LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Dissertation la difficulté d’un poème peut elle constituer un tremplin au plaisir de lire ?

Dissertation : Dissertation la difficulté d’un poème peut elle constituer un tremplin au plaisir de lire ?. Recherche parmi 282 000+ dissertations

Par   •  3 Novembre 2018  •  Dissertation  •  927 Mots (4 Pages)  •  1 164 Vues

Page 1 sur 4

Camille Perillaud 1ere S Dissertation :

la difficulté d’un poème peut elle constituer un tremplin au plaisir de lire ?

        La poésie est un genre littéraire ancien aux formes variées, écrit généralement en vers, mais qui admet aussi la prose. Elle privilégie l’expressivité de la forme, les mots disants plus qu’eux mêmes par leurs choix et leurs agencement. Le poète est un créateur, un inventeur de formes expressives, il travail l’art du langage, et vise à exprimer quelque chose en jouant sur les sonorités, le rythme et la musicalité. Certains pensent qu’un poème clair et précis plaît aux lecteurs, quand d’autres pensent qu’au contraire il faut que le poème soit difficile dans sa structure et son contenu pour plaire. Il est alors légitime de se demander si la difficulté d’un poème peut constituer un tremplin au plaisir de lire, et si oui comment. C’est dans cette perspective que nous étudierons dans un premier temps les effets négatifs d’un poème difficile,puis dans un second temps les effets positifs  d’un poème difficile entraînant un tremplin au plaisir de lire.

Lorsque l’on parle du plaisir de lire, on fait allusion à une sensation de bien-être pendant la lecture. De nombreuses personnes pensent que la difficulté d’un poème ne permet pas de constituer un tremplin à ce plaisir. Si le poème est abstrait, le lecteur aura du mal à s’ancrer dedans ce qui diminura son plaisir lors de la lecture. En effet lorsqu’un poème est trop compliqué, il ne peut atteindre les personnes peu expérimentées sur le monde littéraire et n’est donc accessible qu'à un petit comité. Autrement dit une personne débutante dans la lecture ne ressentira aucun plaisir à lire un poème compliqué. Le poème  peut donc pousser un lecteur à abandonner la lecture: par exemple Stéphane Mallarmé est connu pour sélectionner ses lecteurs en développant une poésie ésotérique à travers des images compliqués.

De plus lorsqu’un poème est surchargé d’élément stylistique ayant une visée enrichissante il peut devenir rapidement lourd et ainsi décourager le lecteur dans sa lecture. Prenons le cas du poème d’Hugo “Trois ans après”où dès le premier coup d’oeil, le lecteur est découragé des multiples pages de poème.

Enfin, un poème difficile ne permet pas de se reposer et donc indirectement de prendre du plaisir, c’est un véritable casse-tête pour celui qui le lira. Sans compter le nombre de personnes qui y trouveront un certain plaisir, mais seulement au bout d’un certain temps de réflexion.

        Au contraire, un poème difficile à lire peut etre bien souvent révélateur. En effet le lecteur peut trouver plus de plaisir dans un poème sophistiqué que dans un poème simple. La difficulté est réservée aux lecteurs expérimentés. Par exemple Mallarmé dans “le vierge, le vivace et le bel aujourd’hui” de Poésies développe un poème difficile d’accès, mais qui se révèle fascinante pour le lecteur qui tente d’en déchiffrer le mystère. Il le dit lui même, si le sens du texte est immédiatement accessible, les meilleurs lecteurs ne prennent aucun plaisir à lire. Son poème constitue donc un tremplin au plaisir de lire à travers un vocabulaire riche, ambigu, soutenu et abstrait. Dès le début, la compréhension est difficile puisque Mallarmé fait allusion à des éléments que nous ne connaissons pas via des pronoms démonstratifs  “le vierge”, “le vivace” “le bel” “ce lac”.

...

Télécharger au format  txt (5.8 Kb)   pdf (43.3 Kb)   docx (11.8 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com