III. Axe 3 : la politique, jeu de l'être et du paraître.

par cœur son discours. Son discours est d’ailleurs marqué par la récurrence du rythme binaire les impairs et les esclandres l. 2-3 ; sa parole et son visage l. 20-21 ; S’il a peur [ S’il ment l. qui suggère un mécanisme et non la souplesse de l’humain. [...]

[...] Je n’en ai d’ailleurs pas de morales l. 35). Son autocorrection révèle qu’il ment : le chambellan est un si bon flatteur qu’il en vient à se flatter lui-même ! En somme, flatterie et hypocrisie sont donc les deux clefs qui ouvrent les portes de la cour. B. Un personnage ridicule et caricatural Si les préceptes du chambellan sont déconsidérés par leur excès, ils sont également rendus ridicules par le personnage lui-même. En effet, il apparaît souvent pédant, excessivement poli. [...]

[...] Mais avant tout homme de théâtre, Jean Giraudoux n’oublie pas qu’il doit séduire son public : il l’intrigue par une scène ambiguë. II. Une scene ambiguë En effet, la scène n’est pas monolithique mais porteuse de contradictions qui captent l’attention du spectateur. A. Entre la comédie et le drame Tout d’abord, la scène est comique, elle annonce pourtant déjà un dénouement dramatique. Le comique réside dans le comique de situation : Ondine est sourde à tout ce que lui demande le chambellan. [...

Bon travail ! chaque forme de comique ? autre chose ? je suis un peu perdu quoi....... puis le commentaire je vais le faire sur d'un côté le chambellan et de l'autre Ondine comme ça c'est plus simple

...

Télécharger au format  txt (2.4 Kb)   pdf (53.5 Kb)   docx (8.8 Kb)  
Voir 1 page de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com