LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Analyse "Je ne t'écrirai plus" de Claude Barzoti

Analyse sectorielle : Analyse "Je ne t'écrirai plus" de Claude Barzoti. Recherche parmi 240 000+ dissertations

Par   •  23 Avril 2017  •  Analyse sectorielle  •  308 Mots (2 Pages)  •  205 Vues

Page 1 sur 2

• Analyse :

Cette chanson dégage à la première lecture un ressenti de désespoir après une rupture amoureuse dont l’auteur se sent délivré, ce thème est développé à partir du champ lexical de l’amour nostalgique (tendresse, cœur, aimer, amour (eux), je t’aime, fleures séchées, pensées, ainsi que le temps utilisé (le passé))

Cette nostalgie se fait ressentir à travers son texte où il exprime le désespoir que lui cause cet amour à sens unique.

Le poème étant une chanson, il ne suit donc pas la structure classique d’un poème. Il admet néanmoins une certaine structure. Celui-ci est écrit sous la forme de quatrains à l’aide d’octosyllabes. On retrouve des rimes internes au sein d’un vers. Il suit la forme de la rime plate (schéma « AABB ») pour la plupart des strophes. Le refrain et les 3 derniers vers ne suivent pas cette structure.

Les rimes présentes dans cette chanson néant qu’un son en commun sont toutes plates. La plupart sont masculines (Envoyais/Dimey, Joli/compris, Brel/fêle, Heureux/amoureux, Pudeur/cœur, Fois/toi, Plus/revenu, Cessé/aimer). Une seule rime féminine échappe à l’exception (séchées/pensées)

On retrouve un mixte de figure de style peu présente, la périphrase (sous un pli bleu) est la première qui figure ensuite figure la personnification (les chansons de Brel, celles qui frappent ), ainsi que l’accumulation ( je t’envoyais des fleures séchées, de la lavande et des pensées) ensuite on retrouve deux anaphore la première qui reprend le début d’un même vers ( je t’envoyais … ) et la reprise du refrain deux fois (Je ne t'écrirai plus, je n'en ai plus besoin, Je ne t'écrirai plus, maintenant tout va bien, Je ne t'écrirai plus, le calme est revenu, la tempête a cessé, j'ai fini de t'aimer) dans ce dernier on retrouve aussi la graduation. Et enfin il y a une métonymie ( je me servais d’Apollinaire, de Rimbaud, et de Verlan).

...

Télécharger au format  txt (1.9 Kb)   pdf (36.8 Kb)   docx (8.6 Kb)  
Voir 1 page de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com